Bokeh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bokeh (se prononce comme « boké »[réf. nécessaire]) désigne la qualité du flou d'arrière-plan d'une photographie.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme vient du japonais boke (ぼけ?) que l’on traduit par flou ou de bokashi, qui décrit la gradation de couleurs dans la gravure japonaise sur bois[1].

Si ce terme est aujourd’hui couramment utilisé par les internautes amateurs de photographie, il n’est apparu dans les livres de photographie qu’à la fin des années 1990.

Description[modifier | modifier le code]

Taches pentagonales formées par un diaphragme à 5 lamelles.

Le bokeh s'explique par une faible profondeur de champ, mais son aspect plaisant ou non, dépend de la conception de l'objectif et plus précisément de la forme de son diaphragme. Ainsi, les objectifs à grande ouverture et disposant d'un diaphragme à lames arrondies et nombreuses (8 ou 9) permettent les plus beaux bokeh grâce à l'aspect bien rond des taches donné par le diaphragme et une transition plus franche avec la zone nette.

À l'inverse, des objectifs de moins bonne qualité donneront des bokeh pentagonaux, ou hexagonaux, en fonction du nombre de lamelles qui forment le diaphragme de l'objectif (plus le nombre de lamelles est élevé, plus la forme des taches se rapprochera du disque, rendant ainsi le flou d'arrière-plan plus esthétique, moins "géométrique"). La forme du bokeh peut aussi être ovale, selon la formule optique de l'objectif, et notamment en cas d'utilisation d'un objectif anamorphique (en vidéo et film). Le bokeh peut avoir une forme de beignet avec les objectifs à miroir.

Pour obtenir un bokeh satisfaisant, on utilise de préférence un objectif lumineux (avec une grande ouverture), un objectif macro (cet aspect est généralement très travaillé sur ces objectifs) ou un téléobjectif.

Des filtres spécifiques aux logiciels de retouche d'image permettent de reproduire le phénomène de bokeh, qui est plus complexe qu'un simple flou gaussien.

Le mot bokeh en lui-même n'implique aucune connotation esthétique. C'est pourquoi lorsque l'on désire introduire une telle connotation, il convient de le qualifier en parlant, par exemple, de bokeh « soyeux », ou au contraire « rugueux ».

Exemples de bokeh[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Voir la citation de Todd Belcher sur un forum de photographie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :