Bojana Popović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Popović.
Bojana Popović
{{#if:
Importez le logo individu-fr.svg
Fiche d’identité
Nationalité Monténégro Monténégro
Naissance 20 novembre 1979 (35 ans)
Lieu Niš, ,Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie,
aujourd'hui Serbie Serbie
Taille 1,85 m (6 1)
Poste Arrière gauche
Situation en club
Club actuel Fin de carrière
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1996-1998 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie HC Naisa Niš
1998-2002 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie Budućnost Podgorica
2002-2007 Drapeau : Danemark Slagelse DT 185 (1321)
2007-2010 Drapeau : Danemark Viborg HK 102 (627)
2010-2012 Drapeau : Monténégro Budućnost Podgorica 30 (199)
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
1998-2003 Flag of FR Yugoslavia.svg RF Yougoslavie
2003-2006 Flag of Serbia and Montenegro.svg Serbie-et-Monténégro
2007-2012 Flag of Montenegro.svg Monténégro 56 (311)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Bojana Popović, née Petrović le 20 novembre 1979 à Niš (Serbie), est une ancienne handballeuse d'origine serbe jouant à la fin de sa carrière pour le Monténégro. Bien que n'ayant jamais reçu à titre personnel de distinctions internationales (au grand dam d'Olivier Krumbholz[1]), elle est considérée comme une des meilleures joueuses du monde puisqu'elle a notamment remporté 6 ligues des champions, 12 championnats nationaux, 1 médaille d'argent aux JO de 2012 et 4 titres de meilleure joueuse du championnat du Danemark.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours en club[modifier | modifier le code]

Née à Niš en Serbie comme un certain Nikola Karabatic le 20 novembre 1978, Bojana Popović a commencé à jouer au handball à l'age de 11 ans. A 17 ans, elle débute dans le championnat de l'ex-Yougoslavie au DIN-Classic Niš, club qu'elle fréquentera pendant deux saisons. En 1998, elle rejoint le Budućnost Podgorica pour 4 saisons où elle remporte 4 championnats de Yougoslavie consécutivement ainsi que 3 coupes nationales.

Elle est alors remarqué par le géant danois Slagelse FH, alors entrainée par Anja Andersen. Bien consciente de la force du championnat du Danemark et du statut de l'équipe nationale du Danemark, elle n'a pas hésité à quitter les Balkans pour le nord de l'Europe. Et avec Slagelse, elle a connu de grands succès : trois Ligues des Champions (2004, 2005 et 2007), une Coupe EHF en 2003, trois titres de champion du Danemark (2003, 2005, 2007) et deux Coupes du Danemark (2003, 2007).

Lors de ces 5 ans à Slagelse FH, Popović a été élu joueuse de l'année au Danemark en 2004, 2005 et 2007, principalement de par ses contributions aux victoires en Ligue des Champions ces années-là. Elle a d'ailleurs terminé meilleur buteur de la Ligue des Champions en 2004 (98 buts), 2005 (85 buts) et 2007 (96 buts) et meilleur buteur du championnat danois en 2004 (219 buts) et 2005 (222 buts).

En 2007, elle a changé d'équipe et rejoint le club de Viborg HK, toujours au Danemark, où elle a poursuivi sa série de victoires. Elle a remporté 3 autres championnats du Danemark (2008, 2009, 2010), une Coupe du Danemark (2008) et deux autres Ligues des Champions (2009 et 2010). En outre, elle a été une nouvelle fois élue Joueuse de l'année au Danemark en 2008.

Le 20 février 2009, Bojana Popović a subi une grave blessure au genou lors d'un match de Ligue des Champions. Les ligaments du genou sévèrement touchés, elle se retrouve écartée des terrains pendant 8 longs mois, sans certitudes quant à sa capacité à retrouver le haut niveau. « Au cours de la période de récupération j'ai essayé d'utiliser mon temps de la meilleure façon possible, de retrouver ma force physique et mentale, et en sortir encore plus fort que j'étais avant. Je pense que j'ai réussi », a déclaré Bojana après son retour sur les terrains le 10 octobre 2009. Et elle avait raison, comme elle l'a prouvé en remportant la Ligue de Champions 2010 avec son équipe de Viborg et en terminant troisième meilleur buteur de cette même compétition avec 84 buts.

À l'été 2010, alors qu'elle lui reste deux ans de contrat à Viborg et qu'elle était alors la handballeuse la mieux payée du monde (1,4 millions d'Euros sur trois ans[2]), elle décide de quitter le Danemark pour raisons familiales, son mari ne s'y sentant pas bien[2]. Elle a alors décidé de revenir au Monténégro dans le club de ses débuts, le Budućnost Podgorica. Au cours de la première saison, elle a emmené son équipe jusqu'en demi-finale de la Ligue des Champions 2011, où les norvégiennes de Larvik HK furent un obstacle trop difficile à franchir, malgré les 85 buts de Popović cette saison-là (troisième meilleur buteur). Elle a terminé la saison avec le Championnat du Monténégro, la Coupe du Monténégro et le trophée de la Ligue Régionale.

Mais sa dernière saison a été la cerise sur le gâteau. En plus de remporter les trois mêmes trophées que la saison précédente, Popović et Budućnost ont finalement réussi à réaliser le rêve de longue date du club, à savoir remporter la Ligue de Champions 2012, où elle a terminé deuxième meilleur buteur avec 106 buts. C'est sur ce dernier succès que Popović décide de mettre un terme à sa carrière en club.

Parcours en équipe nationale[modifier | modifier le code]

Sous le maillot de l'ex-Yougoslavie, Popović a remporté une médaille de bronze aux Championnats du Monde 2001 en Italie. Après l'indépendance du Monténégro en mai 2006, Popović a décidé de jouer pour eux puisque son mari, un ancien basketteur professionnel, est monténégrin.

Le dernier objectif de la joueuse est d'obtenir une médaille aux JO de Londres. Le Monténégro gagne sa place lors du Tournoi de qualification olympique l'opposant à la France, la Roumanie et au Japon. Lors du tournoi olympique, malgré une 4e place dans son groupe avec 2 victoires, 1 nul et 2 défaites, elle parvient à faire tomber la France puis l'Espagne pour atteindre la finale olympique : Bojana Popović termine sa carrière sur une superbe médaille d'argent, première et unique médaille remportée par le Monténégro aux Jeux olympiques.

Club[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

compétitions internationales
Compétitions nationales

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques
Championnats du monde

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bojana Popovic l’incroyable talent », sur lerepublicainlorrain,‎ 3 février 2012 (consulté le 3 février 2013)
  2. a et b (en) « Husband makes Bojana Popovic quit Viborg HK!!! », sur handballnews.blog.com,‎ 4 juillet 2010 (consulté le 10 août 2013)
  3. Il s'agit de la première et -- à ce jour -- unique médaille remportée par le Monténégro aux Jeux olympiques.
  4. a, b et c « All Star Team : La tornade Petrovic », sur handzone.net,‎ 29 mars 2004 (consulté le 4 septembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]