Boinali Saïd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boinali Saïd Toumbou
Fonctions
Député de la 1re circonscription de Mayotte
En fonction depuis le 18 juin 2012
Groupe politique apparenté socialiste (SRC)
Prédécesseur Abdoulatifou Aly
Biographie
Date de naissance 25 septembre 1960 (54 ans)
Lieu de naissance Dzaoudzi (Mayotte)
Nationalité française
Parti politique Sans étiquette
(divers gauche)
Profession Instituteur
http://boinalisaid.fr/

Boinali Saïd Toumbou, né le 25 septembre 1960 (54 ans) à Dzaoudzi (Mayotte), est un syndicaliste et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boinali Saïd Toumbou, instituteur, est secrétaire général de la Confédération intersyndicale de Mayotte (CISMA), associée la la CFDT, avant de s'engager dans un carrière politique.

Il est élu député lors des législatives de 2012 dans la 1re circonscription de Mayotte[1].

En tant que dirigeant syndical, il avait en particulier été un des principaux animateurs du mouvement contre la vie chère d'octobre 2011.

C'est seulement après un mois de négociations avec la DIECCTE, le préfet de Mayotte et les acteurs de la grande distribution locale, que Boinali Saïd Toumbou a compris qu'il fallait négocier le prix au kilogramme des mabawas (ailes de poulets) et non pas le prix du carton de 10 kg (sources : comptes rendus des négociations publiés par la DIECCTE).

Après 44 jours d'émeutes, pillages, rackets, et destructions de magasins il arrêta la grève, quand bien même nombre de ses revendications n'étaient pas satisfaites[2].[non neutre]

Boinali Saïd Toumbou annonça ensuite son intention de se porter candidat à la députation. Son action de député reste très floue[non neutre] pour la population qui l'a mis en place, la seule chose constatable est qu'il n'organise plus de blocages de routes pour discuter des prix des boîtes de sardines, des sacs de riz et autres mabawas. Un an après les événements dont il fut l'un des principaux instigateurs, les prix des denrées n'ont fait que continuer d'augmenter. Le nombre d'entreprises en grande difficulté et le nombre de chômeurs n'ont eux aussi fait qu'augmenter suite aux 44 jours d'émeutes qu'a subies l'île sous la houlette de Boinali Saïd.[non neutre]

Son apport aux débats de l'Assemblée nationale n'est pas mesurable actuellement vu le peu de temps de parole qui lui a été accordé, mais les dégâts économiques générés par les 44 jours de blocages sont eux facilement quantifiables auprès de pôle emploi, la CCIM, l'IEDOM et les principaux syndicats professionnels de l'île[non neutre].

Boinali Saïd Toumbou est devenu une figure connue de Mayotte ; son personnage est repris dans la bande dessinée locale de Vincent Lietar[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Boinali Saïd, du syndicat à l'Assemblée sur le site de Mayotte 1ère
  2. Comptes rendus de l'observatoire des prix, présidé par M. Francis Nival de la Cour des comptes