Bobok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bobok
Publication
Auteur Fiodor Dostoïevski
Titre d'origine russe : Бобок
Langue russe
Parution 1873 dans le Journal d'un écrivain
Intrigue
Genre Nouvelle fantastique,
nouvelle humoristique

Bobok (En russe: Бобок) est une nouvelle fantastique de l'écrivain russe Fiodor Dostoïevski, publiée en février 1873 dans son Journal d'un écrivain. Le titre pourrait être traduit littéralement en français par "petit haricot", quoique dans le contexte, on puisse le comprendre comme un synonyme de « non-sens ».

Résumé[modifier | modifier le code]

Le narrateur, une sorte d'écrivain raté du nom d'Ivan Ivanovitch, entend quotidiennement une voix qui répète: "Bobok, bobok!". En allant à l'enterrement d'une connaissance, il s'allonge dans le cimetière. Soudain, il s'aperçoit qu'il entend les voix des cadavres sous la terre, qui discutent de choses et d'autres: de cartes, de scandales politiques, etc. Alors que les défunts, qui ont décidé d'abandonner toute honte maintenant qu'ils sont morts, s'apprêtent à révéler tous les détails honteux de leur vie, Ivan Ivanovitch éternue, plongeant le cimetière dans le silence. Ivan quitte alors le cimetière, peiné de la perversité qui règne jusqu'au cimetière, mais ayant tout de même trouvé un sujet pour être publié.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Dernières Miniatures (cette édition regroupe les courts récits suivants : Bobok, Petites Images, Le Quémandeur, Petites Images (En voyage), Le Garçon "à la menotte" , Le Moujik Maréi, La Centenaire, Le Triton), traduites par André Markowicz, Arles, Éd. Actes Sud, Collection Babel, 2000. ISBN 2 7427 3106 7