Bobby Farrell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Farrell.

Bobby Farrell

Description de cette image, également commentée ci-après

Bobby Farrell en 2006.

Informations générales
Nom Alfonso Farrell
Naissance
Petites Antilles
Drapeau d’Aruba Aruba
Décès (à 61 ans)
Saint-Pétersbourg
Drapeau de la Russie Russie
Activité principale Danseur, chanteur
Genre musical Pop, disco
Années actives 1975-2010
Labels Hansa Records
Sony-BMG
Site officiel BobbyFarrell.com

Bobby Farrell, né Alfonso Farrell, le à Aruba dans les Petites Antilles et mort le à Saint-Pétersbourg, en Russie[1],[2], est un danseur et chanteur néerlandais. Il était la figure de proue (et le seul homme) du groupe disco Boney M. qui, avec les voix de Liz Mitchell, Maizie Williams et Marcia Barrett, eut son heure de gloire de 1976 à 1985.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa scolarité terminée, il quitte Aruba à 15 ans pour devenir marin. Au bout de deux ans, il s'établit en Norvège puis gagne les Pays-Bas avant de s'installer en Allemagne. Il y travaille principalement comme DJ et accessoirement comme danseur et mannequin[3] quand, en 1975, le producteur et auteur-compositeur-interprète allemand Frank Farian le remarque et le recrute pour son nouveau groupe Boney M.. Il devient alors, officiellement, le danseur et chanteur du groupe. C'est cependant Frank Farian qui chante lors de l'enregistrement des disques à la place de Bobby Farrell, et qui, lors des concerts, prête à ce dernier sa voix grave, rocailleuse, modifiée par l'électronique et enregistrée sur bande magnétique[4],[5].

Le groupe connaît la gloire dans les années 1970 grâce à des tubes chantés en anglais tels que Daddy Cool (1976), Sunny (1977), Ma Baker (1977), Rivers of Babylon (1978) et Rasputin (1978). Bobby Farrell, qui en est le seul élément masculin, s'y singularise par son style de danse, ses costumes moulants et scintillants[6], sa coiffure afro et ses apparitions torse nu[7].

En 1981, le danseur-chanteur est remercié pour cause de manque d'assiduité lors de la réalisation d'un nouvel album. Il est remplacé par Reggie Tsiboe. Il revient cependant dans le groupe en 1984 pour le single Kalimba de Luna, mais, à cette époque, le groupe ne suscite plus le même enthousiasme et Farian est accaparé par le lancement d'un nouveau groupe, Milli Vanilli. La dissolution est consommée en 1986[8].

Bobby Farrell entame alors une carrière solo et, après avoir reformé le groupe sous le nom de Bobby Farrell and Boney M., continue à se produire sur scène en reprenant les titres de Boney M[9].

En 2005, il figure comme danseur dans le vidéoclip du DJ Roger Sanchez, Turn on the Music[10].

En 2010, il se produit avec sa troupe au Liban, en Turquie, aux États-Unis, en Colombie et en Finlande[11].

Il est retrouvé mort par un employé dans sa chambre d'hôtel de Saint-Pétersbourg le , au lendemain d'un concert du groupe[12]. Selon le journal populaire russe Life News, il se serait senti mal après une altercation pendant le spectacle et serait mort d'une crise cardiaque[13]. De fait, depuis une dizaine d’années, il avait des problèmes de santé, notamment cardiaques, respiratoires et gastriques[14]. Il est mort le même jour que Grigori Efimovitch Raspoutine, un 30 décembre (selon le calendrier grégorien), et également à Saint-Pétersbourg ; or le groupe Boney M avait donné le titre de Rasputin (Raspoutine) à l'une de ses plus célèbres chansons[15].

Bobby Farrell résidait à Amsterdam, dans l'arrondissement de Zuidoost. Il était divorcé de Yasmina Ayad-Saban[16]. Il laisse derrière lui deux enfants.

Il a été inhumé au cimetière de Zorgvlied à Amsterdam.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles

  • 1982 : Polizei / A Fool In Love
  • 1985 : King Of Dancing / I See You
  • 1987 : Hoppa Hoppa / Hoppa Hoppa (Instrumental)
  • 1991 : Tribute To Josephine Baker
  • 2004 : Aruban Style (Mixes) S-Cream Featuring Bobby Farrell
  • 2006 : The Bump EP

Bobby Farrell's Boney M. / Boney M. Featuring Bobby Farrell / Bobby Farrell Featuring Sandy Chambers

  • 2000 : The Best Of Boney M. (DVMore)
  • 2001 : Boney M. - I Successi (DVMore)
  • 2001 : The Best Of Boney M. (II) (compilation)
  • 2001 : The Best Of Boney M. (III) (compilation)
  • 2005 : Boney M. - Remix 2005 (featuring Sandy Chambers) (compilation) (Crisler)
  • 2007 : Boney M. - Disco Collection (compilation)

Tous ces albums sont des ré-enregistrements des titres de Boney M et non les originaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le chanteur de Boney M est mort, sur 7sur7.be, le 30 décembre 2010.
  2. Coïncidence, il meurt le même jour que le légendaire Raspoutine (titre éponyme de l'une de ses célèbres chansons) et de surcroît à Saint-Petersbourg.
  3. (en) Bobby Farrell, Music Obituaries, sur le site Telegraph.co.uk, 30 décembre 2010 : « He decided to leave home at the age of 15 to go to sea, ending up in Norway and then in Germany, where he initially earned his living as a DJ and as an occasional dancer and male model. »
  4. Cf Boney M reste sans voix, sur le site Libération NexT, 30-12-2010 : « Une polémique existe sur la voix de Bobby Farrell. A-t-elle été doublée en concert ou pas ? Oui a reconnu Frank Farian, le producteur et créateur de Boney M., qui a avoué avoir enregistré lui-même les voix masculines du groupe. »
  5. (en) Whatever happened to Boney M?, sur le site BBC News, 29 janvier 2002 : « Frank Farian was the male vocal that you hear with Boney M, but he never appeared on stage, choosing instead to be represented by the wild haired Bobby Farrell ».
  6. Thibault Goehringer, Adios Daddy Cool : le chanteur de Boney M. est mort, sur le site Planète Campus, 30 décembre 2010.
  7. (en) Dave Laing, Bobby Farrell obituary. Singer and dancer in the phenomenally successful Boney M, sur le site guardian.co.uk, 30 décembre 2010 : « Farrell sported a large Afro and frequently appeared bare-chested. »
  8. Dave Laing, op. cit. : « By 1982 Farrell left the group and was replaced by Reggie Tsiboe. Farrell returned two years later but by the middle of the decade the appeal of Boney M had waned and Farian was immersed in the launch of his next creation, Milli Vanilli. The original Boney M disbanded in 1986 and Farrell embarked on a brief career as a solo performer. »
  9. Dave Laing, op. cit. : « During the early 1990s, various remixes and re-releases brought Boney M to the fore again in Europe, and Farrell decided to capitalise on the revival of interest. He found three new female singers and dancers and began to tour internationally as Bobby Farrell and Boney M, also making new versions of the group's hits ».
  10. "Roger Sanchez - Turn On The Music", dailymotion.com, 2005.
  11. Dave Laing, op. cit. : « From his base in Amsterdam, Farrell continued to tour the world. In the past few months, his Boney M troupe had appeared in Lebanon, Turkey, the US, Colombia and Finland. »
  12. Boney M, qui était le groupe préféré de l'amateur de disco qu'était Leonid Brezhnev, continue à jouir d'une grande popularité en Russie, cf (en) Boney M dancer dies in St. Petersburg hotel aged 61, RIANOVOSTI, 30/12/2010 : « Boney M, popular in late 70s, was the favorite ensemble of disco fan Leonid Brezhnev and still enjoys great popularity in Russia ».
  13. Boney M dancer dies in St. Petersburg hotel aged 61, op. cit. : « A Russian tabloid, Life News, said Farrell felt ill after a conflict during his show, and died of a heart attack ».
  14. Thibault Goehringer, op. cit.
  15. Voir sur Youtube Rasputin - l'anecdote est également relevée sur Planète Campus, op. cit.
  16. Dave Laing, op. cit. : « Farrell [...] was divorced from Yasmina Ayad-Saban ».

Liens externes[modifier | modifier le code]