Bobby Driscoll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bobby Driscoll

Description de cette image, également commentée ci-après

En 1950

Nom de naissance Robert Cletus Driscoll
Naissance 3 mars 1937
Cedar Rapids, Iowa
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 30 mars 1968 (à 31 ans)
New York, État de New York
États-Unis
Profession Acteur
Films notables Une incroyable histoire
L'île au Trésor
Sacré printemps...

Bobby Driscoll, nom de scène de Robert Cletus Driscoll, est un acteur américain né le 3 mars 1937 à Cedar Rapids, Iowa (États-Unis) et mort le 30 mars 1968 à New York (New York).

Biographie[modifier | modifier le code]

Actif de 1943 à 1960, Bobby Driscoll a mené une carrière d'enfant star, jouant dans de nombreuses productions des Studios Disney. Il s'illustra notamment dans le rôle de Jim Hawkins, protagoniste de L'île au Trésor en 1950. Il mourut prématurément à 31 ans, oublié et dans la misère, victime de son addiction aux drogues dures.

Enfance[modifier | modifier le code]

Bobby Driscoll est l'enfant unique de Cletus Driscoll, un vendeur en isolation, et d'Isabelle Kratz Driscoll, institutrice. Quelque temps après sa naissance la famille Driscoll emménage à Des Moines à l'ouest de sa ville natale. Ils y restent jusqu'en 1943, quand le médecin de famille conseille à Cletus de partir pour la Californie en raison d'une maladie pulmonaire qui affecte la santé de celui-ci. La famille Driscoll prend le chemin pour Los Angeles. Un jour, en accompagnant son père chez le barbier, Bobby est remarqué par ce dernier qui a un fils qui travaille à la MGM et il conseille aux Driscoll de présenter leur fils à des castings. C'est ainsi que Bobby obtient la même année un rôle aux côtés de l'enfant-acteur Margaret O'Brien dans le film L'Ange perdu. Les petits rôles se succèdent et, malgré son jeune âge, Bobby fait preuve d'une curiosité et d'une intelligence incroyable ainsi que d'une grande capacité à rapidement et facilement retenir ses répliques.

Carrière d'enfant prodige[modifier | modifier le code]

Bobby Driscoll obtient ensuite le rôle du petit Al Sullivan, le plus jeune des cinq frères Sullivan, dans le film dramatique The Sullivans produit durant la Seconde Guerre mondiale par la 20th Century Fox, avec Thomas Mitchell et Anne Baxter (1944). Avec son jeu naturel et ses dispositions pour mémoriser si jeune ses répliques, il est bientôt considéré comme un nouvel « enfant prodige ». Un grand studio le recommande à un autre, ce qui conduit Bobby à enchaîner les rôles comme celui du garçon qui peut siffler en se tenant debout sur la tête dans Sunday Dinner for a Soldier (1944), d'être le « frère des enfants » de Richard Arlen dans The Big Bonanza (1944), et incarner le jeune Percy Maxim dans So Goes My Love (1946), avec Don Ameche et Myrna Loy. En outre, il a eu un certain nombre de petits rôles dans des films tels que Identity Unknown en 1945, puis dans Miss Susie Slagle's, From This Day Forward, et Les Héros dans l'ombre avec Alan Ladd, trois films sortis en 1946.

Disney[modifier | modifier le code]

Robert Driscoll fut le premier acteur engagé sous contrat par Walt Disney et il tient le rôle du personnage principal dans Mélodie du Sud (1946) en introduisant ainsi la prise de vue réelle dans l'image animée où on retrouve Frère Renard, Frère Ours et Frère Lapin. Bobby Driscoll et sa co-star Luana Patten étaient pressentis pour recevoir le prix spécial des meilleurs enfants acteurs aux Oscars du cinéma 1946, mais cette décision ne fût plus d'actualité et aucun prix spécial n'a été décerné cette année-là.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]