Bob l'éponge (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bob l'éponge
Personnage de fiction apparaissant dans
Bob l'éponge.

Une étoile aux couleurs de Bob l'éponge.
Une étoile aux couleurs de Bob l'éponge.

Nom original SpongeBob SquarePants
Naissance 14 juillet 1986
Sexe Mâle
Espèce Éponge
Yeux Bleus
Activité(s) Cuisinier au Crabe Croustillant
Adresse 24 rue des Conques, Bikini Bottom
Famille Harold Éponge (père)
Claire Johnson (mère)
Grand-père Éponge
Grand-mère Éponge
Stanley et BlackJack (cousins)
Sherm et Cappy(oncles)
Entourage Patrick Étoile (ami)
Sandy Écureuil (amie)
Carlo Tentacule (voisin)
M. Krabs (patron)
Gary (animal de compagnie)
Ennemi(s) Plankton

Créé par Stephen Hillenburg
Voix Tom Kenny
(VF : Sébastien Desjours)
Série(s) Bob l'éponge
Première apparition Bienvenue à bord ! (1x1)

Bob l'éponge, ou Bob l'éponge carrée (SpongeBob SquarePants), est un personnage de la série télévisée d'animation du même nom. Il apparaît pour la première fois dans l'épisode intitulé Bienvenue à bord ! diffusé aux États-Unis le 1er mai 1999. Il est doublé dans la version originale par Tom Kenny et par Sébastien Desjours en français. Bob l'éponge est conçu et réalisé par le biologiste et animateur Stephen Hillenburg peu après l'annulation à l'antenne de sa série Rocko's Modern Life en 1996. À cette époque, Hillenburg tente de créer une série télévisée mettant en scène une éponge très optimiste agaçant son entourage tout en se focalisant sur les idées de Laurel et Hardy et de Pee-Wee Herman. Son nom est dérivé d'une bande dessinée, intitulée The Intertidal Zone, dessinée en 1989 par Hillenburg lorsqu'il étudie au California Institute of the Arts.

Bob l'éponge est une petite éponge de mer naïve et maladroite employée en tant que cuisinier au Crabe Croustillant, un restaurant localisé dans une ville fictive, Bikini Bottom et sous la responsabilité du capitaine Krabs. Depuis sa création, le personnage gagne grandement en popularité auprès des enfants et des adultes, malgré les nombreuses controverses dont il est l'objet[1].

Rôle[modifier | modifier le code]

Bob l'éponge est une éponge de mer qui ressemble au plus haut point à une éponge de cuisine. Il a des yeux bleus, de nombreux trous répartis autour de son corps et une bouche laissant significativement[Pourquoi ?] apparaître deux dents écartées. Il est toujours vêtu d'une chemise blanche, d'une cravate rouge et d'un pantalon brun[2].

Cosplay de Bob l'éponge.

Bob l'éponge travaille comme cuisinier dans un restaurant nommé le Crabe Croustillant, où il est reconnu « employé du mois » de très nombreuses fois[3]. Il fréquente l'école de conduite de Madame Puff, mais échoue à chaque tentative pour obtenir de son permis de conduire, jusqu'à ce qu'elle le lui offre[4]. Bob l'éponge vit avec son animal de compagnie, Gary, dans une maison en ananas au 124 rue des Conques, dans la ville fictive de Bikini Bottom[2], située sous l'atoll de Bikini[5]. Ses voisins sont Carlo Tentacule, un calmar qui est aussi son collègue au Crabe Croustillant[6], et Patrick Étoile, une étoile de mer, son meilleur ami[7].

Bob l'éponge est un personnage dynamique et optimiste mais également très naïf. L'un de ses passe-temps préférés est la chasse à la méduse, une activité similaire à l'observation ornithologique et à la collection d'insectes, et la création de bulles en compagnie de Patrick[2]. Il ne sait pas à quel point il agace Carlo[6]. Bob l'éponge répète très souvent la phrase : « Je suis prêt ! »[8].

Développement[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

Stephen Hillenburg, créateur de Bob l'éponge.

En 1989, lorsqu'il étudie au California Institute of the Arts, Stephen Hillenburg dessine une bande-dessinée intitulée The Intertidal Zone, dans laquelle le personnage de « Bob the Sponge » présente les créatures maritimes peuplant l'estran. À cette époque Bob est encore dessiné comme une éponge naturelle, mais il se transforme rapidement en sorte de « boîte », forme jugée par Hillenburg « plus amusante »[9].

Stephen Hillenburg dessine plusieurs essais, qu'il qualifie d'« horribles » avant de concevoir son personnage[10]. Dès le début, avec les conseils de son ami Martin Olson, scénariste dans Rocko's Modern Life, il tente de créer une série télévisée mettant en scène une éponge très optimiste qui agace son entourage[9]. Il compare ce concept à Laurel et Hardy et au personnage de Pee-Wee Herman[2]. Son premier essai montre un personnage habillé d'un chapeau rouge, d'une chemise de travail et portant une cravate. Un pantalon marron est finalement retenu pour le concept final du personnage[2]. Au fur et à mesure de ses essais, Hillenburg décide qu'un personnage « net et carré », comme une éponge de cuisine, correspondrait parfaitement à ce personnage[2]. Bob l'éponge est caractérisé par un comportement infantile et une personnalité optimiste et maladroite similaire à celle de Jerry Lewis[11].

À l'origine, le personnage est nommé SpongeBoy (« Garçon éponge ») mais ce nom est déjà utilisé par une marque de serpillière[2]. Ce problème est découvert par le département de justice de Nickelodeon lors de la première séance de doublage en 1997[12]. À la suite de cette découverte, Hillenburg décide de changer le nom du personnage tout en gardant le mot Sponge (« Éponge »), de manière à ce que les téléspectateurs ne se méprennent pas quant à sa ressemblance avec un fromage. Hillenburg décide alors d'utiliser SpongeBob, traduit en français par « Bob l'éponge ». Il choisit SquarePants (« Pantalon Carré ») pour nom de famille et en tant que référence à l'allure carrée du personnage[13].

Bien que son permis de conduire montre que sa date de naissance est le 14 juillet 1986[4], ce qui a pour conséquence que le personnage a 13 ans au moment de la première diffusion « officielle » de la série le 17 juillet 1999, Hillenburg affirme avec humour qu'il aurait cinquante ans en « années d'éponge ». Il explique que Bob l'éponge n'a en fait aucun âge spécifique, mais qu'il est assez vieux pour avoir son indépendance et être libre de passer son permis bateau[2]. Le fait que Bob aille à l'école de conduite est une requête de Nickelodeon[14].

Doublage[modifier | modifier le code]

Tom Kenny, voix originale de Bob l'éponge.

Bob l'éponge est doublé dans la version originale par l'acteur américain Tom Kenny ; en version française, c'est l'acteur Sébastien Desjours qui lui prête sa voix. Kenny travaille auparavant avec Hillenburg dans l'émission Rocko's Modern Life puis après la création de Bob l'éponge, Hillenburg demande à Kenny de doubler le personnage principal[15]. Hillenburg se focalise notamment sur la personnalité de Kenny pour créer celle de Bob[12].

La voix de Bob est initialement utilisée par Kenny pour doubler la voix d'un personnage d'importance mineure, nommé Al, dans Rocko's Modern Life. Kenny ne se souvient pas de l'intonation vocale qu'il avait utilisée uniquement pour ce personnage. Hillenburg, cependant, s'en souvient lors de la création de Bob l'éponge et décide de montrer un extrait de l'épisode pour rappeler cette voix à Kenny[12]. Kenny explique que le rire est particulièrement haut en fréquence car il cherche à créer un rire unique qui agace les autres personnages comme les rires de Popeye et de Woody Woodpecker[16].

Lors des doublages de Bob l'éponge, dans d'autres langues que celle d'origine, les acteurs s'inspirent de l'intonation vocale de Tom Kenny, même s'ils ajoutent parfois des éléments uniques. Par exemple, dans la version française de la série, Sébastien Desjours emprunte une articulation similaire à celle de la version originale de Daffy Duck[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

À travers la diffusion de Bob l'éponge, le personnage de Bob se popularise aussi bien auprès des enfants qu'auprès des adultes. En juin 2010, le magazine Entertainment Weekly l'inclut dans son classement des « 100 meilleurs personnages des vingt dernières années »[17]. Cependant, l'accueil du personnage parmi les critiques n'est pas uniquement positif. Le « Top 10 des personnages de dessins animés les plus agaçants des années 90 » établi par le site web AskMen classe Bob l'éponge à la quatrième place à cause de son attitude bienveillante qualifiée d'« extrêmement ennuyeuse »[18].

Controverses[modifier | modifier le code]

En 2002, alors que la popularité de Bob l'éponge est grandissante parmi les homosexuels, Hillenburg dénie toute implication homosexuelle chez son personnage. Il en vient même à préciser qu'il considère son personnage comme « quasiment asexuel »[19],[20]. Dans de nombreux épisodes, il régénère ses membres et se reproduit en « bourgeonnant », comme le font les véritables éponges.

Jeffrey P. Dennis, auteur d'un article de presse intitulé The Same Thing We Do Every Night: Signifying Same-Sex Desire in Television Cartoons, explique que Bob et son amie Sandy ne s'aiment pas d'une manière romantique, et ajoute qu'il croit que Bob et Patrick « sont liés par une intensité sans doute érotique ». Dennis note que les deux amis ne sont « pas systématiquement perçus en tant que partenaires romantiques », car ils vivent dans des résidences séparées, et possèdent des groupes distincts d'amis, mais il clame que dans la série « la possibilité d'un désir homosexuel n'est jamais à exclure »[21]. Martin Goodman du magazine Animation World décrit les commentaires de Dennis à propos de la relation entre Bob et Patrick comme « intéressants »[22].

En 2005, une vidéo dans laquelle Bob l'éponge est montré en compagnie d'autres personnages d'émissions pour enfants chantant ensemble pour promouvoir la diversité et la tolérance est critiquée par un groupe évangélique aux États-Unis, car le personnage de Bob y est montré en tant qu'avocat de l'homosexualité, alors que la vidéo ne contient « aucune référence au sexe, ni à un mode de vie ou à une identité sexuelle »[23],[24],[25]. James Dobson, de la fondation Focus on the Family, accuse les créateurs de la vidéo de faire la promotion de l'homosexualité, à la suite du parrainage de la vidéo par un groupe de défense des droits des homosexuels.

Ces incidents mènent à plusieurs interrogations concernant le personnage, notamment celle de savoir s'il est effectivement homosexuel. À la suite des commentaires de Dobson, Hillenburg répète que la préférence sexuelle de Bob n'a jamais été prise en compte lors de la création de la série[26]. De plus, Tom Kenny et les autres membres de la production ont été choqués et surpris d'apprendre qu'une telle idée ait été répandue[12].

Dobson explique plus tard que sa critique a été sortie de son contexte et que sa plainte se focalise non pas sur Bob l'éponge ni sur aucun autre personnage exposé dans la vidéo, mais sur l'organisation qui a sponsorisé la vidéo, la We Are Family Foundation. Dobson note que la We Are Family Foundation a posté des contenus pro-homosexuels sur leur site Internet, mais qu'ils ont été supprimés[27]. Après la polémique, John H. Thomas, président de l'Église unie du Christ déclare que son église serait heureuse d'accueillir Bob l'éponge dans son ministère. Il déclare que « Jésus ne se détournait pas des gens. Nous non plus »[28],[29].

Malgré cela, en août 2012, la commission nationale chargée de la protection de la moralité publique en Ukraine envisage d'interdire la diffusion du dessin animé, car la proximité entre le personnage de Bob l'éponge et son ami Patrick ferait l'apologie de l'homosexualité[30],[31].

Influence culturelle[modifier | modifier le code]

Démographiquement, la popularité du personnage grandit chez les enfants âgés de deux à onze ans, aussi bien que chez les adolescents et chez les adultes[32], comprenant les campus universitaires et des célébrités telles que Sigourney Weaver et Bruce Willis[33]. Salon.com explique que l'innocence infantile de Bob l'éponge est ce qui rend ce personnage si attrayant[34]. Bob l'éponge s'est également popularisé parmi les gays, malgré les explications de Stephen Hillenburg concernant la sexualité de ses personnages. Bob est admiré par de nombreux fans de par son mode de vie dynamique et son attitude tolérante[35].

En mai 2011, une nouvelle espèce de champignon marin, le Spongiforma squarepantsii, est découverte. Ce champignon est nommé en hommage au personnage de la série[36].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

La popularité de Bob l'éponge se retrouve également dans la vente de produits dérivés. En 2002, les poupées à son effigie se vendent en moyenne à 75 000 exemplaires par semaine, soit plus rapidement que les poupées Chatouille-moi, Elmo, vendues durant la même période[11]. Bob l'éponge gagne également en popularité au Japon, particulièrement auprès de la gent féminine. L'entreprise mère de Nickelodeon, Viacom, cible intentionnellement les femmes de ce pays dans le but de créer une branche commerciale Bob l'éponge. Des individus sceptiques redoutent la popularité de Bob l'éponge au Japon, à cause de son design très différent des autres personnages devenus célèbres dans le pays comme Hello Kitty et Pikachu[37]. Le personnage donne également naissance à une éponge remplie de savon fabriquée par SpongeTech[38].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « US right attacks SpongeBob video », sur BBC News,‎ 20 janvier 2005 (consulté le 23 mai 2011)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Steven Banks (ill. Gregg Scgigiel), SpongeBob Exposed! The Insider's Guide to SpongeBob SquarePants, Simon Spotlight/Nickelodeon,‎ 24 septembre 2004 (ISBN 978-0-689-86870-2)
  3. Épisode L'Employé du mois, 25e épisode de la première saison de la série Bob l'éponge. Diffusé pour la première fois le 2 octobre 1999 sur la chaîne Nickelodeon. Autres crédits : Sean Dempsey, Paul Tibbitt et Mr. Lawrence.
  4. a et b Épisode Le Permis par KO, 18e épisode de la deuxième saison de la série Bob l'éponge. Diffusé pour la première fois le 6 mars 2001. Autres crédits : Tom Yasumi, Aaron Springer, C.H. Greenblatt et Mr. Lawrence.
  5. (en) « SpongeBob SquarePants profile on Xbox.com », sur Xbox.com (consulté le 8 novembre 2011)
  6. a et b (en) « Meet the Characters: Squidward », sur Nickelodeon,‎ 2008 (consulté le 8 novembre 2008)
  7. (en) « Meet the Characters: Patrick Star », sur Nickelodeon,‎ 2008 (consulté le 12 août 2012)
  8. Épisode Bienvenue à bord !, premier épisode de la {{1e}} saison de la série Bob l'éponge. Diffusé pour la première fois le 2 octobre 1999 sur la chaîne Nickelodeon. Autres crédits : Alan Smart, Stephen Hillenburg, Derek Drymon et Tim Hill.
  9. a et b (en) Ibrahim MA, « Biography of Stephen Hillenburg », sur My Article (consulté le 15 janvier 2013)
  10. (en) Cavna Michael, « The Interview: 'SpongeBob' Creator Stephen Hillenburg », sur The Washington Post,‎ 14 juillet 2009 (consulté le 13 août 2012)
  11. a et b (en) Gary Strauss, « Life's good for SpongeBob », sur USA Today,‎ 17 mai 2002 (consulté le 12 août 2012)
  12. a, b, c, d et e (en) Basima Farhat, « Tom Kenny: Voice of SpongeBob SquarePants - Interview » [MP3], sur The People Speak Radio,‎ 5 décembre 2009 (consulté le 8 novembre 2008)
  13. (en) Allan Neuwirth, Makin' Toons : Inside the Most Popular Animated TV Shows and Movies, Allworth Press,‎ 1er avril 2004 (ISBN 1-58115-269-8), p. 51
  14. (en) « Stephen Hillenburg created the undersea world of SpongeBob », sur Orange County Register,‎ 12 février 2002 (consulté le 12 août 2012)
  15. (en) Dana Orlando, « SpongeBob: the excitable, absorbent star of Bikini Bottom », St. Petersburg Times,‎ 17 mars 2003 (lire en ligne)
  16. (en) Tatiana Morales, « SpongeBob's Alter Ego », CBS News,‎ 11 février 2009 (lire en ligne)
  17. (en) Adam B. Vary, « The 100 Greatest Characters of the Last 20 Years: Here's our full list! », Entertainment Weekly,‎ 1er juin 2010 (lire en ligne)
  18. (en) Ryan Murphy, « Top 10: Irritating '90s Cartoon Characters », sur AskMen,‎ 27 novembre 2011 (consulté le 13 août 2012)
  19. (en) BBC Staff, « Camp cartoon star 'is not gay' », BBC News,‎ 9 octobre 2002 (lire en ligne)
  20. (en) Stephen M. Silverman, « SpongeBob Asexual, Not Gay: Creator », People,‎ 28 janvier 2005 (lire en ligne)
  21. [PDF] (en) Jeffrey P. Dennis, The Same Thing We Do Every Night: Signifying Same-Sex Desire in Television Cartoons, vol. 31, Journal of Popular Film & Television,‎ 2003, 132-140 p. (lire en ligne [PDF]), chap. 3
  22. (en) Martin Goodman, « Deconstruction Zone — Part 2. », Animation World Network,‎ 10 mars 2004 (4 lire en ligne)
  23. (en) BBC Staff, « US right attacks SpongeBob video », BBC News,‎ 20 janvier 2005 (lire en ligne)
  24. (en) « Will Spongebob make you gay? », sur MSNBC,‎ 21 janvier 2005 (consulté le 13 août 2012)
  25. (en) Associated Press, « Spongebob, Muppets and the Sister Sledge writer suffer criticism », USA Today,‎ 22 février 2006 (lire en ligne)
  26. (en) « SpongeBob isn't gay or straight, creator says », sur Reuters,‎ 29 janvier 2005 (consulté le 13 août 2012)
  27. (en) Pauline J. Chang, « Dobson clarifies Pro-Gay SpongeBob Video Controversy », The Christian Post,‎ 28 janvier 2005 (lire en ligne)
  28. (en) Francis Till, « Ministry celebrates SpongeBob: Gay, happy, yellow, orange, whatever, he's welcome », National Business Review,‎ 4 février 2005 (lire en ligne)
  29. MrPopBook, « A que coucou Bob ! », sur Sens Critique (consulté le 13 août 2012)
  30. Sabrina Dufourmont, « Bob l'éponge est-il gay ? », Le Point,‎ 22 août 2012 (lire en ligne)
  31. Charlotte Anglade, « Bob l'éponge jugé trop gay en Ukraine », Le Parisien,‎ 21 août 2012 (lire en ligne)
  32. (en) Michael Y. Park, « SpongeBob HotPants? », Fox News Channel,‎ 9 octobre 2002 (lire en ligne)
  33. (en) Nancy Imperiale Wellons, « SpongeBob cartoon proves its hip to be SquarePants. », Orlando Sentinel,‎ 1er mai 2005 (lire en ligne)
  34. (en) Stephanie Zacharek, « The SpongeBob Squarepants Movie », sur Salon.com,‎ 19 septembre 2004 (consulté le 13 août 2012)
  35. (en) Gary Susman, « Under the Surface », sur ew.com,‎ 9 octobre 2002 (consulté le 13 août 2012)
  36. (en) Dennis E. Desjardin, Kabir G. Peay et Thomas D. Bruns, Spongiforma squarepantsii, a new species of gasteroid bolete from Borneo, vol. 103,‎ 10 mai 2011, in press, 1119–1123 p. (PMID 21558499, DOI 10.3852/10-433)
  37. (en) Yuri Kageyama, « SpongeBob Goes Trendy to Win Japan Fans », San Francisco Chronicle,‎ 25 janvier 2004 (lire en ligne)
  38. (en) « SpongeTech Strikes Out in Bankruptcy », The Wall Street Journal,‎ 13 juillet 2010 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 14 janvier 2013 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.