Bob Lemon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemon.
Pix.gif Bob Lemon Baseball pictogram.svg
Bob Lemon.jpg
Indians de Cleveland - No  21
lanceur partant
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
4 septembre 1941
Dernier match
1er juillet 1958
Statistiques de joueur (1941-1958)
Matchs 460
Victoires-Défaites 207-128
Retraits sur des prises 1277
Manches lancées 2850
Moyenne de points mérités 3,23
Statistiques de manager (1970-1982)
Victoires-Défaites 430-403
 % Victoires 0,516
Équipes

Joueur

Manager

Temple de la renommée du baseball
Élu en 1976


Bob Lemon, né le 22 septembre 1920 et décédé le 11 janvier 2000, est un lanceur de la Ligue majeure de baseball qui évolue chez les Indians de Cleveland entre 1941 et 1958. Il devient ensuite manager des Royals de Kansas City, des White Sox de Chicago puis des Yankees de New York. Sept fois sélectionné au match des étoiles, vainqueur des World Series en 1948 comme joueur, il remporte également les séries en 1978 avec les Yankees. Il est élu au Temple de la renommée du baseball en 1976.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Né à San Bernardino en Californie, Lemon est recruté par les Indians avant la saison 1938. Il effectue ses débuts en Ligue majeure en 1941 comme joueur de troisième base, poste qu'il occupe comme suppléant jusqu'en 1942 (cinq matches joués en 1941 et cinq autres en 1942). De retour de ses obligations militaires en 1946, il devient lanceur partant. Il signe vingt victoires en 1948, aidant Cleveland à remporter le fanion de champion de la Ligue américaine. En série mondiale contre les Boston Braves, il lance deux victoires et remporte le titre.

Sélectionné pour la première fois au match des étoiles en 1948, il participe également aux six éditions suivantes. Six fois présent dans le top 10 des votes pour le trophée du MVP de la Ligue américaine entre 1948 et 1956, il termine cinquième en 1948, 1950 et 1954.

À noter qu'au bâton, il signe 37 coups de circuit. C'est le deuxième meilleur total pour un lanceur en MLB.

Manager[modifier | modifier le code]

Après sa carrière de joueur, il devient instructeur pour les Indians, les Philadelphia Phillies puis les California Angels. Il est ensuite champion de la Pacific Coast League en 1966 comme manager des Seattle Angels, puis est promu manager des Kansas City Royals en 1970, en milieu de saison. Avec les Royals, il parvient à compléter la première saison gagnante (plus de victoire que de défaites) en 1971. Il reçoit le trophée du meilleur manager de l'année.

Lemon est instructeur des lanceurs chez les New York Yankees en 1976 avant de prendre en charge les Chicago White Sox en tant que manager. Il reçoit son deuxième trophée du meilleur manager de l'année après une belle saison chez les Sox, mais il est remercié en milieu de saison 1977. Il rejoint les Yankees, au poste de manager.

Dominés par les Boston Red Sox à la mi-saison (14 victoires de retard pour les Yankees), les Yankees renversent la tendance lors de la seconde partie de la saison, coiffant leurs rivaux sur le fil pour le gain du fanion de la Ligue américaine. Après cette course poursuite, les Yankees de Lemon remportent les World Series 1978 en s'imposant contre les Los Angeles Dodgers.

Marqué par le décès de son fils lors de l'hiver 1979, Lemon est renvoyé. Il est appelé à la rescousse en fin de saison 1981, mais échoue à gagner les séries mondiales contre les Dodgers. Il est remercié après seulement un match en 1982, portant son total de match comme manager des Yankees à 172 pour 99 victoires.

Liens externes[modifier | modifier le code]