Bob Errey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Errey, dit « Bob » (né le 21 septembre 1964 à Montréal ville de la province de Québec au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace qui évolue au poste d'ailier gauche. Il remporte la Coupe Stanley de la Ligue nationale de hockey (LNH) à deux reprises, en 1991 et en 1992 avec les Penguins de Pittsburgh[1]. Il met fin à sa carrière de joueur à la suite de la saison 1998-99. Il est désormais commentateur sportif pour la chaîne de télévision Fox Sports Net au niveau de la branche régionale de Pittsburgh[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière junior[modifier | modifier le code]

Natif de Montréal au Québec, Errey grandit dans la ville de Peterborough en Ontario et joue à partir de 1979-80 avec les Oilers de la ville, équipe qui évolue dans la Ligue de hockey de l'Ontario, division B. La saison suivante, il intègre progressivement l'équipe des Petes de Peterborough de la Ligue de hockey de l'Ontario principale[3]. Lors de sa dernière saison avec l'équipe, en 1982-83, il totalise cent points constitués de cinquante-trois buts et de quarante-sept passes décisives. Il est alors sélectionné dans la première équipe type de la saison[1]. Il passe la saison sur la même ligne que Steve Yzerman[4].

L'été suivant, il participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey et est choisi lors de la première ronde par les Penguins de Pittsburgh. Il est le quinzième joueur choisi, Brian Lawton étant le premier choix du repêchage sélectionné par les North Stars du Minnesota[5].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Avec les Penguins de Pittsburgh[modifier | modifier le code]

Photo de Lemieux en action.
Les Penguins visant Mario Lemieux au repêchage de 1984, Errey joue la saison 1983-84 dans la LNH.

Il participe au camp d'entraînement des Penguins et joue l'intégralité de la saison 1983-84 avec la franchise de la LNH. Il inscrit son premier but dans la LNH lors du premier match qu'il joue sur son deuxième lancer du match contre les Blues de Saint-Louis, rencontre qui se termine par une victoire des Blues[4].

L'équipe est alors en pleine reconstruction et cherche surtout à obtenir le premier choix lors du repêchage de 1984. Eddie Johnston, directeur général de l’époque, ne fait pas grand chose pour éviter la dernière place. Ainsi quarante-huit joueurs et quatre gardiens de buts jouent sous l'uniforme des Penguins cette saison[6] et l'équipe termine avec trente-huit points, trois points derrière les Devils du New Jersey avec quarante-et-un points[7]. Âgé de 19 ans, Errey est le plus jeune joueur de l'effectif et il totalise vingt-deux points, le onzième total de l'équipe[8]. Finalement, les Penguins obtiennent le premier choix du repêchage, Mario Lemieux, et Errey joue la grande majorité de la saison suivante dans la Ligue américaine de hockey (LAH) sous le maillot de l'équipe affiliée aux Penguins, les Skipjacks de Baltimore.

Il passe ainsi deux saisons à jouer à la fois dans la LNH et dans la LAH mais finalement gagne sa place de titulaire avec les Penguins au début de la saison 1986-87. En mars 1987, il subit une blessure au genou droit lors d'un match contre les Blues[4]. Le 2 octobre 1987, lors d'un match de préparation avant le début de la saison contre les Canadiens de Montréal, il se blesse au poignet et manque la quasi-totalité de la saison. Il ne revient au jeu que pour disputer dix-sept matchs[4].

En 1988-89, les Penguins se qualifient pour la première fois pour les séries éliminatoires depuis 1982. À la fin de la saison régulière, ils sont à la deuxième place du classement de leur division — derrière les Capitals de Washington — et à la quatrième de leur conférence. Après avoir éliminé au premier tour les Rangers de New York en quatre matchs nets, les Penguins perdent en sept matchs contre les Flyers de Philadelphie. Bob Errey est mis en avant par le Bill McCracken Memorial Award, trophée interne des Penguins qui récompense le joueur de l'équipe qui fournit beaucoup d'effort mais sans être pour autant être mis en avant par une récompense officielle de la LNH[9]. Il connaît alors sa meilleure saison avec vingt-six buts et trente-deux passes décisives soit un total de cinquante-huit points[1]. L'équipe manque les séries lors de la saison suivante, Lemieux la vedette de l'équipe manquant une bonne partie de la saison sur blessure[10].

Au début de la saison 1990-91, l'équipe des Penguins accueille Bob Johnson comme nouvel entraîneur et Randy Hillier, Paul Coffey et Errey sont nommés assistants-capitaine de Lemieux[11]. Une fois encore, Lemieux manque la majorité de la saison sur blessure mais Pittsburgh parvient tout de même à se qualifier pour les séries. Le capitaine de l'équipe est de retour dans l'alignement en janvier 1991 et à la fin de la saison, l'équipe pointe à la première place de la division. Les Penguins parviennent à se hisser à la finale de la Coupe Stanley en perdant à chaque fois le premier match des séries des différentes rondes, que ce soit contre les Devils du New Jersey, contre les Capitals ou même contre les Bruins de Boston. Ils retrouvent en finale les North Stars du Minnesota, perdent le premier match mais finalement remportent leur première Coupe sur le score de 4 matchs à 2. Le match de la victoire voit les Penguins l'emporter huit buts à zéro, Errey inscrivant un but pour son équipe[12].

La saison suivante commence mal pour les champions en titre : l'équipe 1991-92 est privée de Johnson atteint d'une tumeur du cerveau et hospitalisé. Scotty Bowman prend sa place derrière le banc et le 26 novembre 1991, Johnson décède. Malgré tout, les Penguins sont classés troisièmes de leur division et ils écartent tour à tour les Capitals, les Rangers puis encore une fois les Bruins pour jouer la finale de la Coupe contre les Blackhawks de Chicago. Néanmoins, Errey se blesse le 9 mai 1992 lors du quatrième match contre les Rangers et il ne revient au jeu que pour le premier match de la finale contre Chicago[4]. Finalement, les Penguins remportent leur deuxième Coupe en battant les Blackhawks quatre matchs à zéro[13].

Une fin de carrière mouvementée[modifier | modifier le code]

Photo de Recchi dans la tenue des Penguins.
Mark Recchi, coéquipier d'Errey sous le maillot des Penguins de Pittsburgh et également avec l'équipe du Canada.

Errey débute la saison 1992-93 avec les Penguins mais rejoint les Sabres de Buffalo en cours de saison : il est échangé le 22 mars 1993 contre Mike Ramsey[1]. Errey se blesse quelque temps après son transfert et il ne joue que douze matchs avec les Sabres dont quatre lors des séries, l'équipe est éliminée en quatre matchs contre les Bruins[14]. Peu de temps après, le 17 août 1993, il signe en tant qu'agent libre avec les Sharks de San José pour une durée de quatre ans. Il est élu par les autres joueurs de l'équipe en tant que capitaine pour la saison 1993-94[15]. Huitièmes et derniers qualifiés des séries, les Sharks surprennent le monde du hockey en éliminant en première ronde des séries les Red Wings de Détroit, meilleure équipe de la conférence de l'Ouest. Le rêve pour San José prend fin lors du deuxième tour contre les Maple Leafs de Toronto avec une défaite en sept matchs[16].

Le début de la saison 1994-95 de la LNH est reporté à janvier en raison d'un lock-out et finalement après treize matchs joués avec les Sharks, Errey est une nouvelle fois échangé le 27 février 1995 aux Red Wings de Détroit en retour des droits pour le choix de cinquième ronde du repêchage de 1995[1]. Premiers de la saison régulière, les Red Wings passent tous les tours des séries en éliminant 4-1 les Stars de Dallas, 4-0 l'ancienne équipe d'Erry, les Sharks puis 4-1 les Blackhawks de Chicago. Ils retrouvent en finale les Devils du New Jersey. La série de Détroit retombe brutalement, l'équipe de la conférence de l'Est guidée par Martin Brodeur, Claude Lemieux ou encore Scott Stevens, bat les Red Wings en quatre matchs[17].

Au cours des deux saisons suivantes, Bob Errey joue pour quatre franchises de la LNH : en 1995-96 pour les Red Wings puis pour les Sharks et en 1996-97 pour les Stars de Dallas et les Rangers de New York. Il manque deux saisons de suite les séries mais entre ses deux saisons, il est sélectionné aux côtés de son ancien coéquipier sous le maillot des Penguins, Mark Recchi, pour la première et dernière fois de sa carrière pour jouer le championnat du monde avec l'équipe du Canada[18].

La compétition se passe en Finlande et Errey joue les onze matchs qui conduisent son équipe à la médaille d'or et inscrit trois points dont deux buts lors des matchs de poule. Son premier but est le premier de l'équipe lors de la victoire 7-0 contre la Norvège[19] et il marque le deuxième contre l'Italie, une autre victoire facile 6-0[20]. Son troisième point est une passe décisive pour un but de Rob Blake en infériorité numérique lors de la défaite 7-2 contre la Suède, également durant la phase des poules[21]. L'équipe canadienne retrouve la Suède en finale et en vient à bout en trois rencontres soldées sur les scores de 2-3, 3-1 et 2-1, les buts canadiens étant indiqués en premier[22]

Errey joue une dernière saison en 1998-99 avec le Wolf Pack de Hartford de la LAH, équipe affiliée aux Rangers de New York. Il aide l'équipe qui est dans sa deuxième saison à se qualifier pour les séries de la Coupe Calder mais après avoir éliminé les Falcons de Springfield en première ronde, ils perdent contre les Bruins de Providence[1]. Il tente au début de la saison 1999-2000 de rejoindre l'effectif des Penguins mais quand il réalise qu'il ne parviendra pas à faire partie de l'équipe, il met fin à sa carrière et rejoint le rang des commentateurs sportifs à la télévision pour les Penguins[4]. Le 29 août 2001, motivé par le retour au jeu de Lemieux en janvier 2001, il annonce qu'il compte faire son retour au jeu mais il revient finalement sur sa décision et demeure commentateur[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[23]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1979-1980 Oilers de Peterborough LHO B 29 13 11 24 12
1980-1981 Oilers de Peterborough LHO B 42 28 42 70 93
1980-1981 Petes de Peterborough LHO 6 0 0 0 0
1981-1982 Petes de Peterborough LHO 68 29 31 60 39 9 3 1 4 9
1982-1983 Petes de Peterborough LHO 67 53 47 100 74 4 1 3 4 7
1983-1984 Penguins de Pittsburgh LNH 65 9 13 22 29
1984-1985 Skipjacks de Baltimore LAH 59 17 24 41 14 8 3 4 7 11
1984-1985 Penguins de Pittsburgh LNH 16 0 2 2 7
1985-1986 Skipjacks de Baltimore LAH 18 8 7 15 28
1985-1986 Penguins de Pittsburgh LNH 37 11 6 17 8
1986-1987 Penguins de Pittsburgh LNH 72 16 18 34 46
1987-1988 Penguins de Pittsburgh LNH 17 3 6 9 18
1988-1989 Penguins de Pittsburgh LNH 76 26 32 58 124 11 1 2 3 12
1989-1990 Penguins de Pittsburgh LNH 78 20 19 39 109
1990-1991 Penguins de Pittsburgh LNH 79 20 22 42 115 24 5 2 7 29
1991-1992 Penguins de Pittsburgh LNH 78 19 16 35 119 14 3 0 3 10
1992-1993 Penguins de Pittsburgh LNH 54 8 6 14 76
Sabres de Buffalo LNH 8 1 3 4 4 4 0 1 1 10
1993-1994 Sharks de San José LNH 64 12 18 30 126 14 3 2 5 10
1994-1995 Sharks de San José LNH 13 2 2 4 27
Red Wings de Détroit LNH 30 6 11 17 31 18 1 5 6 30
1995-1996 Red Wings de Détroit LNH 71 11 21 32 66 14 0 4 4 8
1996-1997 Red Wings de Détroit LNH 36 1 2 3 27
Sharks de San José LNH 30 3 6 9 20
1997-1998 Stars de Dallas LNH 59 2 9 11 46
Rangers de New York LNH 12 0 0 0 7
1998-1999 Wolf Pack de Hartford LAH 69 18 27 45 59 7 0 3 3 8
Totaux LNH 895 170 212 383 1 005 99 13 16 29 109
Statistiques par année
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1997 Drapeau du Canada Canada Championnat du monde 11 2 1 3 6 médaille d'or Médaille d'or

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

Photo des bannières dans la patinoire.
Les bannières accrochées dans le Mellon Arena et célébrant le titre de 1991.

Ligue de hockey de l'Ontario[modifier | modifier le code]

  • 1983 — sélectionné dans la première équipe des étoiles

Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Penguins de Pittsburgh[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) « Biographie de Bob Errey », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 novembre 2009)
  2. (en) « Errey to call action from between the benches on tuesday », sur penguins.nhl.com,‎ 7 janvier 2006 (consulté le 2 novembre 2009).
  3. (en) « Petes In The NHL », sur www.gopetesgo.com (consulté le 2 novembre 2009).
  4. a, b, c, d, e et f (en) « 1983 NHL Entry draft - Bob Errey », sur www.hockeydraftcentral.com (consulté le 2 novembre 2009).
  5. (en) « 1983 NHL entry draft picks », sur www.hockeydb.com (consulté le 2 novembre 2009).
  6. (en) « Effectif et statistiques 1983-84 des Penguins », sur www.hockeydb.com (consulté le 2 novembre 2009)
  7. Dans Starkey, « Tales from the Pittsburgh Penguins », pages 54 et 55.
  8. (en) « Saison 1983-84 des Penguins », sur www.pittsburghhockey.net (consulté le 2 novembre 2009)
  9. (en) « Liste des joueurs oubliés », sur www.pittsburghhockey.net (consulté le 2 novembre 2009)
  10. (en) « Biographie de Lemieux », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 2 novembre 2009)
  11. (en) « Saison 1990-91 des Penguins », sur www.pittsburghhockey.net (consulté le 2 novembre 2009)
  12. (en) « Feuille de match de la dernière rencontre des séries 1991 », sur www.pittsburghhockey.net (consulté le 2 novembre 2009)
  13. (en) « Saison 1991-92 des Penguins », sur www.pittsburghhockey.net (consulté le 2 novembre 2009)
  14. (en) « Séries 1993 de la LNH », sur www.hockeydb.com (consulté le 2 novembre 2009)
  15. (en) « Q & A with Former Sharks Captain Bob Errey », sur sharks.nhl.com (consulté le 2 novembre 2009).
  16. (en) Malcolm Moran, « Maple Leafs End Sharks' Cup Dream », sur www.nytimes.com,‎ 15 mai 1994 (consulté le 2 novembre 2009).
  17. (en) Alex Yannis, « 1995 Stanley Cup Finals; New Jersey and the Cup - Perfect Together », sur www.nytimes.com,‎ 25 juin 1995 (consulté le 2 novembre 2009).
  18. (fr) « 1997 championnat mondial masculin de l'IIHF », sur www.hockeycanada.ca (consulté le 3 novembre 2009)
  19. (fr) Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Norvège (26 avril 1997) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 3 novembre 2009)
  20. (fr) Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Italie - Canada (3 mai 1997) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 3 novembre 2009)
  21. (fr) Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Suède - Canada (27 avril 1997) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 3 novembre 2009)
  22. (fr) Marc Branchu, « Championnats du monde de hockey sur glace 1997 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 3 novembre 2009)
  23. (en) « Bob Errey hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joe Starkey, Tales from the Pittsburgh Penguins, Sports Publishing Llt.,‎ 2006 (ISBN 1-58261-199-8)
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 25 décembre 2009 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.