Bob Brown (homme politique australien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bob Brown.
Bob Brown
Photographie de Bob Brown en 2010.
Photographie de Bob Brown en 2010.
Fonctions
Leader des Verts australiens
28 novembre 200513 avril 2012
Prédécesseur Nouvelle fonction
Successeur Christine Milne
Sénateur de Tasmanie
1er juillet 199615 juin 2012
Biographie
Nom de naissance Robert James "Bob" Brown
Date de naissance 27 décembre 1944 (69 ans)
Lieu de naissance Oberon, Nouvelle-Galles du Sud
Drapeau de l'Australie Australie
Nationalité Australien
Parti politique Verts australiens
Diplômé de Université de Sydney

Bob Brown (homme politique australien)

Robert James Brown (né le 27 décembre 1944 à Oberon en Nouvelle-Galles du Sud) est un homme politique australien et ancien chef des Verts australiens, parti qu'il a dirigé entre 2005 et 2012. Il a également été sénateur de Tasmanie de 1996 à 2012[1]. Il a été le premier membre ouvertement gay du Parlement australien. Brown a été élu au Sénat australien sous l'étiquette Verts de Tasmanie, rejoignant sur les bancs du Sénat, le sénateur Vert d'Australie-Occidentale Dee Margetts pour former le premier groupe de Verts après l'élection fédérale de 1996. Il a été réélu en 2001 et à nouveau en 2007.

Dans une interview en 1976, Brown a annoncé son homosexualité[2], dans le but de mettre en lumière les discriminations et d'encourager une réforme législative, à une époque où l'homosexualité était un crime en Tasmanie[2].

Pendant qu'il était en fonction au Parlement de Tasmanie, Brown a fait campagne pour une augmentation importante des zones naturelles protégées. Brown a dirigé les Verts australiens pendant une période de croissance de son parti politique parti d'un niveau marginal pour atteindre désormais autour de 10 % dans les sondages au niveau de l'État et au niveau fédéral, présentant des candidats à tous les sièges au niveau fédéral et à presque tous au niveau des territoires et remportant des sièges dans six des huit États et territoires et au niveau fédéral. Au cours des années 2002 à 2004, lorsque les petits partis détenaient la balance du pouvoir, Brown est devenu un homme politique très connu[3]. Il est devenu célèbre pour ses campagnes de protestation vocale, qui ont fait les titres internationaux le 23 octobre 2003, quand il a été suspendu par le Parlement pour être intervenu lors d'une allocution du Président des États-Unis, George W. Bush.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fiche » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-12-15 sur le site du Sénat australien
  2. a et b « Doctor says he's gay », Launceston Examiner,‎ 10 juin 1976, p. 3
  3. (en) How Green is Brown's Valley - Election 2004, Sydney Morning Herald.

Lien externe[modifier | modifier le code]