Boîte de Cornell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un rendu Pov-Ray de la boîte de Cornell
Boîte de Cornell

La boîte de Cornell est un concept d'imagerie de synthèse informatique.

Principe[modifier | modifier le code]

La boîte de Cornell est un procédé graphique permettant de comparer les performances d'un moteur de rendu graphique informatique (Mental Ray, Vray, Yafray, Pov-Ray, etc.) d'images de synthèse avec une photographie réelle qui sert d'étalonnage. Ce principe repose sur des règles précises (notamment dosage des couleurs, positionnement des objets…) et permet de rendre compte des capacités du système informatique.

Elle est également couramment utilisée pour tester un moteur de rendu; sa forme, la position de la source de lumière, les couleurs des faces latérales permettent de visualiser facilement plusieurs phénomènes d'un rendu tel que l'illumination globale (GI), les caustiques de réflexion ou de réfraction.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée à l'origine par Cindy M. Goral, Kenneth E. Torrance, Donald P. Greenberg, de l'université de Cornell, aux États-Unis, la boîte de Cornell est aujourd'hui l'une des meilleures manières de connaître le degré de fidélité d'un rendu graphique par rapport à la réalité. En parallèle, d’autres modèles ont eu court, certains précédents, d’autres ultérieurs : la Théière de l'Utah (antérieur), le lapin de Stanford ou la photographie Lenna. Cependant, ces autres modèles n’ont pas la même vocation : la boite de Cornell est un étalon pour tester la qualité des moteurs de rendu, de façon objective ; ces autres modèles, sont des modèles de démonstration.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel : The Cornell Box (les spécifications exactes de la scène y sont fournies)