Bloody Mary (folklore)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The legend of the terrible Mary.

Des rituels de divination, tels que celui qui est représenté sur cette carte de vœux d'Halloween du début du XXe siècle, sont peut-être à l'origine de la légende de Bloody Mary. On voit représentée ici une femme qui regarde dans un miroir, dans une pièce mal éclairée, pour y apercevoir le visage de son futur mari, pendant qu'une sorcière est tapie dans l'ombre.

Bloody Mary (« Marie la Sanglante ») est un fantôme ou une sorcière représentée dans le folklore occidental.

L'histoire varie beaucoup d'un folklore à l'autre. On dit qu'elle apparaît dans un miroir quand son nom est prononcé trois fois ou parfois plus, selon la version de l'histoire, souvent prise comme un jeu.

Selon les versions, elle est une mère infanticide, une femme qui a perdu son enfant et s'est suicidée, une femme morte en couches… Selon une autre légende, Mary était la fille d'un docteur dénommé Mumford, un jour elle aurait contracté la diphtérie une maladie incurable a son époque et extrêmement contagieuse, alors le docteur Mumford, suite au comma de Mary, pris la décision de l'enterrer vivante avec une corde attachée a son poignet la reliant a une cloche au cas ou elle ce réveillerait. Sa mère inquiète resta au près de Mary pour être la si la cloche vient a teinter mais son mari pris conscience que si sa bien-aimée restait dehors elle mourait de froid, malheureusement il ne put la dissuader de quitter la tombe de sa fille alors il lui injecta de la morphine. Le lendemain le bon docteur alla voir la tombe de sa fille mais, il vit que la cloche était à terre, il s'empressa de déterrer le cercueil de Mary. Lorsqu'il l'ouvrit il vit sa chère enfant morte les mains ensanglantées. Ses mains étaient tellement rouges de sang que M. Mumford ne se rendit pas tout de suite compte que à force de gratter la paroi qui refermait le cercueil, Mary s'était arraché les ongles. Mary était morte de la main de son père.

Le rituel[modifier | modifier le code]

Le rituel d'invocation varie beaucoup selon les versions. Il faut se placer dans une pièce (la plupart du temps une salle de bain) éclairée de deux bougies placées de chaque côté du miroir. Puis fixer attentivement son visage dans le miroir et prononcer le nom de Bloody Mary, le nombre de fois dépend des versions : soit trois fois ou bien treize, auquel cas l'on doit tourner sur soi-même en hurlant le nom de Bloody Mary de plus en plus fort : au treizième tour, lorsque l'on fixe le miroir, elle est censée apparaître. Son visage serait vraiment terrifiant : elle est couverte de sang, de blessures et chercherait à attraper la personne pour l'emporter avec elle dans le miroir. D'après d'autres versions, elle serait cannibale et arracherait le visage de l'invocateur avec les dents, ou bien boirait son sang. Il est également dit qu'elle pourrait arracher les yeux de leurs orbites car elle n'en a pas.

On peut également, après avoir prononcé Bloody Mary 3 fois, ajouter « I killed your baby » (« J'ai tué ton enfant ») ce qui provoquerait une attaque mortelle et sans pitié de l'entité en question. Dans cette version, on entend une cloche sonner quand elle arrive.

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Supernatural : Saison 1, épisode 05 : La légende de Bloody Mary.
  • Ghost Whisperer : Saison 3, épisode 02 : De l'autre côté du miroir.

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Paranormal Activity 3, on aperçoit deux fois de suite le « jeu » de Bloody Mary, qui provoque des effets paranormaux.
  • Urban Legend 3 : Bloody Mary, dans cette histoire, c'est une étudiante qui a été enfermée dans un coffre vivante, et elle revient hanter les enfants de ceux qui l'ont tuée.

Notes et références[modifier | modifier le code]