Blood Diamond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diamond.

Blood Diamond

Titre québécois Le Diamant de sang
Titre original Blood Diamond
Réalisation Edward Zwick
Scénario Charles Leavitt
Acteurs principaux
Sociétés de production The Bedford Falls
Virtual Studios
Initial Entertainment Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 2006
Durée 2h23

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Blood Diamond ou Le Diamant de sang en québécois est un film américain réalisé par Edward Zwick, sorti en 2006. Prenant place pendant la guerre civile de Sierra Leone, il dénonce le marché des diamants de conflits.


Résumé[modifier | modifier le code]

Gisement de diamants en Sierra Leone
Prospecteur de diamants

Sierra Leone, 1999. Le pays est déchiré par une guerre civile entre les rebelles du Revolutionary United Front (RUF) et le gouvernement de Ahmad Tejan Kabbah pour le contrôle des lucratives mines diamantifères. Solomon Vandy, pêcheur mendé voit son village attaqué. Sa famille réussit à s'enfuir, mais il est capturé par le RUF qui l'envoie dans la mine de Kono, où il découvre un « diamant de sang » d'une taille exceptionnelle, rarissime joyau rosé, qu'il réussira à enterrer grâce à l'assaut du camp par l'armée. Libéré, il rencontre Danny Archer, ancien militaire blanc né en Rhodésie (actuel Zimbabwe), devenu mercenaire puis trafiquant. Archer propose à Solomon de retrouver sa famille en échange du partage de la vente du diamant.

Fuyant la progression du RUF, ils font la connaissance de la journaliste américaine Maddy Bowen, qui, en échange d'informations d'Archer sur le trafic, permet à Solomon de retrouver sa femme et sa fille dans un gigantesque camp de réfugiés de Guinée. Mais il apprend que son fils Dia a été enrôlé de force comme enfant soldat par le RUF. Après avoir échappé à plusieurs attaques, Maddy, Solomon et Archer rencontrent des Kamajor, milice formée de chasseurs traditionnels mendé armés pour défendre leurs villages à la fois contre les rebelles et les gouvernementaux. Les Kamajor les conduisent auprès d'une école pour anciens enfants soldats. Grâce au directeur, ils rejoignent une base militaire sous contrôle de l'ONU, où Maddy, ressortissante américaine, est évacuée, emportant le récit et les preuves du trafic que lui remet Archer.

Archer et Solomon partent en quête du diamant et de Dia vers le gisement de Kono, de nouveau sous le contrôle du RUF. Archer fait appel à son mentor, le colonel Coetzee, trafiquant d'armes et de diamants, également commandant de la société militaire privée sud-africaine Executive Outcomes, pour attaquer le camp, tandis que Solomon, découvrant son fils parmi les gardiens, totalement endoctriné, tente de s'enfuir avec lui. Alors que Solomon révèle sous la menace de Coetzee l'emplacement du joyau, Archer et lui se révoltent et tuent le colonel. Mortellement blessé, Archer confie le diamant à Solomon, qui réussit à prendre la fuite pour le Royaume-Uni. Il vendra la pierre au puissant et peu scrupuleux diamantaire Simmons en échange d'une somme d'argent et du rapatriement de sa famille à Londres, sous l'œil de sa complice Maddy Bowen qui assemble les preuves du trafic de ces « diamants de guerre ». Suite aux révélations de la presse, Simmons et son associé tomberont sous la pression des citoyens et de la justice. Le film se termine lors de la signature du processus de Kimberley.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office Nbre de sem. Classement TLT[1] Date
Box-office mondial 171 407 179 USD 10 sem. - au 14/02/07
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis/Drapeau du Canada Canada 57 377 916 USD 10 sem. 830e au 14/02/07
Box-office Drapeau de la France France 1 310 691 entrées 24 sem. - au 24/07/07
Box-office Paris 238 300 entrées 2 sem. - au 13/02/07
Box-office Drapeau de la Suisse Suisse 96 663 entrées 3 sem. 537e au 14/02/07
  1. Tous les temps - All Time

Sources :

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[1] et RS Doublage [2]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[3]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Dans ce film, la mère de Leonardo DiCaprio, Irmelin Idenbirken, et sa grand-mère font un caméro vers 30 minutes 54 secondes.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 26 novembre 2014
  2. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 26 novembre 2014
  3. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 26 novembre 2014