Blocage de l'écrivain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le blocage de l'écrivain, (« writer's block » en anglais, parfois appelé « syndrome de la page blanche », « angoisse de la page blanche » ou « peur de la page blanche ») désigne, chez un écrivain, la difficulté parfois rencontrée pour trouver l'inspiration et la créativité au moment d'entamer ou de continuer une œuvre.

Ce phénomène faisant également référence à une peur, celle de la page blanche, est aussi désigné par le terme de leucosélophobie.

Ce phénomène peut être dû à la volonté tellement grande de faire une œuvre parfaite, que toute idée qui vient à l'esprit de l'auteur lui paraît systématiquement mauvaise, de telle sorte qu'il devient alors impossible pour lui de commencer ou de compléter son œuvre. Ce syndrome est aussi souvent dû au fait que l'auteur a mis ses personnages dans une situation complexe de laquelle il s'avère incapable de les sortir. Elle peut se traduire, lorsqu'elle se prolonge dans la durée, par un abandon de l'auteur ou une période de dépression au cours de laquelle il perd totalement confiance en lui.

Le blocage de l'écrivain peut aussi s'appliquer à d'autres artistes, tels les compositeurs ou les peintres qui peuvent rencontrer ces mêmes problèmes dans leurs arts respectifs.

Ainsi, Philippe Bouvard, pour éviter cette angoisse, annonce, humoristiquement, utiliser des feuilles roses[1].

  1. http://www.lefigaro.fr/culture/2008/12/17/03004-20081217ARTFIG00038-philippe-bouvard-l-humoraliste-.php