Bloc d'espace aérien fonctionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un Bloc d'espace aérien fonctionnel (ou « FAB », de l'anglais Functional Airspace Block) est, dans le projet de Ciel unique européen, un volume d'espace aérien défini en fonction des besoins du trafic aérien et non en fonction des frontières d'États. D'après un règlement européen publié en 2004, tous les États de l'Union européenne devront avoir signé un accord de participation à un bloc d'espace aérien fonctionnel avant la fin 2009. Cette première étape est peu contraignante en matière de restructuration de l'espace aérien et réforme des méthodes de travail. Le second paquet législatif du Ciel unique européen, en cours de préparation, prévoit une seconde étape plus contraignante en 2012.

Les projets de FAB[modifier | modifier le code]

Les projets de FAB en cours de préparation sont[1] :

Intitulé Pays concernés Date de signature de l'accord[2]
FABEC (Functional Airspace Block Europe Central) Allemagne, Belgique, France, Luxembourg, Pays-Bas et Suisse. 2 décembre 2010
FAB CE (Functional Airspace Block Central Europe) Autriche, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Slovénie. 5 mai 2011
Baltic FAB (ou FAB'altica) Pologne, Lituanie
Danube FAB Bulgarie, Roumanie
FAB UK Ireland Royaume-Uni, Irlande 13 juin 2008
FAB DK-SE (appelé également NUAC) Danemark, Suède 17 décembre 2009
NEFAB Norvège, Finlande, Estonie, Islande, Danemark, Suède
Blue Med Chypre, Grèce, Italie, Malte

Partenaires associés : Tunisie, Égypte et Albanie
Observateurs : Jordanie et Liban

SW FAB Espagne, Portugal

Le FABEC (Europe occidentale)[modifier | modifier le code]

Le FABEC regroupe à lui seul 55 % du trafic aérien en Europe[3]. Son objectif est de maintenir le niveau de sécurité malgré l'accroissement prévu du trafic, de réduire les écarts par rapport à la ligne de vol théorique la plus directe (grand cercle) et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les autorités des pays concernés ont signé le 18 novembre 2008 une déclaration d'intention visant à créer le FABEC. Le traité de création du FABEC a été signé le 2 décembre 2010 et sa ratification est en 2012[4]. La mise en place du FABEC passe par :

  • la mise en œuvre d’un réseau de nuit et la redéfinition des zones transfrontalières à l’intérieur de l’espace FABEC ;
  • le développement de systèmes techniques et de services de maintenance technique communs ;
  • l'instauration d'une zone de redevances commune ;
  • la formation des personnels concernés.

L'organisation des services de navigation aérienne des différents pays membres du FABEC (fusion éventuelle et statut des personnels) a fait l'objet d'un conflit social en France[5].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]