Blingdenpierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Blingdenpierre

Ville des Royaumes oubliés

Région Outreterre
Dirigeant Seldig (rats-garou), Zelz passa Duskryn (drows)
Population une vingtaine de rats-garous (de base svirfnebline), élémentaires de terre, xorns, drows

Blingdenpierre (de l'anglais Blingdenstone) était une cité svirfnebline dans les royaumes oubliés, univers de campagne du jeu de rôle Donjons et Dragons. Le célèbre drow Drizzt Do'Urden y séjourna plusieurs semaines en compagnie de son ami Belwar Dissengulp, avant d'en être chassé par le roi, poussé par ses conseillers, pour des raisons de sécurité, les drows de Menzoberranzan (patrie de Drizzt) le poursuivant. Cette cité était réputée pour sa splendeur, comme ces grandes portes de l'entrée principale construites en fer.

Avant leur attaque sur Mithril Hall, des troupes Menzoberranzienne pillèrent et détruisirent la cité en l'an 1371 du Calendrier des Vaux, et elle resta une cité en ruine.

Description[modifier | modifier le code]

Il convient de séparer la description du site de Blingdenpierre en deux parties : la cité vivante qu'elle constituait avant sa destruction par les drows, et sa situation actuelle, ville en ruines comprenant quelques habitants.

Avant l'attaque drow de 1371 CV[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Forte de 12 000 habitants à la veille de la chute de la ville, la population de Blingdenpierre était composée exclusivement de svirfneblins, connus pour être particulièrement froids avec les étrangers bien que chaleureux avec leurs amis.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Les derniers souverains de Blingdenpierre furent le roi Schnicktick, vingt-et-unième roi de la cité, et sa femme la reine Fricknarti. Le roi était assisté par un conseil de sept anciens; il avait en charge les opérations minières, la défense et la diplomatie. La reine, qui disposait d'un conseil de sept anciennes, s'occupait de la production de nourriture et de la vie civile. Le pouvoir était en théorie absolu pour les deux souverains, mais chaque conseiller jouait le rôle d'un ministre avec portefeuille.

Justice[modifier | modifier le code]

Les souverains et leurs conseillers jugaient eux-mêmes les crimes, avec à leur disposition un éventail de peines comprenant l'ostracisme, l'incarcération, le bannissement définitif et l'exécution capitale. L'exilé ou le banni se voyaient généralement confier de quoi survivre à l'extérieur pour un certain temps. Les condamnés représentant un danger n'étaient jamais bannis, pour des raisons de sécurité extérieure.

Depuis 1371[modifier | modifier le code]

L'attaque drow fut un véritable désastre pour Blingdenpierre, mais la ville ne resta pas longtemps totalement déserte. En effet, différents groupes antagonistes s'y installèrent.

Svirfneblins et rats-garous[modifier | modifier le code]

Suite à l'attaque menée par les troupes de Menzoberranzan, une petite partie des gnomes réussirent à s'enfuir, allant notamment à Lunargent pour environ cinq cent d'entre eux, ou encore à Mithril Hall. D'autres se retrouvèrent dans une mine occupée par quelques rats-garous, qu'il massacrèrent mais dont ils récupérèrent la malédiction.

Menés par leur chef Seldig, ces gnomes contaminés (une vingtaine en 1372 CV) prirent possession du labyrinthe qui protégeait auparavant l'entrée sud de la ville, et se sont étendus dans les grottes méridionales.

La Bénédiction d'Ogremoch[modifier | modifier le code]

Les Drows Druskyn[modifier | modifier le code]

Peu après la destruction de la ville, Menzoberranzan laissa un avant-poste drow dans certaines des cavernes de Blingdenpierre. Ces drows, aidés de Xorns, sont sous la direction du clan Druskyn.

Références[modifier | modifier le code]