Bleu-nacré d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Polyommatus hispanus

Le Bleu-nacré d'Espagne (Polyommatus hispanus) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae et du genre Polyommatus.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Polyommatus hispanus Gottlieb August Wilhelm Herrich-Schäffer en 1852.

Synonymes : Lysandra hispana, Meleageria hispana

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L’Argus bleu nacré d'Espagne se nomme en anglais Provence Chalk-hill Blue[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Polyommatus hispana semperi (Agenjo, 1969) en Espagne.

L'espèce s'hybride parfois avec Polyommatus bellargus. Le résultat de ce croisement est très proche de Polyommatus polonus hybride entre Polyommatus coridon et Polyommatus bellargus. Contrairement aux espèces d'apparence proche, tel que Polyommatus coridon,lLes femelles présentant un fasciès bleuté sont très rares. L'existence de cette forme individuelle (f. pseudosemisyngrapha (Diringer & Schurian, 2004) n'a été mis en évidence que récemment après des recherches en nature et en laboratoire[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit papillon qui présente un dimorphisme sexuel, le dessus du mâle est d'un bleu grisâtre très clair nacré bordé de gris aux antérieures et d'une ligne submarginale de points gris aux postérieures, celui de la femelle est marron, orné d'une ligne submarginale de points cerclés d'orange aux postérieures les deux ont leurs ailes bordées d'une frange blanche entrecoupée de fine ligne noire formant un damier blanc.

Leur revers est ocre clair suffusé de bleu, orné de points foncés cerclés de blanc et d'une ligne sub marginale de points noirs cerclés de blanc (souligné d'orange aux postérieures).

Mâle

Espèce proche[modifier | modifier le code]

La femelle est semblable à celle de Polyommatus coridon, le mâle est un peu plus foncé sans que ce soit très différent.

Biologie[modifier | modifier le code]

Les chenilles sont soignées par des fourmis, Plagiolepis pygmaea et Crematogaster sordidula[3].

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en deux générations en avril mai puis août à début octobre[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont Hyppocrepis comosa et Anthyllis gerardi dans le Massif des Maures dans le Var[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Espagne, dans le sud de la France sur la côte méditerranéenne et sur la côte méditerranéenne du nord de l'Italie[3].

Suivant certaines sources il est présent en France métropolitaine dans les départements des Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Ardèche, Drôme, Alpes-de-Haute-Provence, Var et Alpes-Maritimes[3]. Suivant d'autres sources il est aussi présent en Ariège, dans le Gard, le Vaucluse et jusqu'en Isère et en Savoie[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il affectionne les friches fleuries, les lieux secs sur sols calcaires.

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)