Blaues Wunder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blaues Wunder
« Miracle bleu »
Image illustrative de l'article Blaues Wunder
Géographie
Pays Allemagne
Länder Saxe
Localité Dresde - Loschwitz / Blasewitz
Coordonnées géographiques 51° 03′ 13″ N 13° 48′ 39″ E / 51.053611, 13.81083351° 03′ 13″ N 13° 48′ 39″ E / 51.053611, 13.810833  
Fonction
Franchit Elbe
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres cantilever
Longueur 280 m
Largeur 12 m
Hauteur 24 m
Matériau(x) Acier
Construction
Construction 1893
Architecte(s) Claus Koepcke
Hans Manfred Krüger

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Blaues Wunder« Miracle bleu »

Blaues Wunder ou das blaue Wunder (en français : le « Miracle bleu » ou la « Merveille bleue ») est le nom populaire du pont de Loschwitz (Loschwitzer Brücke), à Dresde, Saxe, Allemagne, ouvert en 1893. Ce pont sur l'Elbe, appelé officiellement König-Albert-Brücke (pont du roi Albert) jusqu'en 1912, relie entre eux les quartiers résidentiels de Blasewitz et de Loschwitz.

Construction[modifier | modifier le code]

Le pont a été construit entre 1891 et 1893 par Claus Koepcke et Hans Manfred Krüger. C'est, comme son créateur Claus Koepcke aimait à le dire, « un pont suspendu à trois articulations ». En réalité, c'est, en langage technique rigoureux, un parfait exemple de « pont équilibré » ou « pont à poutres cantilever ».

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

  • Longueur: 280 m
  • Poids : 3500 tonnes

Les pièces en acier du pont ont été forgées aux ateliers Königin-Marien-Hütte de Cainsdorf, près de Zwickau, devenus depuis lors la Sächsische Anlagen und Maschinenbau GmbH (SAM), jusqu'à leur faillite en 2005.

Le tablier en treillis du pont a une largeur de 12 m et les travées ont respectivement 61,76 m, 146,68 m et 61,76 m de long. Les pylônes à partir du bord supérieur de piles ont environ 24 m de haut.

Coût et péage[modifier | modifier le code]

  • Coût: 2,25 millions de mark-or
  • Peinture: 57 000 mark-or

Le droit de péage était, jusqu'en 1923 de :

  • 2 pfennig pour les piétons, les passagers des tramways, les cyclistes et les automobilistes
  • 10 pfennig pour les animaux de trait
  • 20 pfennig pour les véhicules à moteur

Des abonnements et des régimes particuliers étaient possibles. Ces taxes permirent aussi de financer, peu de temps après, le mur de soutènement de la rue Schiller, à Loschwitz, bientôt appelé « Zwee-Pfeng Mauer » (« mur à deux pfennigs ») dans l'expression populaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Restauration : le 9 avril 1985, la circulation du tramway de Dresde fut interrompue sur le pont pour permettre la réhabilitation complète du chef d’œuvre technique de 1893.

Le pont a été modifié en 1935 : la chaussée a été élargie et les trottoirs mis en encorbellement à l'extérieur de la structure. Il a échappé aux destructions de 1945 grâce à l'initiative de riverains qui empêchèrent la Wehrmacht de procéder à sa destruction par explosion qui était prévue. Le fait est rappelé par une plaque commémorative sur la rive de Blasewitz.

Jusqu'en 1985, les lignes du tramway de Dresde N°4, vers Pillnitz, et N°15, vers Loschwitz, passaient sur le pont. Il est actuellement réservé aux véhicules routiers de moins de 15 tonnes.

Présent et avenir[modifier | modifier le code]

La circulation sur le pont est importante et sa conservation en l'état pour les besoins des véhicules légers n'apparaît guère envisageable après 2030[1]. Des discussions sont engagées quant à son avenir plus lointain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Le Miracle bleu, trafic, maintenance, durée de vie

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Klaus Beuchler: Entscheidung im Morgengrauen, Kinderbuchverl., Berlin, 1969
  • Volker Helas: Das Blaue Wunder. Die Geschichte der Elbbrücke zwischen Loschwitz und Blasewitz in Dresden, Fliegenkopf-Verl., Halle, 1995, ISBN 3-930195-07-0
  • Michael Wüstefeld: Blaues Wunder. Dresden wunderlichste Brücke, Be-bra-Verl., Berlin, 2002, ISBN 3-930863-81-2

Liens externes[modifier | modifier le code]