Blason du Cameroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries du Cameroun
Image illustrative de l'article Blason du Cameroun
Détails
Adoption 1986
Écu De gueules à la silhouette du Cameroun d'azur et à une balance de la justice de sable aux plateaux d'argent brochant, le tout surmonté d'une étoile d'or ; chapé parti de sinople et d'or.
Soutiens Deux faisceaux de licteur passés en sautoir.
Devise Republic of Cameroon
République du Cameroun
Cri Paix - Travail - Patrie
Peace - Work - Fatherland
Précédentes versions 1984
Usage Présidence de la République
Gouvernement

Les armoiries du Cameroun consistent en un écu et un soutien, avec une bannière au-dessus et dessous.

Les premières armoiries du Cameroun furent adoptées en 1960, lors à la proclamation de l'indépendance et de la République. Elles furent modifiées au cours du temps, à la fois sur l'écu lui-même (situation, nombre et couleur des étoiles) et les bannières (cri et devise inversés, nom du pays).

Description[modifier | modifier le code]

L'écu est posé sur deux faisceaux de licteur et reprend les couleurs du drapeau du Cameroun. En son centre se trouvent la silhouette de la carte du pays et une balance de la justice superposée, les deux éléments surmontés d'une étoile d'or.

La bannière du bas reprend le nom du pays en anglais et en français. La bannière du haut contient la devise nationale dans les deux langues: Paix, Travail, Patrie (français), Peace, Work, Fatherland (anglais). Les faisceaux sont le symbole de l'autorité de la République et les balances de la justice représentent la justice.

Blasonnement : « De gueules à la silhouette du Cameroun d'azur et à une balance de la justice de sable aux plateaux d'argent brochant, le tout surmonté d'une étoile d'or ; chapé parti de sinople et d'or. »
La superposition des couleurs des symboles azur et sable (bleu et noir) sur le champ de gueules (rouge) constitue une faute héraldique. On dit de ces armes fautives qu'elles sont à l'enquerre.

Évolution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]