Blakeley (Alabama)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blakeley.
Blakeley
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Alabama Alabama
Comté Baldwin
GNIS 0156073
Géographie
Coordonnées 30° 44′ 31″ N 87° 55′ 26″ O / 30.742, -87.924 ()30° 44′ 31″ Nord 87° 55′ 26″ Ouest / 30.742, -87.924 ()  
Altitude 14 m
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation 1814
Surnom The South's most beautiful Ghost Town[1].
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Alabama

Voir sur la carte administrative de l'Alabama
City locator 14.svg
Blakeley

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Blakeley

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Blakeley

Blakeley est une ville fantôme du comté de Baldwin (Alabama).

Elle fait partie de l'aire micropolitaine de Daphne–Fairhope–Foley.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle se trouve à une altitude moyenne de 14 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fut colonisée par Josiah Blakeley et d'autres Néo-Anglais en 1814. Le Blakeley Sun, publié et imprimé dans la ville, fut l'un des premiers journaux du comté[1].

Le territoire du Mississippi accorda à Barkeley sa charte en 1814, puis elle l'obtint de nouveau du territoire de l'Alabama en 1818. Au début des années 1920 elle le fut une dernière fois par l'État d'Alabama[1]. C'est lors de ces années que Barkeley connut son apogée puisque sa population s'élevait à 4 000 habitants, soit, à l'époque, plus que la ville de Mobile[1]. La ville accueillit le premier tribunal du comté de Baldwin[1].

Dès les années 1930, la population de Blakeley se déplaça vers Mobile notamment à cause de la spéculation immobilière mais aussi par les épidémies de fièvres[1].

Les années de la guerre de Sécession connurent un regain d'activité et la ville devint Fort Blakely (ainsi orthographié) dans lequel se trouvaient 4 000 soldats. Après 1965, la population de Blakeley déclina et elle devint une ville fantôme[1].

Le 25 juin 1974, elle fut enregistrée au National Register of Historic Places[1].

En 1981, le Historic Blakeley State Park fut créé[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Histoire de la ville sur le site du Blakeley State Park.

Compléments[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]