Blaireau d'Amérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Taxidea taxus • Blaireau américain

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blaireau et Carcajou (homonymie).

Taxidea taxus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Blaireau américain dans liberté dans la réserve de Point Reyes National Seashore en Californie (USA)

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Caniformia
Famille Mustelidae
Sous-famille Mustelinae

Genre

Taxidea
Waterhouse, 1839

Nom binominal

Taxidea taxus
(Schreber, 1777)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Blaireau d'Amérique (Taxidea taxus) est une espèce des mustélidés. C'est le seul représentant actuel du genre Taxidea.

Cette espèce a été décrite pour la première fois en 1777 par le naturaliste allemand Johann Christian Daniel von Schreber (1739-1810) et le genre en 1839 par le zoologiste britannique George Robert Waterhouse (1810-1888).

Dénominations[modifier | modifier le code]

  • Nom scientifique : Taxidea taxus (Schreber, 1777)[1]
  • Nom recommandé ou typique : Blaireau d'Amérique[2],[3],[4],[5]
  • Autres noms vulgaires (vulgarisation scientifique) ou noms vernaculaires (langage courant), pouvant désigner éventuellement d'autres espèces : Blaireau américain[2], Blaireau Nord-Américain[5], Glouton d'Amérique[2] ou encore, à la suite d'une association linguistique erronée[6], Carcajou[2]. Il faut donc prendre garde de confondre cette espèce avec le Glouton arctique Gulo gulo, appelé aussi carcajou au Québec[3]. Autrefois, cette espèce a aussi été appelée Blaireau du Labrador[6].

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Il vit généralement seul, dans les bois (ou même dans les villes où il trouve à manger dans les poubelles). Il sort de son terrier creusé par ses griffes acérées au crépuscule, pour chasser lapins, souris et tamias, qu'il repère à son flair, sa vue étant mauvaise.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (21 juin 2013)[7] et Catalogue of Life (21 juin 2013)[8] :

  • sous-espèce Taxidea taxus berlandieri Baird, 1858
  • sous-espèce Taxidea taxus jacksoni Schantz, 1946
  • sous-espèce Taxidea taxus jeffersonii (Harlan, 1825)
  • sous-espèce Taxidea taxus marylandica Gidley & Gaxin, 1933
  • sous-espèce Taxidea taxus taxus (Schreber, 1777)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 21 juin 2013
  2. a, b, c et d Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  3. a et b Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  4. Voir définition donnée par le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française.
  5. a et b (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0444518770, 9780444518774. 857 pageRechercher dans le document numérisé
  6. a et b page 197 dans Monique Catherine Cormier & al. Les dictionnaires Le Robert : genèse et évolution, éditions PUM, 2003. (ISBN 2760619427), 9782760619425.
  7. Mammal Species of the World, consulté le 21 juin 2013
  8. Catalogue of Life, consulté le 21 juin 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Site de référence taxinomiques[modifier | modifier le code]

Autres liens externes[modifier | modifier le code]