Blade Runner (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blade Runner.
Blade Runner
Éditeur Virgin Interactive
Développeur Westwood Studios

Date de sortie 1997
Genre Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Microsoft Windows
Média 4 CD-ROM ou 1 DVD
Contrôle Souris

Blade Runner est un jeu vidéo d'aventure de Westwood Studios édité par Virgin Interactive en 1997.

Il est tiré en partie du film Blade Runner (1982) mais surtout du roman de Philip K. Dick : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?. Il y a quelques personnages du film, dont Tyrell, Rachel Stevens, Hassan et Sebastian mais ils n'ont que des rôles de second plan.

C'est la deuxième adaptation videoludique de cet univers de Dick, la première, Blade Runner est sorti en 1985 pour les plates-formes Commodore 64, ZX Spectrum et Amstrad CPC. Développé par CRL Group PLC avec une musique de Vangelis, ce titre constitue l'une des premières adaptations de films en jeu vidéo.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se passe en 2019 dans un Los Angeles ravagé par une guerre récente, entraînant l'extinction de la quasi-totalité des animaux. Les réplicants, androïdes esclaves sans aucun droit, ont été créés pour aider à la colonisation des territoires hostiles de Mars. Mais leur complexité croissante leur a permis de prendre conscience de leurs conditions.

Avec plusieurs révoltes sanglantes de réplicants sur Mars, ces derniers furent interdits de séjour sur la Terre, et un corps d'élite spécial, les Blade Runners, a été créé pour procéder à leur traque et à leur « retrait » (élimination).

Westwood Studios s'étant vite rendu compte que reprendre le scénario original du film serait forcément un échec commercial, a décidé d'écrire une nouvelle histoire pour le jeu tout en respectant l'univers du film et son ambiance. Le joueur n'incarne pas Rick Deckard, le personnage principal du film mais un de ses collègues, McCoy, un Blade Runner. Alors que des rumeurs font état d'une navette de réplicants qui se serait récemment écrasée sur Terre, une animalerie vient d'être vandalisée et tous les animaux ont été massacrés — la marque des réplicants. C'est là que commence l'enquête.

Déroulement du jeu[modifier | modifier le code]

Les « Blade Runners » disposent d'un certain matériel destiné à les aider dans leur enquête et qui est disponible dans le jeu :

  • Le système ESPER : un puissant logiciel capable de grossir de manière extrêmement fidèle les moindres détails d'une image (photo, image vidéo...). Le système ESPER permet aussi d'avoir une analyse directe de l'objet et d'en prendre une photo. Il est aussi très sympathique à utiliser car il dispose d'un système exclusif de rendu d'images.
  • Le système KIA (Knowledge Integration Assistant : Assistant d'Intégration de Connaissances) : ordinateur portable qui permet d'avoir un œil sur tous les indices trouvés dans le jeu (objets, dialogues, images...) mais aussi, dans le jeu, permet d'avoir accès au menu, aux sauvegardes et autres interfaces classiques.
  • Le Test d'empathie Voight-Kampff : les réplicants étant des machines - certes très évoluées - ils ne sont pas sujet à l'empathie comme les humains. Le Test d'empathie Voight-Kampff est destiné à la découverte des réplicants. Le joueur fait « réellement » passer des tests aux individus suspects et doit choisir entre les différentes intensités de question afin de réussir à déterminer si la personne est - ou non - un androïde. En règle générale, un androïde qui vient d'échouer à ce test est « retiré » par le « Blade Runner » qui gagne une prime substantielle pour avoir réussi son retrait.

L'histoire demande au joueur d'enquêter sur un massacre dans une animalerie qui est imputé aux réplicants. Cette première enquête va l'amener à d'autres, à faire ses propres choix et à forger sa propre destinée.

Le jeu peut être jugé comme novateur en ce sens qu'il n'est pas linéaire et que les actions commises influenceront la fin du jeu. Ainsi, s'il est possible de supprimer tous les réplicants, il est également possible de ne pas les tuer et de sympathiser avec eux. De ce fait, au moins huit fins différentes peuvent être dénombrées.