Black Watch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Black Watch (homonymie).
Tartan Black Watch et Clan Campbell.

Le Black Watch, 3rd Battalion, Royal Regiment of Scotland (souvent abrégé 3 SCOTS) est un bataillon d'infanterie écossaise du Régiment royal d’Écosse.

Historique[modifier | modifier le code]

La Black Watch ou Garde Noire (The Royal Highland Regiment) trouve son origine des compagnies d’infanterie levées en 1725 afin de maintenir la paix dans les Highlands écossais. Quelques années plus tard, elles furent au nombre de 6 et prirent le surnom de Black Watch. Le mot "Watch" (guetteur, gardiens) leur fut attribué car le régiment avait été levé et recruté comme force de l'ordre dans les Highlands. On les surnomma alors Highland Watch. Mais suite à la deuxième révolte Jacobite de 1745, ils eurent à réprimer plus durement et à faire respecter les décrets draconiens pris par le Parlement anglais envers les Clans écossais afin d'empêcher toute nouvelle rébellion. Aussi les Ecossais les surnommèrent Black Watch. Deux hypothèses s'affrontent concernant le mot Black. La première fait référence au tartan de leur tenue, de couleur sombre. L'autre renvoie au sentiment de trahison des habitants des Highlands (d'où les soldats de la Black Watch étaient également originaires) et à leur cœur noir puisqu'ils appliquaient les décisions anglaises au lieu de soutenir leurs frères des Highlands.

42nd Foot Regiment[modifier | modifier le code]

En 1739, le gouvernement britannique décida de regrouper les compagnies Black Watch afin de former un régiment, qui porta le rang 43 au début de sa carrière.

Ce fut en 1751 que le gouvernement britannique changea le rang des Black Watch ; il prit alors le nom de 42nd Regiment of Foot.

De 1758 à 1763, le gouvernement britannique décida de former un second pour le 42e Régiment d’Infanterie. Il fut reformé en 1779 en raison du manque de moyens en Inde pour y être envoyé. C’est lors de la défense de Mangalore en 1783 qu’il acquit sa gloire. Il gagna également le surnom de The Old Mangalore Regiment.

73rd Foot Regiment[modifier | modifier le code]

En 1786, le 73e Régiment d’Infanterie (en anglais 73rd Foot Regiment) vit le jour par le changement d’appellation du 2e Bataillon du 42e Régiment d’Infanterie.

The Black Watch[modifier | modifier le code]

En 1881, la fusion des 42e et 73e Régiments d’Infanterie créa The Black Watch (Royal Highlanders), régiment à deux bataillons. C’est pourquoi le 42e régiment devint le 1er Bataillon et le 73e le 2e.

De 1881 à 1913, "The Black Watch" servit durant de nombreuses opérations militaires, dont celle en Égypte. Durant cette campagne, il participa notamment à la bataille de Tel el-Kebir en 1882.

"The Black Watch" fut le régiment écossais alignant le plus de bataillons lors de la première guerre mondiale[1].

Ce fut seulement en 1920 que the "Black Watch" obtint son nom définitif, c’est-à-dire The Black Watch (The Royal Highland Regiment).

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, Il est engagé sur presque tous les fronts : en France en 1940 puis en 1944, en Somalie britannique en 1940, en Crète et au Moyen-Orient en 1941, en Afrique du Nord en 1941-43, en Italie en 1943-45, en Grèce en 1944-45, en Birmanie (brigade Chindits) en 1944, en Hollande et en Allemagne en 1944-45. Les 1e et 7e bataillons (154e Brigade d'Infanterie britannique) ainsi que le 5e (153e Brigade d'Infanterie britannique) s'illustrent en Afrique du Nord, notamment à El Alamein. Tous trois faisant partie de la 51st Highland Division Britannique.

En 1948, le 1er et le 2e bataillon fusionnèrent.

Le régiment participe à la guerre de Corée (1952-53).

Ses soldats ont rentré pour la dernière fois les couleurs britanniques lors de la cérémonie de rétrocession de Hong Kong à la Chine en juillet 1997.

En 2003, il participa également à la Guerre en Iraq

Ce régiment a été amalgamé le 28 mars 2006 avec le Royal Scots, le Royal Highland Fusiliers, le King's Own Scottish Borderers, le Highlanders (Seaforth, Gordons and Camerons) et le Argyll and Sutherland Highlanders pour former le Royal Regiment of Scotland.

The "Black Watch" (The Royal Highland Regiment) porte désormais le nom de The "Black Watch", 3rd Battalion, The Royal Regiment of Scotland.

Sa coiffure consiste en un Tam O'Shanter ou Glengarry noir avec l'insigne du Royal Regiment of Scotland et du légendaire Hackle rouge.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site consacré au régiment pendant la guerre 1914-18. Il faut préciser qu'un régiment de l'armée britannique est commandé par un "colonel commandant" - titre honorifique - qui peut être un colonel ou un officier général, voir un membre de la famille royale. Par contre chaque bataillon, commandé par un lieutenant-colonel, équivaut en fait à un régiment de l'armée française. Lors des deux conflits mondiaux un régiment britannique est le plus souvent formé de bataillons d'active, d'un ou plusieurs bataillons de réserve et d'un ou plusieurs bataillons de l'armée territoriale.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :