Black Sunday (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Black Sunday (homonymie).

Black Sunday (parfois traduit en français par Un dimanche terrifiant) est un film américain de suspense réalisé par John Frankenheimer en 1976 d'après le roman de Thomas Harris et sorti le 11 mars 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au cours d'un raid meurtrier sur le quartier général de l'organisation Septembre noir à Beyrouth, le major israélien Kabakov épargne Dahlia Lyad. La jeune femme vient d'enregistrer un message à destination de l'Amérique dans lequel elle parle d'un attentat meurtrier à venir. Aux États-Unis, Kabakov entre en contact avec Corley, du FBI, pour le prévenir du danger. Pendant ce temps, à Los Angeles, Dahlia retrouve Michael Lander, un pilote traumatisé par la guerre...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film fut un succès mais le cinéaste déplorera le manque de temps et d'argent indispensable à la finalisation des effets spéciaux.

Le film s'inspire de la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich en 1972.

La bande originale de John Williams, sombre et tendue, est sortie en CD audio chez FSM Silver Age Classics en 2010. Tirée à 10 000 exemplaires seulement.

La scène ou Marthe Keller, habillée en infirmière, tente d'assassiner Robert Shaw se retrouvera chez Quentin Tarantino dans son Kill Bill (2003). Dans le volume I, Darryl Hannah se déguise en infirmière afin d'occire Uma Thurman...

John Frankenheimer apparaît dans le film en tant que réalisateur de la chaîne télé couvrant le Super Bowl.

Le film réunit la star (Robert Shaw) et le compositeur (John Williams) du film Les Dents de la mer réalisé par Steven Spielberg en 1975.

Le film n'est presque plus diffusé sur les chaînes câblées américaines. Les scènes finales se rapprochent (un peu trop) des attentats du 11 septembre 2001.

Black Sunday n'est toujours pas édité en DVD zone 2.[réf. nécessaire]

Critiques[modifier | modifier le code]

Pour le magazine Télé 7 jours, Black Sunday est un film d'espionnage à « l'idéologie contestable ». Néanmoins, le spectateur peut « se contenter du spectacle présenté : suspense, violence et happy-end, les meilleurs atouts du film »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 jours n° 1404, du 25 avril au 1er mai 1987, p. 63

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Black Sunday sur l’Internet Movie Database