Blaí Briuga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Blaí Briuga, dans la mythologie celtique irlandaise, est l’aubergiste du roi Conchobar Mac Nessa, il apparaît dans plusieurs récits du Cycle d'Ulster, notamment dans Aided Cheltchair. Son nom désigne son emploi, qui est de donner à manger aux guerriers Ulates, brug signifie « résidence, hôtel ». On le dit très riche, propriétaire d’un vaste domaine et de « sept troupeaux de sept fois vingt vaches ». Dans le texte Compert Con Culainn (La Conception de Cúchulainn), il est cité comme l’un des pères nourriciers de Cúchulainn.

Une geis (interdit ou obligation, proféré par un druide) le contraint à coucher avec toute femme de passage, qui n’est pas accompagnée de son époux. Ce qu’il fait avec Brig Bretach, l’épouse de Celtchar. Pour laver l’affront, celui-ci le tue d’un coup de lance dans la résidence royale d’Emain Macha, à l’endroit même où le souverain Conchobar et Cúchulainn disputent une partie d’échecs.

Ses rôles d’aubergiste et d’amant le catégorise dans la troisième des fonctions indo-européennes[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, Les Druides, page 368 ; Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, pages 134-135, ch. « Trois fautes fatales dans un récit irlandais ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.