Bise (vent)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bise.
La bise sur le lac Léman

La bise est un vent caractéristique de secteur Nord à Nord-Est qui souffle sur le Plateau suisse, le bassin lémanique ainsi qu'en région lyonnaise et en Franche-Comté.

Relativement froid et sec, il est réputé avec raison comme vent de beau temps, à la différence de la bise noire qui souffle par temps bouché et même parfois pluvieux.

En règle générale, la bise apparaît après une période pluvieuse et ne la précède pour ainsi dire jamais. En effet la bise se lève après le passage d'un front froid qui marque la fin du passage d'une perturbation. Il y a une accalmie de quelques heures avant son établissement. Elle est précédée soit du calme, soit d'un Joran (vent de Nord-Ouest) faiblissant.

Caractéristiques de la bise[modifier | modifier le code]

Conditions de formation[modifier | modifier le code]

La présence d'un anticyclone centré sur le nord-ouest (Iles britanniques) ou le Nord (péninsule scandinave) est nécessaire. Il se crée alors un gradient de pression qui provoque un courant de nord-est glissant le long de la chaîne des Alpes à basse altitude. La présence d'une dépression méditerranéenne active n'est pas nécessaire.

Durée[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, on affirme en Suisse romande que la bise dure 3, 6 ou 9 jours consécutifs. Cette croyance qui relève du folklore n'est basée sur aucune observation sérieuse et a notamment été infirmée par les études du professeur Émile Plantamour en 1863 et de Max Bouët en 1947.

La bise de 1 jour et demi ou de 2 jours est la plus fréquente.

On observe que les bises d'été sont en général plutôt courtes et que celles d'hiver sont les plus longues ; les plus durables s'observent entre novembre et mars.

Fréquence[modifier | modifier le code]

Sur l'année entière, la bise n'est pas un vent plus fréquent que les autres. Toutefois, elle est nettement dominante dans la première moitié de l'année et minoritaire dans la seconde, plus fréquente au printemps (avril et mai) et plus rare en été.

Vitesse[modifier | modifier le code]

Les bises faibles (10-15 km/h) à modérées (< 40 km/h) sont les plus fréquentes. Il s'agit de moyennes calculées sur des intervalles, ce qui n'exclut pas des rafales plus élevées.

Les bises fortes sont plus rares. On mesure quelques fois par an des bises de 60-70 km/h avec des pointes à 90 km/h ou plus. Les bises tempétueuses sont exceptionnelles mais des vitesses de 110 à 120 km/h ont déjà été mesurées, occasionnant des dégâts sur les toits, les arbres, les bateaux.

Bise noire[modifier | modifier le code]

La bise noire sur le lac Léman

La bise noire se distingue de la bise franche. Elle souffle plutôt fort, voire tempétueusement, par temps nuageux, froid, humide, accompagnée parfois de précipitations.

Elle souffle par haute pression atlantique associée à une dépression active sur la Méditerranée occidentale (Sardaigne, Golfe de Gênes). Le courant bas est de nord-est, mais il est surmonté au-delà de 2000 mètres d'un courant chaud et humide de Sud / Sud-Est qui procure à la région des Alpes d'abondantes précipitations.

Autres bises[modifier | modifier le code]

La bise est également le nom donné au vent de secteur Nord-Est en Touraine et dans le Quercy, ainsi qu'au vent d'Est dans les Deux-Sèvres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Max Bouët, Climat et météorologie de la Suisse romande, Payot, 1985

Sur les autres projets Wikimedia :