Birkirkara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Birkirkara
B'Kara
Blason de Birkirkara
Héraldique
Image illustrative de l'article Birkirkara
Administration
Pays Drapeau de Malte Malte
Île Malte
Maire
Mandat
Joan k/a Joanne Debono Grech (PT)
(2013-2016)
Code postal BKR
Démographie
Population 22 319 hab. (31 mars 2013[1])
Densité 8 266 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 53′ 48″ N 14° 27′ 45″ E / 35.896667, 14.4625 ()35° 53′ 48″ Nord 14° 27′ 45″ Est / 35.896667, 14.4625 ()  
Superficie 270 ha = 2,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malte

Voir sur la carte Malte administrative
City locator 14.svg
Birkirkara
Liens
Site web http://www.visitbirkirkara.com/portal.asp

Birkirkara – ou plus simplement en abrégé B'Kara – est une localité de plus de 22 000 habitants, c'est la ville plus peuplée de Malte. Elle est située dans le centre de l'île de Malte à l'ouest de La Valette, c'est le lieu d'un conseil local (Kunsilli Lokali) compris dans la région (Reġjun) Ċentral.

La devise de la ville est In hoc signo vinces

Origine[modifier | modifier le code]

Birkirkara est l'une des plus vieilles localités du pays, figurant déjà dans le Rapport Ecclésiastique de 1436 qui établissait les paroisses de l'île de Malte et de Gozo, à l'époque elle se trouvait déjà être la plus grosse paroisse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Paroisse[modifier | modifier le code]

Birkirkara est composée de quatre paroisses autonomes : Ste-Hélène, St-Joseph, Notre-Dame-de-Carmel et Ste-Marie.

La principale fête religieuse est la Sainte-Hélène, célébrée le 18 août ou le premier dimanche suivant cette date avec la procession d'une statue de bois plus grande que nature sculptée par le sculpteur maltais Salvu Psaila.

Église[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au fil des années plusieurs paroisses furent séparées de Birkirkara comme Tas-Sliema, San Ġiljan, L-Imsida et Il-Ħamrun au XIXe siècle, de même que Santa Venera au début du XXe siècle. Plus récemment, on compte San Ġwann en 1965 et le hameau de L-Ibraġ fut écarté de Birkirkara pour faire partie de la nouvelle paroisse de Is-Swieqi en 1993.

Un collège réputé se trouve sur le territoire de Birkirkara : le collège St-Aloysius.

Géographie[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Patrimoine et culture[modifier | modifier le code]

Parmi les endroits dignes d'intérêt de Birkirkara, on compte la Vieille Gare intégrée aujourd'hui à un jardin public. Le train était utilisé comme moyen de transport jusqu'en 1931. Il y a aussi les aqueducs près de Mriehel et la basilique Ste-Hélène qui est héberge la plus grosse cloche de Malte[réf. nécessaire].

Personnes notables[modifier | modifier le code]

Birkirkara est la ville natale du premier président de Malte, Anthony Mamo, ainsi que celle de l'un de ses successeurs Edward Fenech Adami. L'ancien premier ministre Alfred Sant y réside.

Sport[modifier | modifier le code]

Birkirkara a son club de football, le Birkirkara FC, qui existe depuis 1950. L'équipe s'est imposer en championnat en 2000, 2006, 2010 et 2013.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Italie Grosseto (Italie)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gazzetta tal-Gvern ta' Malta du 31 mai 2013 », Gazzetta tal-Gvern ta' Malta,‎ 31 mai 2013, p. 7538 (lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • (mt) Alfie Guillaumier, Bliet u Rħula Maltin (Villes et villages maltais), Klabb Kotba Maltin, Malte, 2005.
  • (en) Juliet Rix, Malta and Gozo, Brad Travel Guide, Angleterre, 2013.
  • Alain Blondy, Malte, Guides Arthaud, coll. Grands voyages, Paris, 1997.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens extérieurs[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :