Birdcage Walk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Birdcage Walk
Image illustrative de l'article Birdcage Walk
La rue en 2012
Situation
Coordonnées 51° 30′ 03″ N 0° 08′ 06″ O / 51.50083, -0.13551° 30′ 03″ Nord 0° 08′ 06″ Ouest / 51.50083, -0.135  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Quartier Cité de Westminster
Morphologie
Type Rue

Géolocalisation sur la carte : Grand Londres

(Voir situation sur carte : Grand Londres)
Birdcage Walk

Birdcage Walk (lit. Promenade des volières) est une rue de Londres, Angleterre dans la Cité de Westminster.

Dans la continuité de Great George Street, d'est en ouest, elle mène du croisement avec Horse Guards Road et Storey's Gate où se situe à l'angle le bâtiment du HM Treasury (ministère de l'économie et des finances britannique) jusqu'à un autre carrefour avec la Buckingham Gate à l'angle de Buckingham Palace. À droite, s'étend St. James's Park, alors qu'à gauche, on trouve le dos des bâtiments situés sur Old Queen Street, Queen Anne's Gate et Petty France, à l'extrémité ouest, les Wellington Barracks, caserne de la Brigade of Guards, régiments d'infanterie.

Cette rue fut ainsi appelée en raison des volières royales qui y étaient situées sous le règne de James I. Le Roi Charles II développa les volières lors de l'aménagement du Parc en 1660. Samuel Pepys et John Evelyn ont mentionné, dans leurs journaux, avoir visité les volières[1],[2].

Storey's Gate ou la Porte de Storey, porte le nom d'Edward Storey, Gardien des oiseaux du Roi à l'époque de Samuel Pepys. À l'origine cette porte était à l'extrême est de Birdcage Walk : aujourd'hui, le nom s'applique à une autre rue, celle située à l'extrême est de l'Abbaye de Westminster, rue autrefois appelée Prince's Street[3].

Avant 1828, date de son ouverture au public, seuls la famille royale et le Duc de St Albans (Grand Fauconnier Royal) étaient autorisés à emprunter cette rue[3]. Au milieu du XIXe siècle, Birdcage Walk avait la réputation d'être le lieu de rencontres des homosexuels[4]. En 1903, un nouveau rond-point fut construit à l'extrémité ouest[5].

Birdcage Walk est également le nom d'une marche composée par Arnold Steck en 1951.

Une rue de Bethnal Green fut également appelée Birdcage Walk, elle est maintenant dénommée Columbia Road[6].

Voir le plan ci-contre [1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cet article datant du 18 août 1661 mentionne :"and then to walk in St. James’s Park, and saw great variety of fowl which I never saw before" ou En marchant dans St James's Park, j'ai vu de nombreux oiseaux que je n'avais jamais vus avant.
  2. Cet article dans The Book of Duck Decoys, their construction, management, and history, Sir Ralph Payne-Gallwey, Bt., Chapter 9, page 127: "...Journal d'Evelyn, le 29 mars 1665. Il y note :"I went to St. James' Park, where I saw various animals, and examined the throat of ye 'Onocratylus,' or Pelican, a fowle between a Stork and a Swan, a melancholy waterfowl brought from Astracan by the Russian Ambassador; it was diverting to see how he would toss up and turn a flat fish, plaice or flounder, to get it right into its gullet..." s'émerveillant de sa rencontre avec des pélicans
  3. a et b Westminster: St. James's Park, Old and New London: Volume 4 (1878), pp. 47-60.
  4. Rictor Norton, "A History of Gay Sex", Gay History and Literature, 24 November 2006 <http://rictornorton.co.uk/gaysex.htm>
  5. Simon Bradley and Nikolaus Pevsner, "The Buildings of England: London 6: Westminster" (Yale University Press, 2003), p. 654.
  6. http://www.british-history.ac.uk/report.aspx?compid=22748 http://www.mappalondon.com/london/north-east/spitalfields.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :