Bird stone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Bird stones sont des sculptures préhistoriques abstraites en pierre faites par les Amérindiens. Ces artefacts sont communs dans les tombes et il y a lieu de penser qu'ils avaient une importance cérémonielle. Ils sont connus pour leur simplicité et leur beauté distinctive.

Le but exact de ces bird stones n'est pas connu, mais la plupart ont un petit trou percé à la base du cou et un autre à l'extrémité arrière, sans doute pour pouvoir les placer sur une hampe ou une lance. De fait, certaines théories suggèrent qu'ils faisaient partie d'un atlatl (propulseur) en plus de leurs usages cérémoniels.

Les bird stones ont été principalement fabriqués à l'est du Mississippi, et les milliers qui existent ont été trouvés principalement à New York, dans l'Ohio, le Michigan et le Wisconsin[1]. Ils mesurent en longueur entre 8 et 16 cm (3 à 6 pouces) et ne connaissent que des variations d'un style unique. La plupart sont de couleur vert grisâtre, ou ardoise veiné.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopædia Britannica, Micropædia, Vol II at p36

Lien externe[modifier | modifier le code]