Bir el-Ater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bir el Ater)
Aller à : navigation, rechercher
Bir el-Ater
Noms
Nom algérien بئر العاتر
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tébessa
Daïra Bir el-Ater
Code postal 12200
Code ONS 1202
Démographie
Population 77 727 hab. (2008[1])
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 44′ 55″ N 8° 03′ 29″ E / 34.7485241, 8.057956734° 44′ 55″ Nord 8° 03′ 29″ Est / 34.7485241, 8.0579567  
Superficie 1 522 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tébessa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Tébessa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bir el-Ater

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bir el-Ater

Bir el-Ater (arabe بئر العاتر) est une commune algérienne de la wilaya de Tébessa, située à 87 km au sud de Tébessa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Au nord de Bir el-Ater se trouve une plaine. L'agriculture était florissante au temps des romains. De nos jours, le sol est sec et peu fertile. La végétation est essentiellement constituée de touffes d'alfa. Au sud, se situe le Djebel Onk, orienté nord-est sud-ouest, il abrite des mines de phosphates.

Le paysage devient plus accidenté avec quelques pitons et des oueds asséchés qui creusent de nombreux canyons ocre jaune. En poursuivant en direction de Negrine, la végétation se fait de plus en plus rare et le terrain est constitué de terre blanche et de cailloux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Atérien.

À Bir El-Ater se trouve le site archéologique qui a donné son nom à l'Atérien, un faciès industriel d'Afrique du Nord qui correspond plus ou moins à la fin du Paléolithique moyen et au début du Paléolithique supérieur (de 40 000 à 30 000 ans BP, voire jusqu'à 20 000 ans BP au Sahara).

La richesse ancienne de cette zone est attestée par de nombreux puits romains et quelques villas romaines. Ces vestiges sont répertoriés sur les cartes d'état-major. Les puits sont tous asséchés aujourd'hui. À quelques kilomètres au nord de Bir el-Ater se trouvent les ruines d'une grande huilerie romaine, conservée sur deux étages.

Économie[modifier | modifier le code]

La région de Bir El-Ater est connue pour ses grands pâturages, l'élevage des moutons, sa vie commerçante et la mine de phosphate de Djebel Onk qui est la plus grande en Algérie et qui compte parmi les plus grandes réserves de phosphate au monde[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]