Bioforce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Bioforce militaire.

Bioforce

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Formation et orientation
Fondation
Fondation 7 juillet 1983
Fondateur Charles Mérieux
Identité
Siège Vénissieux
Présidente Mireille Guigaz
Secrétaire général Georges Clerc
Trésorier Alain Lyonnet
Site web www.institutbioforce.fr

L'Institut Bioforce, parfois appelé Bioforce-Développement[1], est un institut de formation et d'orientation professionnelle pour les métiers de l'humanitaire situé à Vénissieux, près de Lyon.

Chaque année plus de 1 500 personnes sont formées aux métiers de l’humanitaire et du développement ou accompagnées dans leur démarche d’engagement au service des autres[réf. nécessaire].

Historique[modifier | modifier le code]

L'Institut Bioforce est créé en 1983 par Charles Mérieux[2],[3] et s'installe en 1986 à Vénissieux. De nouveaux locaux situés dans un bâtiment à haute qualité environnementale sont créés en 2006[1]. Le Grand Lyon en a assuré la maîtrise d'ouvrage[1].

Formations[modifier | modifier le code]

Les formations de l'Institut Bioforce sont tournées vers la pratique : tout au long de la formation sont organisés de nombreuses mises en situation, jeux de rôle et études de cas directement inspirés des situations rencontrées sur les terrains d'intervention humanitaire.

L'Institut adapte régulièrement les contenus et les outils de formation (véhicules, équipement télécom…) pour répondre aux besoins des interventions humanitaires et des ONG qui emploient ses élèves. Environ 85 % des élèves formés à l'Institut Bioforce sont en mission humanitaire à l'issue de leur formation, avec les ONG suivantes : Action contre la faim, Solidarités, Médecins sans frontières, Handicap International, Croix-Rouge française, Première Urgence, Médecins du mondeetc.[réf. nécessaire]

Formations longues « Métiers »[modifier | modifier le code]

  • Logisticien de la Solidarité Internationale (6 mois de mission humanitaire + (selon le profil du candidat) 3 ou 9 mois en centre de formation)
  • Administrateur de la Solidarité Internationale (6 mois de mission humanitaire + (selon le profil du candidat) 3 ou 9 mois en centre de formation)
  • Coordinateur de Projet de la Solidarité Internationale (6 mois de mission humanitaire + (selon le profil du candidat) 3 ou 6 mois en centre de formation)
  • Responsable de Projets Eau, Hygiène, Assainissement de la Solidarité Internationale (6 mois de mission humanitaire + (selon le profil du candidat) 3 ou 6 mois en centre de formation)
  • Chargé des Services Généraux et Logistique Humanitaire (3 ans de formation, dont 1 an en alternance) : formation post-bac pour les 18-22 ans
  • Responsable de Projets Nutrition
  • Action humanitaire : enjeux stratégiques et gestion de projet, diplôme niveau bac +5 en partenariat avec l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques, à Paris
  • Humanitarian Program Manager
  • Master of Science (MSc) in Humanitarian Program Management
  • Humanitarian Logistics Manager.

Formations courtes « Compétences »[modifier | modifier le code]

Une offre de formations construite autour des compétences nécessaires à un engagement en solidarité : gestion/administration, technique/logistique, sécurité/sûreté, formation de formateurs... Des formations de 2 jours à 3 semaines, en Europe, en Afrique et à distance par Internet.

Accompagnement[modifier | modifier le code]

Parallèlement à l'activité de formation, Bioforce propose un service ouvert à tous ceux qui souhaitent s'engager dans le secteur solidaire. Chaque année, près de 500 personnes sont accompagnées dans leur démarche d'engagement humanitaire (entretiens individuels d'orientation, coaching…)[réf. nécessaire]

Promotion[modifier | modifier le code]

  • Tour de France Humanitaire et Solidaire, plus de 30 ONG et associations réunies à l'initiative de Bioforce, 12 villes étapes en France. Réfléchir, comprendre, agir… tout savoir sur la solidarité[4] ;
  • Portail de la Solidarité, un site internet pour une vision d'ensemble du secteur solidaire : fiches thématiques, témoignages de professionnels, de personnalités et d'experts, nombreux liens vers des sites ressources.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Marie-Annick Depagneux, « Un immeuble très écologique pour l'Institut Bioforce à Vénissieux », sur lesechos.fr,‎ 13 octobre 2005 (consulté le 7 octobre 2014)
  2. Catherine Lagrange, « La malédiction des Mérieux », Le Point,‎ 20 juillet 2006 (lire en ligne)
  3. Olivier Tallès, « Ces jeunes qui font rimer engagement et professionnalisme », sur la-croix.com,‎ 31 décembre 2010 (consulté le 7 octobre 2014)
  4. Élodie Klein, « La solidarité forme la jeunesse », sur lefigaro.fr,‎ 14 octobre 2007 (consulté le 7 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]