Biocarburants aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Biocarburant.

La production de biocarburants aux États-Unis concerne principalement le biodiesel et le bioéthanol. Ces dernières années, les États-Unis ont surtout développé la production d'éthanol, notamment à partir de maïs : la production qui s'élevait à 6,21 millions de mètres cubes en 2001 a atteint 10,2 millions de mètres cubes en 2003, puis 22 millions de mètres cubes en 2006 ; cela place le pays à la deuxième place mondiale[1]. L'éthanol est ajouté dans l'essence, généralement en faible proportion (jusque 10 %) et sert d'antidétonant (pour améliorer l'indice d'octane). Le bilan énergétique et l'écobilan sont toutefois peu favorables : en prenant en compte toute l'énergie consommée pour produire le maïs (engrais, pesticides, carburants) puis pour le transformer en éthanol (cuisson et distillation) on arrive à un bilan proche de zéro. À cela s'ajoute la très importante consommation d'eau pour la culture de cette céréale. La production d'éthanol en 2006 consomme déjà 11 % du maïs produit aux États-Unis pour remplacer à peine plus de 3 % de l'essence consommée. Notons que les protéines contenues dans les grains sont récupérées et données au bétail, le maïs consommé pour l'éthanol n'est pas perdu à 100 % pour l'alimentation. Par ailleurs, l'huile de maïs peut être récupérée, et utilisée en agroalimentaire, ou pour produire du biodiesel.

Les États-Unis utilisèrent les biocarburants au début du XXe siècle, notamment pour la Ford T. Les biocarburants furent délaissés jusqu'à l'arrivée des deux chocs pétroliers en 1973 et 1979.

Aujourd'hui, les États-Unis produisent principalement du biodiesel (le plus gros consommateur est l'armée américaine) et sont aussi les plus gros producteurs de bioéthanol à presque égalité avec le Brésil (16 milliards de litres contre 15,5 milliards de litres en 2005). Les biocarburants sont surtout utilisés mélangés à des carburants fossiles. Ils sont aussi utilisés en tant qu'additifs. Le bioéthanol est surtout produit à partir de maïs.

Ainsi le NREL (National Renewable Energy Laboratory, Laboratoire national sur les énergies renouvelables) fut fondé en 1974 et commença à travailler en 1977. Ce centre de recherche est rattaché au département de l'énergie américain. Il publie régulièrement des documents de plusieurs dizaines de pages sur les biocarburants.

Le Congrès vota l'Energy Policy Act (EPAct en abrégé) en 1992. Cette loi vise notamment à soutenir les biocarburants. En 2005, le Congrès vota un nouvel "Energy Policy Act" qui confirma le soutien des autorités pour les énergies renouvelables.

En janvier 2006, le président George Bush déclara dans son discours sur l'état de l'Union qu'il voulait que les États-Unis se passent à l'horizon 2025 de 75 % du pétrole importé du Proche-Orient.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biocarburants : une fausse-bonne idée ? - Alain Faujas, Le Monde, 9 juin 2006

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]