Binumarien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Binumarien
Parlée en Papouasie-Nouvelle-Guinée
Région Hautes-Terres orientales
Nombre de locuteurs 360 (en 1990)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 bjr
IETF bjr

Le binumarien est une langue papoue parlée en Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans le district de Kainantu de la province des Hautes-Terres orientales.

Classification[modifier | modifier le code]

Le binumarien fait partie des langues kainantu-gorokanes qui sont rattachées à la famille des langues de Trans-Nouvelle Guinée.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les consonnes[2] et les voyelles[3] du binumarien:

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Postérieure
Fermée i [i] u [u]
Moyenne e [] o []
Ouverte ɑ [ɑ]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales Alvéolaires Dorsales Glottales
Palatales Vélaires
Occlusives p [p] t [t] k [k] ʔ [ʔ]
Fricative ɸ [ɸ] s [s]
Nasale m [m] n [n]
Semi-voyelle j [j]

Allophones[modifier | modifier le code]

Les occlusives sont longues entre deux voyelles. [p] et [t] sont voisées après une nasale[4] :

  • áinda, table
  • súmba, patate douce

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le binumarien est une langue tonale. Elle possède deux tons distincts : haut et bas[4] :

  • saná, taro
  • sáni, hache en pierre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  2. SIL, p. 1.
  3. SIL, 1992, p. 2.
  4. a et b SIL, 1992, p. 3.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]