Binturong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le binturong[1] (Arctictis binturong), le nom même de binturong pouvant provenir du malais ou du tagalog selon les sources, est la seule espèce du genre Arctictis, au sein de la famille des Viverridae. Ce petit végétarien asiatique est une espèce vulnérable.

Tête dont la gueule ouverte laisse voir de longues canines
Tête et denture d'un binturong en colère
Un binturong de zoo devant un plat de légumes et de fruits (kiwis, tomates, olives...)
Le binturong est essentiellement végétarien

Morphologie[modifier | modifier le code]

  • Poids : 9 à 14 kg
  • Corps : 65 à 95 cm de long
  • Queue : 56 à 89 cm de long

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Son régime alimentaire est principalement composé de végétaux, surtout de fruits.

On connaît encore bien mal le mode de vie du binturong dans la nature. C'est un habitant solitaire des grandes forêts d'Asie tropicale et il n'est commun nulle part, ce qui est la règle pour tous les animaux forestiers tropicaux. De surcroît, ses mœurs sont entièrement nocturnes, aussi y a-t-il fort peu de chances qu'on le rencontre au hasard d'une randonnée en forêt. Le binturong passe la journée enroulé sur lui-même, confortablement installé dans une fourche d'arbre ou au fond d'un tronc creux. C'est un animal arboricole, qui grimpe à merveille ; au sol il se déplace mal en sautillant plutôt qu'en marchant. Il lui arrive de cheminer suspendu sous une branche à la manière des paresseux. Il est à noter que l'odeur du musc du binturong s'apparente à celle du pop-corn chaud[2]. Le binturong a pour habitude de brosser sa queue contre un arbre. Lorsqu'il aperçoit d'autres congénères, il annonce sa présence par un hurlement.

Reproduction[modifier | modifier le code]

  • Gestation : 3 mois environ
  • Nombre de petits : 1 à 3

Relation avec l'homme[modifier | modifier le code]

On l'appelle parfois chat-ours ; son nom de binturong nous vient du malais. Cet animal au poil hirsute a la particularité de se laisser apprivoiser relativement facilement par l'homme. Il semble par ailleurs que cette faculté soit à l'origine de la prolifération de l'espèce en captivité. Il devient très affectueux envers ses maîtres, aussi l'élève-t-on souvent pour cette aptitude et non pour sa valeur spectaculaire. Il y a lieu toutefois de se méfier de son humeur versatile, car lorsqu'il est apeuré ou en colère, il peut se muer en une véritable furie. Ses morsures sont par ailleurs profondes et douloureuses.

Systématique[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (13 oct. 2011)[3] et ITIS (13 oct. 2011)[4]

  • Sous-espèce Arctictis binturong albifrons
  • Sous-espèce Arctictis binturong binturong
  • Sous-espèce Arctictis binturong kerkhoveni
  • Sous-espèce Arctictis binturong menglaensis
  • Sous-espèce Arctictis binturong penicillatus
  • Sous-espèce Arctictis binturong whitei

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  2. ^ "Mammals: Binturong". Zoological Society of San Diego.
  3. Mammal Species of the World, consulté le 13 oct. 2011
  4. ITIS, consulté le 13 oct. 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :