Billy Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Billy Bell

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 10 juin 1891,
Lachine (Canada)
Mort le 3 juin 1959
Joueur décédé
Position Centre
Tirait de la droite
A joué pour Sénateurs d'Ottawa
Wanderers de Montréal
Canadiens de Montréal
Carrière pro. 19171924

Billy Edward Bell (né le 10 juin 1891 à Lachine, dans la province du Québec, Canada – décédé le 3 juin 1959) esy un joueur de hockey sur glace professionnel du début du XXe siècle Il remporte la Coupe Stanley avec les Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey lors de sa dernière saison.

Biographie[modifier | modifier le code]

Billy Edward Bell naît dans la ville de Lachine au Québec en 1891 ; il fait ses débuts en jouant pour plusieurs clubs senior de hockey de la ville de Montréal entre 1909 et 1913[1]. Lors de la saison 1913-1914, il signe avec les Wanderers de Montréal de l'Association nationale de hockey ; au cours de cette saison, il joue également avec l'Association des athlètes amateurs de Montréal. Après une saison avec les Sénateurs d'Ottawa, il retourne jouer avec les Wanderers qui intègrent la nouvelle Ligue nationale de hockey.

Le 26 novembre 1917, les Wanderers décident de conserver leurs droits sur Bell pour la saison 1917-1918[2]. Le 2 janvier 1918, l'Aréna de Montréal, qui héberge les Wanderers et les Canadiens de Montréal, est détruite suite à un incendie[3]. Sammy Lichtenhein, le président des Wanderers, reçoit une offre d'un aréna à Hamilton en Ontario pour y accueillir l'équipe pour la fin de la saison[4] mais finalement, se rendant compte que l'équipe de Montréal ne peut pas continuer la saison, la LNH décide de suspendre l'équipe et de terminer la saison avec trois formations, les droits de Bell étant récupérés par les Canadiens[2].

Le 6 janvier 1922, il est prêté par les Canadiens aux Sénateurs d'Ottawa pour la fin de la saison 1921-1922 mais est de retour sous le maillot du tricolore pour la saison suivante. Il joue sa dernière saison en tant que professionnel en 1923-1924 alors que les Canadiens se classent deuxièmes de la saison régulière derrière les joueurs d'Ottawa[5]. Il participe par la suite aux deux rencontres de la finale de la LNH pour battre les Sénateurs et accède à la phase finale de la Coupe Stanley. Les Canadiens battent tout d'abord les Tigers de Calgary de la Western Canada Hockey League puis ils remportent leur deuxième Coupe Stanley en éliminant les Maroons de Vancouver de l'Association de hockey de la Côte du Pacifique avec deux nouvelles victoires 6-1 puis par un blanchissage[Note 1] 3-0 par Georges Vézina[6]. Suite à cette dernière saison triomphante, Bell arrête sa carrière. Il meurt le 3 juin 1959[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[1]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1909-1910 Bell Telephone de Montréal MCMHL 1 0 0 0 3
1910-1911 Eagles de Lachine MCHL
1910-1911 Ranger Rustlers de Montréal MCJHL
1911-1912 Baillargeon de Montréal MCHL 4 3 0 3 6
1912-1913 Stars de Montréal MCHL 7 4 0 4 16
1912-1913 Dominion Bridge de Montréal MCMHL 8 4 0 4 2 0 0 0 14
1913-1914 Wanderers de Montréal ANH 2 1 0 1 0
1913-1914 AAA de Montréal MLCH 3 0 0 0 13
1914-1915 Sénateurs d'Ottawa ANH 11 1 0 1 17
1915-1916 Wanderers de Montréal ANH 22 8 2 10 78
1916-1917 Wanderers de Montréal NHA 14 11 0 11 44
1917-1918 Wanderers de Montréal LNH 2 1 0 1 0
Canadiens de Montréal LNH 6 0 0 0 3
1918-1919 Canadiens de Montréal LNH 1 0 0 0 0
1920-1921 Canadiens de Montréal LNH 4 0 0 0 0
1921-1922 Canadiens de Montréal LNH 6 1 0 1 0
Sénateurs d’Ottawa LNH 17 1 1 2 4 1 0 0 0 0
1922-1923 Canadiens de Montréal LNH 19 0 0 0 2 2 0 0 0 0
1923-1924 Canadiens de Montréal LNH 10 0 0 0 0 5 0 0 0 0

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

  • 1923-1924 : remporte la Coupe Stanley avec les Canadiens de Montréal

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Billy Bell, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 28 avril 2012)
  2. a et b Diamond 1998, p. 656
  3. « Arénas », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 15 octobre 2010)
  4. Diamond 1998, p. 211
  5. « Saison 1923-1924 - Description, faits saillants et plus », sur le site historique des Canadiens de Montréal (consulté le 28 avril 2012)
  6. Coupe Stanley n°2

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)