Bill Guerin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guérin.

William Robert « Bill » Guerin (né le 9 novembre 1970 à Worcester dans le Massachusetts) est un joueur professionnel de hockey sur glace américain devenu entraîneur. Il est choisi en première ronde par les Devils du New Jersey dans la Ligue nationale de hockey en tant que cinquième joueur sélectionné au repêchage de 1989.

Au cours de sa carrière professionnelle, Guerin joue pour huit équipes en dix-huit saisons dans la LNH jusqu'à sa retraite à la fin de la saison 2009-2010. Il porte ainsi les couleurs des Devils, des Oilers d'Edmonton, des Bruins de Boston, des Stars de Dallas, des Blues de Saint-Louis, des Sharks de San José, des Islanders de New York et enfin des Penguins de Pittsburgh. Il remporte aussi la Coupe Stanley avec les Devils en 1995 et avec les Penguins en 2009.

Il représente également les États-Unis au niveau international. Il joue ainsi sept compétitions avec le maillot américain prenant part à deux reprises au championnat du monde junior en 1989 et 1990, et deux autres fois à la Coupe du monde en 1996 et 2004. Il participe également à trois Jeux olympiques en 1998, en 2002 au cours duquel il remporte la médaille d'argent et enfin en 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

William Robert Guerin naît le 9 novembre 1970 à Worcester dans le Massachusetts ; il a des origines nicaraguayennes par sa mère et irlandaises[1]. En 1985, il rejoint les Olympics de Springfields dans la New England Junior Hockey League. Après avoir joué quatre saisons, il connaît sa meilleure saison en 1987-1988 totalisant 75 points en 38 matchs[2]. En décembre 1989, Guerin prend part au championnat du monde junior de 1989 avec l'équipe des États-Unis. La formule utilisée est celle du round-robin[Note 1] et les Américains terminent le championnat à la cinquième place avec une fiche de trois victoires, trois défaites et un match nul. Les médaillés d'or, les Soviétiques, récoltent une fiche de six victoires pour une seule défaite[3].

Le 17 juin 1989, les Devils du New Jersey sélectionnent Guerin en tant que cinquième joueur lors du repêchage d'entrée[Note 2] dans la Ligue nationale de hockey[4]. En 1989, il rejoint le Boston College et joue dans le championnat universitaire, la National Collegiate Athletic Association, en jouant pour les Eagles[5]. En décembre 1990, Guerin prend part au championnat du monde junior de 1990. Les Américains terminent le championnat à la sixième et avant-dernière place avec une fiche d'une victoire et six défaites. La médaille d'or revient à l'équipe du Canada qui a une fiche de cinq victoires, un revers et un match nul[3].

Les Devils du New Jersey (1991-1998)[modifier | modifier le code]

Photographie de Brodeur avec le maillot blanc des Devils
Martin Brodeur, coéquipier de Guerin entre 1993 et 1998.

Guerin débute sa carrière professionnelle en 1991-1992 avec les Devils de l'Utica, l'équipe affiliée dans la ligue américaine de hockey à la franchise du New Jersey. Après avoir joué 22 matchs avec l'équipe, il fait ses débuts dans la Ligue nationale de hockey avec les Devils du New Jersey le 20 février 1992 contre les Blackhawks de Chicago ; il devient ainsi le premier joueur d'origine hispanique à jouer dans la LNH[6]. Le lendemain contre les Jets de Winnipeg, il réalise son premier point sur une aide[7]. Au cours des séries éliminatoires, Guerin joue également six des sept matchs de la série opposant les Devils aux Rangers de New York et marque même trois buts durant la série[8]. Guerin dispute en plus quatre des sept matchs des séries de la LAH alors que l'équipe d'Utica est éliminée par les Rangers de Binghamton[9].

Débutant la saison 1992-1993 dans la LAH, il se fait rapidement une place avec les Devils du New Jersey. Le 28 octobre 1992, il marque son premier but en saison régulière dans la LNH lors d'un match contre les Whalers de Hartford[10] ; il s'agit de son quatrième but dans la LNH après avoir inscrit trois buts lors des séries éliminatoires de l'année passée[7]. En 65 matchs, il inscrit 14 buts et 20 aides pour 34 points alors que Claude Lemieux est le meneur de l'équipe avec 81 points[11]. Les Devils perdent dès le premier tour des séries face aux Penguins de Pittsburgh[12].

La saison suivante, il inscrit son premier doublé le 5 novembre 1993 contre les Mighty Ducks d'Anaheim après avoir débuté les dix premiers matchs sans marquer de but[13]. À la fin de la saison, Guerin compte 25 buts et 19 aides pour 44 points ; le défenseur Scott Stevens est le meneur de l'équipe avec 78 points[14]. Après avoir éliminé les Sabres de Buffalo et les Bruins de Boston, l'équipe du New Jersey se fait sortir en sept rencontres face aux Rangers de New York. Les Rangers vont ensuite remporter la Coupe Stanley face aux Canucks de Vancouver[15].

La saison 1994-1995 est écourtée en raison d'un lock-out de 104 jours qui prend fin le 11 janvier 1995 et les équipes sont limités à 48 matchs. Guerin prend part à tous les matchs du calendrier et totalise 12 buts et 13 aides pour 25 points. Il termine quatrième pointeur de l'équipe. Stéphane Richer est le meilleur pointeur de l'équipe avec 39 points[16]. Deuxièmes de la division Atlantique, les Devils éliminent tour à tour les Bruins de Boston, les Penguins de Pittsburgh et les Flyers de Philadelphie pour participer à la finale de la Coupe Stanley. Guerin et les Devils vont ensuite gagner la série quatre matchs à zéro face aux Red Wings de Détroit[15] alors que ces derniers sont la meilleure équipe de la saison régulière et les favoris pour la Coupe[17]. Il s'agit de la première Coupe Stanley de l'histoire des Devils et Guerin inscrit 11 points en 20 matchs joués[4].

En 1995-1996, Guerin totalise 53 points en 80 matchs pour être le deuxième pointeur de l'équipe derrière Steve Thomas qui compte 61 points[18]. Malgré tout, l'équipe championne en titre ne parvient pas à se qualifier pour les séries éliminatoires en terminant à la sixième place de la division[19].

Avant le début de la saison 1996-1997, la LNH organise une nouvelle compétition internationale : la Coupe du monde. Les États-Unis jouent cette première édition et Guerin fait partie de l'équipe. Alors que les Américains ont trois victoires en autant de matchs pour terminer premiers de la division nord-américaine, ils sont directement qualifiés pour les demi-finales ; c'est aussi le cas de l'équipe de Suède qui ont terminé premiers de la division européenne[20]. Après avoir battu l'équipe de Russie 5-2[21], ils affrontent l'équipe du Canada lors de la finale jouée au meilleur des trois matchs[Note 3]. Les Canadiens gagnent le premier match 4-3 en prolongation suite au but de Steve Yzerman à la 70e minute[22]. Après une victoire 5-2, ils remportent également le troisième match sur le même score après avoir marqué quatre buts en trois minutes[23].

De retour dans la LNH, Guerin inscrit son premier coup du chapeau en carrière lors d'un match contre les Sabres de Buffalo le 31 décembre 1996[24]. Il joue l'intégralité de la saison et totalise 29 buts et 18 aides pour 47 points le plaçant à la quatrième place des pointeurs de l'équipe. Les Devils terminent premiers de l'association de l'Est et troisièmes de la ligue derrière l'Avalanche du Colorado et les Stars de Dallas, deux équipes de l'association de l'Ouest[17]. Malgré cette première place de la conférence, l'équipe est éliminée dès le deuxième tour des séries en perdant en cinq matchs contre les Rangers de New York après avoir battu les Canadiens de Montréal en première ronde 4-1[25].

En 1997-1998, Guerin débute sa saison avec les Devils mais il est échangé aux Oilers d'Edmonton le 4 janvier 1998 en compagnie de Valeri Zelepoukine en retour de Jason Arnott et Bryan Muir[26].

Les Oilers puis les Bruins (1998 à 2002)[modifier | modifier le code]

Photographie de Weught avec le maillot blanc des Islanders
Doug Weight (ici avec les Islanders de New York), coéquipier de Guerin avec les Oilers entre 1998 et 2000.

En février 1998, ont lieu les Jeux olympiques à Nagano au Japon. Pour la première fois dans l'histoire du hockey, la LNH réalise une pause dans son calendrier pour permettre à « ses » joueurs d'y participer. Pour les Jeux, une première phase est jouée entre les « nations mineures », les six meilleures équipes au classement international n'entrant en jeu que pour la deuxième semaine. Ces dernières sont le Canada, la Finlande, la Russie, la République tchèque, la Suède et enfin les États-Unis[27]. Les Américains s'inclinent en quarts de finale face à la République tchèque sur le score de 4-1[28].

De retour dans la LNH, Guerin joue 40 matchs avec les Oilers et totalise 29 points alors que Doug Weight se classe premier de l'équipe avec 70 points[29]. Les Oilers terminent troisièmes de la division Pacifique et sont qualifiés pour les séries. Alors qu'ils sont menés trois victoires à une par l'Avalanche du Colorado, ils parviennent à les éliminer en sept rencontres. Ils perdent toutefois en cinq matchs au tour suivant contre les Stars de Dallas[30].

La saison suivante, Guerin est le meneur de l'équipe en inscrivant 30 buts et 34 aides pour 64 points[31]. Doug Weight, habituel meneur de l'équipe, ne joue que 43 matchs en raison d'une blessure au genou[32]. Terminant à la huitième et dernière place qualificative dans la conférence de l'Ouest, Edmonton est cependant balayé en quatre matchs dès la première ronde par les Stars de Dallas, futurs champions de la Coupe Stanley[33]. En 1999-2000, Weight termine une nouvelle fois meilleur pointeur de l'équipe avec 72 points alors que Guerin est quatrième avec 46 réalisations[34]. Ils sont encore une fois éliminés par les Stars, qui atteignent la finale mais sont battus par les Devils, l'ancienne équipe de Guerin[35].

 photographie couleur de Samsonov avec le maillot blanc des Hurricanes
Sergueï Samsonov (ici avec les Hurricanes de la Caroline), coéquipier de Guerin lors de ses deux saisons avec les Bruins de Boston.

Malgré un très bon début de saison 2000-2001 avec les Oilers où Guerin compte 22 points en 21 matchs, il est échangé aux Bruins de Boston le 15 novembre 2000 avec de considérations futures en retour d'Anson Carter, d'un choix de premier et d'un autre de deuxième tour au repêchage de 2001, les deux choix seront alors Aleš Hemský et Doug Lynch[36]. Le 4 février 2001, Guerin est sélectionné pour jouer le 51e Match des étoiles de la LNH ; il parvient à inscrire un coup du chapeau et est élu meilleur joueur[Note 4] du match[37].

Guerin termine sa saison avec les Bruins et totalise 63 points en 74 rencontres terminant quatrième pointeur de sa formation derrière Jason Allison, Sergueï Samsonov et Joe Thornton[38]. Ne faisant pas partie des dix meilleurs pointeurs dans la LNH, il parvient tout de même à compter sur l'ensemble de la saison 85 points en autant de match terminant à la treizième place[39]. Il termine aussi septième pour les tirs au buts avec 288 réalisations[40]. Les Bruins terminent non qualifiés aux séries avec la neuvième place de l'association de l'Est, n'étant qu'a deux points des Hurricanes de la Caroline, huitièmes et derniers qualifiés dans l'Est[41].

La saison suivante, Guerin est suspendu par la LNH pour trois matchs pour avoir frappé au visage Patrik Štefan des Thrashers d'Atlanta avec sa crosse le 8 octobre 2001. Štefan a la mâchoire cassée et subit une opération bien qu'aucune pénalité n'ait été décernée[42]. En février 2002, Guerin prend part aux Jeux olympiques de 2002 se déroulant à Salt Lake City avec la sélection américaine. Tout comme les Jeux de 1998, une première phase est jouée entre les « nations mineures », les six meilleures équipes au classement international (États-Unis, Canada, Russie, Suède, Finlande et République tchèque) n'entrant en jeu que pour la deuxième semaine[43]. Lors du match contre les Finlandais, vers la fin du troisième tiers-temps, il parvient à marquer le premier but de sa carrière internationale lors d'une victoire des siens 6-0[44]. Les Américains écrasent ensuite l'équipe de Biélorussie 8-1 avec un doublé de Guerin en trois minutes[45]. Premiers de leur poule, ils éliminent l'équipe d'Allemagne 5-0 en quart-de-finale et les Russes 3-2. Les Américains parviennent ainsi à se qualifier pour la finale contre le Canada, finale qu'ils perdent 5-2[46].

Il termine sa saison avec 41 buts et 25 aides pour 66 points terminant à la troisième place des pointeurs de l'équipe[47]. Meilleur buteur des Bruins, Guerin termine deuxième buteur de la ligue étant dans une triple égalité avec Glen Murray et Mats Sundin. Jarome Iginla des Flames de Calgary est le meilleur buteur avec 52 buts[48]. Les Bruins parviennent à se qualifier pour les séries éliminatoires en terminant en tête du classement de l'association de l'Est[41]. Les Canadiens de Montréal, dernière équipe qualifiée aux séries, surprennent les Bruins en mettant fin à leur saison en six rencontres[49].

La suite de sa carrière (2002 à 2009)[modifier | modifier le code]

Photographie de Guerin avec Islanders de New York et leur maillot blanc
Guerin avec les couleurs des Islanders de New York en novembre 2008.

Le 3 juillet 2002, il signe un contrat de cinq ans en tant qu'agent libre avec les Stars de Dallas lui valant 45 millions de dollars[50]. Lors de sa première saison avec les Stars, il termine avec 25 buts et autant d'aides pour 50 points, troisième de l'équipe derrière Sergueï Zoubov et Mike Modano, ce dernier terminant avec 85 points[51]. Cependant, Guerin est limité à 64 matchs en raison d'une contusion à la cuisse. Il subit cette blessure fin février, puis manque les 18 derniers matchs de la saison régulière, les six matchs de la série contre les Oilers d'Edmonton et les deux premiers matchs de la série contre les Mighty Ducks d'Anaheim ne jouant que quatre rencontres des séries éliminatoires[52].

En 2003-2004, il joue l'intégralité de la saison et enregistre 69 points pour être le meilleur pointeur de l'équipe[53]. Malgré tout, les Stars perdent dès le premier tour face à l'Avalanche du Colorado en six matchs[54]. Fin août 2004, il prend part à la Coupe du monde de 2004. Lors de la première poule, les Américains ne gagnent que le match contre l'équipe de Slovaquie ; Guerin marquant en fin de match[55]. Après la victoire américaine contre les Russes en quart de finale, ils sont finalement sortis en demi-finale contre les Finlandais sur la marque de 2-1, le but vainqueur étant marqué par Saku Koivu[56].

Alors que de nombreux joueurs choisissent de partir jouer en Europe ou dans les ligues mineures, Guerin préfère profiter de la saison 2004-2005, annulée en raison d'un lock-out, pour se reposer. Il revient au jeu pour la saison suivante. Cependant, sa saison est décevante puisqu'il n'inscrit que 40 points lors de ses 70 matchs, chutant au huitième rang des pointeurs de l'équipe[57]. Plus tôt, il prend part aux Jeux olympiques d'hiver en février 2006 se tenant à Turin en Italie. Les Américains ne connaissent pas un très bon tournoi puisqu'ils ne gagnent qu'un match lors de la première poule après une victoire 4-1 contre l'équipe du Kazakhstan et perdent trois matchs[58]. Les Américains perdent finalement les quarts de finale contre la Finlande suite à un doublé d'Olli Jokinen[59]. De retour dans la LNH, les Stars sont encore une fois éliminés par l'Avalanche, mais cette fois-ci en cinq matchs[60].

Le 29 juin 2006, les Stars rachètent la dernière année du contrat de Guerin et il devient agent libre[61]. Quatre jours plus tard, il signe un contrat d'un an avec les Blues de Saint-Louis, contrat lui rapportant deux millions de dollars[62]. Il y retrouve Doug Weight, son ancien coéquipier avec les Oilers. Ce dernier avait débuté avec les Blues en 2001 mais est transféré fin janvier 2006 aux Hurricanes de la Caroline avec lesquels il remporte la Coupe Stanley en 2006[32]. Guerin rejoint Weight et retrouve son niveau passé ; le 13 janvier, il est choisi pour jouer le 55e Match des étoiles de la LNH[4]. Le 2 février 2007, il joue son millième match dans la LNH devenant le 214e joueur dans l'histoire de la LNH à dépasser cette barre symbolique[63]. Après 47 points en 61 matchs, Guerin est échangé le 27 février 2007 aux Sharks de San José en retour de Ville Nieminen, Jay Barriball, ainsi que du choix de première ronde des Devils au repêchage de 2008[64]. En 16 matchs, il enregistre huit buts et une aide pour neuf points. Joe Thornton termine meilleur pointeur de l'équipe avec 114 points[65]. Après avoir sorti les Predators de Nashville, ils sont éliminés en six matchs par les Red Wings de Détroit[66].

Le 5 juillet 2007, il change une nouvelle fois d'équipe en signant une entente de deux ans avec les Islanders de New York[67]. Il devient pour la saison 2007-2008 le capitaine des Islanders[68] alors que ces derniers manquent les séries en terminant cinquièmes de la division Atlantique[69]. Toujours capitaine au début de la saison suivante, il ne finit pas le calendrier avec les Islanders ; en effet, il échangé le 4 mars 2009 aux Penguins de Pittsburgh contre le tour de troisième ronde des Penguins au repêchage de 2009[70].

Les Penguins de Pittsburgh (2009-2010)[modifier | modifier le code]

Photographie de Chris Kunitz, Sidney Crosby et Bill Guerin avec le maillot noir des Penguins.
De gauche à droite : Chris Kunitz, Sidney Crosby et Guerin lors du sixième match de la finale de la Coupe Stanley en 2009.

L'équipe est à la recherche de joueurs d'ailes pour épauler les différents centres de l'équipe : Sidney Crosby, Ievgueni Malkine, Jordan Staal ou encore Maxime Talbot[71]. Guerin enregistre un point dès son premier match avec l'équipe[72] puis six points de plus lors de ses 16 qui suivent. À la fin du calendrier, ils sont classés à la deuxième place de la division derrière les Devils du New Jersey avec sept points de retard, quatrième équipe de la conférence[73].

En séries, les Penguins éliminent au premier tour les Flyers en six matchs alors que lors du dernier match ils sont menés au score 3-0 avant de revenir au jeu, le réveil étant sonné par un combat entre Maxime Talbot des Penguins et Dan Carcillo des Flyers[74]. Au tour suivant, Guerin et ses coéquipiers affrontent les Capitals de Washington emmenés par Aleksandr Ovetchkine. La série se prolonge jusqu'au septième match grâce à notamment une prestation de Semion Varlamov dans les buts des Capitals ainsi qu'aux talents offensifs de Crosby et d'Ovetchkine. Le septième match a lieu dans la salle de Washington et après 31 minutes de jeu, les Penguins mènent déjà 5-0. Finalement, ils remportent la rencontre et la qualification sur le score de 6 buts à 2[75].

La finale de conférence est jouée contre les Hurricanes de la Caroline mais ces derniers perdent totalement pied en étant éliminés en quatre matchs. Contrairement à la saison précédente et à la superstition de la LNH[Note 5], Crosby en accord avec Guerin décide de toucher le trophée Prince de Galles remis au champion de la conférence[76]. Les Penguins retrouvent les champions en titre en finale de la Coupe Stanley, les Red Wings de Détroit. Après les deux premières rencontres et deux défaites de Pittsburgh sur le même score de 1-3, la finale semble prendre le même chemin que la saison précédente mais les Penguins gagnent les deux matchs à domicile 4-2[77]. Chris Osgood blanchit[Note 6] les Penguins lors de la cinquième date, 5-0, puis Pittsburgh gagne 2-1 le sixième match[78]. La finale se joue donc au terme d'un septième match joué à Détroit le 12 juin et Guerin soulève la Coupe Stanley à la suite d'une victoire 2-1 grâce à un doublé de Talbot[79]. Avec 36 points, Malkine est le meilleur pointeur de l'équipe des séries mais également de la LNH[80]. À titre personnel, Guerin réalise 7 buts et 8 aides pour 15 points en vingt-quatre matchs.

Photographie de Guerin avec le maillot blanc de Pittsburgh
Guerin en mars 2010.

Le 29 juin 2009, Guerin signe un nouveau contrat d'un an avec les Penguins lui valant 2,85 millions de dollars et possède également une clause de non-échange[81].

Comme tous les joueurs champions de la Coupe Stanley, Guerin a droit à une journée entière pour profiter du trophée ; le 13 août 2009, il accueille la coupe à Oyster Bay, ville du comté de Nassau, sur Long Island[82]. Le 10 septembre 2009, Guerin et les joueurs des Penguins rencontrent le Président des États-Unis Barack Obama à la Maison-Blanche avant de commencer la saison 2009-2010[83]. Le 3 novembre, il joue son mille deux centième matchs dans la LNH[84]. Quelques mois plus tard, le 11 mars 2010, il inscrit un but pour atteindre la barre des 850 points dans la LNH ; trois jours plus tard, il joue son 1 250e match[85]. Sur l'ensemble de la saison régulière, Guerin compte 21 buts et 24 aides pour 45 points en 78 rencontres[86]. Il est le dernier buteur en saison régulière de l'histoire du Mellon Arena, la salle des Penguins qui ne sera plus utilisée à partir de la saison suivante[85].

Les Penguins terminent à la deuxième place de la division et sont qualifiés pour les séries de la Coupe. Ils rencontrent les Sénateurs d'Ottawa lors de la première ronde et en viennent à bout en six matchs mais au cours du deuxième tour, ils sont éliminés en sept matchs par les Canadiens de Montréal[87]. À la fin de la saison régulière, la presse de Pittsburgh décide de remettre à Guerin le « Masterton Nominee - Comeback Player Award » et d'en faire le candidat de l'équipe pour le trophée de la LNH : le trophée Bill Masterton[88].

Les Penguins ayant annoncé que Guerin ne sera pas de retour avec l'équipe pour la saison 2010-2011, il obtient un essai avec les Flyers de Philadelphie[89]. Finalement, le 4 octobre, les Flyers retranchent Guerin de la formation[90] et il décide de prendre officiellement sa retraite en tant que joueur le 6 décembre 2010 après une carrière de 18 saisons durant laquelle il joue 1 263 parties, marque 429 buts et 427 mentions d'assistance pour un total de 856 points en saison régulière dans la LNH, en plus d'accumuler 1 660 minutes de pénalité[91]. Par la suite, il reste néanmoins dans l'organisation des Penguins en devenant Player Development Coach soit responsable du développement des joueurs[92]. Le 25 juillet 2013, le Temple de la renommée du hockey américain annonce sa promotion de cette année dans laquelle se trouve entre autres Guerin et son ancien coéquipier Doug Weight[93].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Guerin est marié avec Kara ; ensemble, ils ont quatre enfants : Kayla Lyn, née le 6 juillet 1997[94], Grace Elizabeth, née en 1998, Liam, né le 23 mai 2001 et Lexi Rose, née le 2 décembre 2002[82].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[4],[95]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1985-1986 Olympics de Springfield NEJHL 48 26 19 45 71          
1986-1987 Olympics de Springfield NEJHL 32 34 20 54 40          
1987-1988 Olympics de Springfield NEJHL 38 31 44 75 146          
1988-1989 Olympics de Springfield NEJHL 31 32 35 67 90          
1989-1990 Eagles de Boston College NCAA 39 14 11 25 64          
1990-1991 Eagles de Boston College NCAA 38 26 19 45 102          
1991-1992 Devils d'Utica LAH 22 13 10 23 6 4 1 3 4 14
1991-1992 Devils du New Jersey LNH 5 0 1 1 9 6 3 0 3 4
1992-1993 Devils d'Utica LAH 18 10 7 17 47          
1992-1993 Devils du New Jersey LNH 65 14 20 34 63 5 1 1 2 4
1993-1994 Devils du New Jersey LNH 81 25 19 44 101 17 2 1 3 35
1994-1995 Devils du New Jersey LNH 48 12 13 25 72 20 3 8 11 30
1995-1996 Devils du New Jersey LNH 80 23 30 53 116          
1996-1997 Devils du New Jersey LNH 82 29 18 47 95 8 2 1 3 18
1997-1998 Devils du New Jersey LNH 19 5 5 10 13          
Oilers d'Edmonton LNH 40 13 16 29 80 12 7 1 8 17
1998-1999 Oilers d'Edmonton LNH 80 30 34 64 133 3 0 2 2 2
1999-2000 Oilers d'Edmonton LNH 70 24 22 46 123 5 3 2 5 9
2000-2001 Oilers d'Edmonton LNH 21 12 10 22 18          
Bruins de Boston LNH 64 28 35 63 122          
2001-2002 Bruins de Boston LNH 78 41 25 66 91 6 4 2 6 6
2002-2003 Stars de Dallas LNH 64 25 25 50 113 4 0 0 0 4
2003-2004 Stars de Dallas LNH 82 34 35 69 109 5 0 1 1 4
2005-2006 Stars de Dallas LNH 70 13 27 40 115 5 3 1 4 0
2006-2007 Blues de Saint-Louis LNH 61 28 19 47 52          
Sharks de San José LNH 16 8 1 9 14 9 0 2 2 12
2007-2008 Islanders de New York LNH 81 23 21 44 65          
2008-2009 Islanders de New York LNH 61 16 20 36 63          
Penguins de Pittsburgh LNH 17 5 7 12 18 24 7 8 15 15
2009-2010 Penguins de Pittsburgh LNH 78 21 24 45 75 11 4 5 9 2
Totaux LNH 1 263 429 427 856 1 660 140 39 35 74 162

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition[8]
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1989 Drapeau : États-Unis États-Unis junior Championnat du monde junior 7 0 3 3 16 Cinquième place
1990 Drapeau : États-Unis États-Unis junior Championnat du monde junior 7 0 0 0 18 Sixième place
1996 Drapeau : États-Unis États-Unis Coupe du monde 7 0 2 2 17 médaille d'or Médaille d'or
1998 Drapeau : États-Unis États-Unis Jeux olympiques 4 0 3 3 2 Sixième place
2002 Drapeau : États-Unis États-Unis Jeux olympiques 6 4 0 4 4 médaille d'argent Médaille d'argent
2004 Drapeau : États-Unis États-Unis Coupe du monde 5 2 2 4 8 Quatrième place
2006 Drapeau : États-Unis États-Unis Jeux olympiques 6 1 0 1 0 Huitième place

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Photographie couleur de la Coupe Stanley gravée des noms des joueurs 2008-2009 des Penguins
La Coupe Stanley et l'effectif des Penguins 2008-2009 gravé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le round-robin est une formule de poule où chacune des équipes rencontre les autres équipes. À la suite de toutes ces rencontres, un classement est établi.
  2. Le terme « repêchage » correspond au mot anglais de Draft et désigne un évènement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, où les équipes d'une catégorie sélectionnent des sportifs issus d'une autre catégorie – souvent une catégorie de joueurs plus jeunes.
  3. Une série se jouant au meilleur des trois matchs implique qu'une équipe doit remporter deux matchs pour se qualifier. Ainsi au maximum, la série « au meilleur des trois matchs » ne peut compter que trois matchs.
  4. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.
  5. Une superstition de la LNH considère que le véritable trophée à remporter est la Coupe Stanley et qu'en touchant le trophée Prince de Galles, l'équipe perd ses chances de remporter la finale par la suite.
  6. Un gardien de but effectue un blanchissage quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « February is "Hockey Is For Everyone" Month  », sur Central Hockey League (consulté le 19 septembre 2011)
  2. « Bill Guerin - Statistiques », sur www.nhl.com
  3. a et b Marc Branchu, « Championnat du monde juniors 1989 de hockey sur glace », sur Hockeyarchives.com (consulté le 24 septembre 2011)
  4. a, b, c et d NHL records 2010, p. 421
  5. Boston College Media Guide 2010-11, p. 65
  6. (en) « February is "Hockey Is For Everyone" Month », sur www.centralhockeyleague.com (consulté le 10 août 20104)
  7. a et b (en) « Bill Guerin - 1991-1992 Game Log », sur NHL.com (consulté le 24 septembre 2011)
  8. a et b (en) « Bill Guerin, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 24 septembre 2011)
  9. AHL records 2010, p. 216
  10. (en) « Bill Guerin - 1992-1993 Game Log », sur NHL.com (consulté le 24 septembre 2011)
  11. (en) « 1992-93 New Jersey Devils roster and player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 24 septembre 2011)
  12. Pittsburgh Penguins Media Guide 2010.11, p. 416
  13. (en) « Bill Guerin - 1993-1994 Game Log », sur NHL.com (consulté le 24 septembre 2011)
  14. (en) « 1993-94 New Jersey Devils roster and player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 24 septembre 2011)
  15. a et b Diamond 1998, p. 283
  16. (en) « 1994-95 New Jersey Devils roster and player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 24 septembre 2011)
  17. a et b NHL records 2010, p. 160
  18. (en) « 1995-96 New Jersey Devils roster and player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 24 septembre 2011)
  19. NHL records 2010, p. 89
  20. Marc Branchu, « Coupe du monde 1996 de hockey sur glace », sur Hockeyarchives (consulté le 26 septembre 2011).
  21. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace États-Unis - Russie (8 septembre 1996) », sur Hockeyarchives (consulté le 26 septembre 2011).
  22. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace États-Unis - Canada (10 septembre 1996) », sur Hockeyarchives (consulté le 26 septembre 2011).
  23. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - États-Unis (14 septembre 1996) », sur Hockeyarchives (consulté le 26 septembre 2011).
  24. (en) « Bill Guerin - 1996-1997 Game Log », sur NHL.com (consulté le 24 septembre 2011)
  25. (en) « 1996-97 NHL Playoff Results », sur The Internet Hockey Database (consulté le 25 septembre 2011)
  26. Diamond 1998, p. 1072
  27. Marc Branchu, « Jeux olympiques de Nagano 1998 », sur Hockeyarchives.com (consulté le 11 décembre 2009).
  28. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace République Tchèque - États-Unis (18 février 1998) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 25 septembre 2011).
  29. (en) « 1997-98 Edmonton Oilers roster and player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 25 septembre 2011).
  30. (en) « 1997-98 NHL Playoff Results », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 septembre 2011).
  31. (en) « 1998-99 Edmonton Oilers roster and player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 septembre 2011).
  32. a et b (en) « Doug Weight, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 27 septembre 2011).
  33. (en) « 1998-99 NHL Playoff Results  », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 septembre 2011).
  34. (en) « 1999-00 Edmonton Oilers roster and player statistics », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 septembre 2011).
  35. (en) « 1999-00 NHL Playoff Results  », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 septembre 2011).
  36. (en) « Oilers trade Guerin to Bruins for Carter », sur www.cbc.ca (consulté le 10 août 2014).
  37. NHL records 2010, p. 236
  38. (en) « Career and Single-Season Leaders - 2000-2001 - Boston Bruins », sur Boston Bruins (consulté le 28 septembre 2011).
  39. (en) « 2000-2001 - Regular Season - All Skaters - Summary - Total Points - NHL.com - Stats », sur NHL.com (consulté le 28 septembre 2011).
  40. (en) « 2000-2001 - Regular Season - All Skaters - Summary - Total Shots - NHL.com - Stats », sur NHL.com (consulté le 28 septembre 2011).
  41. a et b NHL records 2010, p. 161
  42. « La Ligue nationale de hockey suspend Bill Guerin pour trois matchs », sur TVA Nouvelles,‎ 8 octobre 2001 (consulté le 28 septembre 2011).
  43. Marc Branchu, « Jeux olympiques de Salt Lake City 2002 », sur Hockeyarchives (consulté le 4 octobre 2011)
  44. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace États-Unis - Finlande (15 février 2002) », sur Hockeyarchives (consulté le 4 octobre 2011)
  45. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Bélarus - États-Unis (18 février 2002) », sur Hockeyarchives (consulté le 4 octobre 2011)
  46. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace États-Unis - Canada (24 février 2002) », sur Hockeyarchives (consulté le 4 octobre 2011)
  47. (en) « Career and Single-Season Leaders - 2001-2002 - Boston Bruins », sur Boston Bruins (consulté le 28 septembre 2011).
  48. (en) « 2001-02 NHL League Leaders », sur The Internet Hockey Database (consulté le 28 septembre 2011).
  49. « Saison 2001-2002 - Description, photos, faits saillant et plus », sur notrehistoire.canadiens.com (consulté le 29 août 2011).
  50. (en) « Bill Guerin bolts Bruins for Stars », sur www.cbc.ca,‎ 18 septembre 2002 (consulté le 10 août 2014).
  51. (en) « 2002-2003 Regular Season Stats - Points - Dallas Stars - Statistics », sur Dallas Stars (consulté le 29 septembre 2011).
  52. (en) « Career Stats - Bill Guerin #9 - RW », sur The Sports Network (consulté le 29 septembre 2011).
  53. (en) « 2003-2004 Regular Season Stats - Points - Dallas Stars - Statistics », sur Dallas Stars (consulté le 29 septembre 2011).
  54. (en) « 2003-04 NHL Playoff Results », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 septembre 2011).
  55. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace États-Unis - Slovaquie (3 septembre 2004) », sur Hockeyarchives (consulté le 8 octobre 2011).
  56. Benoît Mantel, « Compte-rendu du match de hockey sur glace États-Unis - Finlande (10 septembre 2004) », sur Hockeyarchives (consulté le 8 octobre 2011).
  57. (en) « 2005-2006 Regular Season Stats - Points - Dallas Stars - Statistics », sur Dallas Stars (consulté le 29 septembre 2011).
  58. Marc Branchu, « Jeux olympiques de Turin 2006 - Hockey sur glace », sur Hockeyarchives (consulté le 8 octobre 2011).
  59. Benoît Mantel, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Finlande - États-Unis (22 février 2006) », sur Hockeyarchives (consulté le 8 octobre 2011).
  60. (en) « 2005-06 NHL Playoff Results », sur The Internet Hockey Database (consulté le 27 septembre 2011).
  61. (en) Dallas Stars, « Dallas Stars Buy Out Final Year Of Bill Guerin's Contract », sur Dallas Stars,‎ 29 juin 2006 (consulté le 30 septembre 2011).
  62. (en) Associated Press, « Blues sign veteran forward Guerin to one-year deal », sur ESPN,‎ 4 juillet 2006 (consulté le 30 septembre 2011).
  63. (en) Pat Hauldren, « Where are they now? Bill Guerin », sur www.examiner.com,‎ 7 mai 2010 (consulté le 10 août 2014)
  64. Sharks Media Guide 2011-2012, p. 160
  65. Sharks Media Guide 2011-2012, p. 245
  66. Sharks Media Guide 2011-2012, p. 253
  67. La Presse Canadienne, « Guerin, le capitaine des Islanders », sur RDS.ca,‎ 9 juillet 2007 (consulté le 10 août 2014).
  68. NHL records 2010, p. 95
  69. NHL records 2010, p. 93
  70. Podnieks 2009, p. 69
  71. Pittsburgh Penguins Media Guide 2009.10, p. 110
  72. Podnieks 2009, p. 56
  73. NHL records 2010, p. 163
  74. Podnieks 2009, p. 94–95
  75. Podnieks 2009, p. 114–115
  76. Podnieks 2009, p. 124 à 126
  77. Podnieks 2009, p. 128 à 140
  78. Podnieks 2009, p. 1420 à 148
  79. Podnieks 2009, p. 149–150
  80. NHL records 2010, p. 244
  81. RDS, « Guerin demeure avec les Penguins », sur RDS.ca,‎ 29 juin 2009 (consulté le 10 août 2014).
  82. a et b (en) Kevin Shea, « Hockey Hall of Fame - Stanley Cup Journals: 2009, 17 », sur le site du Temple de la renommée du hockey (consulté le 2 octobre 2011)
  83. Pittsburgh Penguins Media Guide 2010.11, p. 307
  84. Pittsburgh Penguins Media Guide 2010.11, p. 114
  85. a et b Pittsburgh Penguins Media Guide 2010.11, p. 117
  86. Pittsburgh Penguins Media Guide 2010.11, p. 110
  87. Pittsburgh Penguins Media Guide 2010.11, p. 118
  88. Pittsburgh Penguins Media Guide 2010.11, p. 411
  89. RDS, « Guerin tente sa chance avec les Flyers », sur RDS.ca,‎ 13 septembre 2010 (consulté le 10 août 2014).
  90. (en) Tim Panaccio, « Flyers Cut Guerin, Waive Backlund », sur ComCast SportsNet Philadelphia,‎ 4 octobre 2011 (consulté le 10 août 2014).
  91. (en) « Billy Guerin to Retire "As a Pittsburgh Penguin" », sur Pittsburgh Penguins (consulté le 25 septembre 2011)
  92. Pittsburgh Penguins Media Guide 2011.12, p. 17
  93. (en) « Doug Weight, Bill Guerin to U.S. Hall », sur ESPN,‎ 25 juillet 2013 (consulté le 5 août 2013).
  94. (en) Sherry Ross, « Devils fail to collect on overdue Bill », sur New York Daily News,‎ 23 novembre 1997 (consulté le 10 août 2014).
  95. (en) « Bill Guerin hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) Boston College Eagles, 2010-11 Boston College Men's Ice Hockey Media Guide,‎ 2010, 143 p.
  • (en) American Hockey League, 2010-11 American Hockey League Guide & Record Book,‎ 2011, 324 p.
  • (en) Andrew Podnieks, The Year of the Penguins : Celebrating Pittsburgh's 2008-09 Stanley Cup Championship Season, Fenn Publishing Company,‎ juillet 2009, 184 p. (ISBN 978-1551683331)
  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2009.10 Media Guide,‎ 2009, 428 p.
  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2010.11 Media Guide,‎ 2010, 440 p.
  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2011.12 Media Guide,‎ 2011, 406 p.
  • (en) San Jose Sharks, 2011-2012 Sharks Media Guide,‎ 2011, 398 p.
  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books,‎ 2010, 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998 (ISBN 978-0836271140)
Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 30 octobre 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.