Bignonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bignonia est un genre de plantes à fleurs de la famille des Bignoniaceae.

Autrefois genre riche en espèces, celui-ci a vu leur nombre s'amenuiser, beaucoup d'espèces ayant été transférées dans d'autres genres.

Ainsi la bignone, ou trompette de Virginie, est parfois encore appelée bignonia alors que son nom scientifique est Campsis radicans depuis la seconde moitié du XIXe siècle.

Le botaniste Joseph Pitton de Tournefort a dédié en 1694 le genre à son protecteur Jean-Paul Bignon.

  • Le Bignonia tomentosa, L., appelé Tong en Chine, donne dans ses semences une huile dont on prépare du noir de fumée qui entre dans la composition de l'encre de Chine.
  • Le Bignonia chica donne une teinture rouge orangée dont se servent les tribus indiennes d'Amérique du Sud.

Usages traditionnels[modifier | modifier le code]

Le Dictionnaire universel de matière médicale et de thérapeutique générale de Mérat de Vaumartoise et Jacques de Lens (1829-1846) mentionne que plusieurs espèces du genre étaient jadis utilisées en médecine traditionnelle, notamment aux Antilles. Écorce, feuilles, racines, fleurs était utilisées en décoction, en cataplasme, en infusion, contre une multitude d'affections[1].

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Remarque[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire universel de matière médicale et de thérapeutique générale, Mérat de Vaumartoise, Adrien Jacques de Lens, 7 vol., Paris : J.-B. Baillière, 1829-1846.