Bignona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bignona
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Région Ziguinchor
Département Bignona
Maire
Mandat
Mamadou Lamine Keita
2009-2014
Démographie
Gentilé Bignonois
Population 27 072 hab. (estim. 2007)
Densité 3 946 hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 48′ 07″ N 16° 13′ 46″ O / 12.8019, -16.2294 ()12° 48′ 07″ Nord 16° 13′ 46″ Ouest / 12.8019, -16.2294 ()  
Altitude 33 m
Superficie 686 ha = 6,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Bignona

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Bignona

Bignona (ou Biñona) est une ville du sud du Sénégal, située en Basse-Casamance, entre la frontière gambienne et le fleuve Casamance, à une trentaine de kilomètres au nord de Ziguinchor. Capitale historique du Fogny, elle est aujourd'hui le chef-lieu du département de Bignona. C'est un carrefour géographique et un nœud de communications. un climant abondant de sa diversite riche en culture DIOLA

Administration[modifier | modifier le code]

Le cercle de Bignona est créé le 20 novembre 1917[1].

La commune est créée par arrêté n°79-88 du 2 décembre 1957.

Bignona est le chef-lieu du département de Bignona, l'une des trois subdivisions de la région de Ziguinchor.

Depuis les élections municipales du 22 mars 2009, le maire est Mamadou Lamine Keita, également détenteur d'un portefeuille ministériel. À Bignona, son prédécesseur était Youba Sambou, ancien ministre des Forces armées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les localités les plus proches sont Koutenghor, Bindago, Boutolatte, Djikesse, Djiwa, Takème, Mangoule, Tenghory, Colomba et Guérina.

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Bignona se trouve à environ 80 km de l'océan Atlantique. Ville-carrefour sur la N4 et la N5, elle est reliée par la route à Dakar et à Ziguinchor.

Comme toute la région, la ville a une altitude assez faible. Elle est de 33 mètres environ, ce qui donne un dénivelé moyen jusqu'à l'océan d'environ 17 centimètres par kilomètre.

Population[modifier | modifier le code]

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population s'élevait respectivement à 22 237 et 25 477 habitants.

En 2007, selon les estimations officielles, Bignona compterait 27 072 personnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Bignona[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raphaël Léonard Touze, Bignona en Casamance, Éditions Sepa, Dakar, 1963, p. 109

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) A. Aubrun et C. Marius, « Cartographie des mangroves. Exemple de la vallée de Bignona (Casamance, Sénégal) », Science du sol, 1989, vol. 27, n° 1, p. 57-60
  • (fr) Dominique Avenier-Sharman, Dynamique de dégradation de l'espace rural sénégalais : le cas de la vallée de Bignona en Basse-Casamance, 1989 (thèse)
  • (fr) Paul Ignace Coly, « Ici la Casamance. Colonie du Sénégal, cercle de Ziguinchor, village de Bignona, race Diola », Cahiers William Ponty, École normale William Ponty, Sébikotane, 1940-1943
  • (fr) Paul Pélissier, Les Paysans du Sénégal : les civilisations agraires du Cayor à la Casamance, Fabrègue, 1966, 941 p.
  • (fr) Louis-Vincent Thomas, Les Diola. Essai d’analyse fonctionnelle sur une population de basse-Casamance, Dakar, IFAN, Université de Dakar, 1958, 821 p. (Thèse d’Etat publiée)
  • (fr) Raphaël Touze, Bignona en Casamance, Dakar, Éditions Sepia, 1963, 216 p.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Philip Haas a filmé à Bignona un téléfilm documentaire consacré à Seni Camara, Magicians of the Earth : Seni's Children (1991, 55').

Liens externes[modifier | modifier le code]