Biggie and Tupac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Biggie and Tupac

Titre original Biggie and Tupac
Réalisation Nick Broomfield
Sociétés de production FilmFour
Lafayette Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Documentaire
Sortie 2002
Durée 108 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Biggie and Tupac est un documentaire en anglais réalisé en 2002 par le Britannique Nick Broomfield et qui au cours d'interviews relate les différents problèmes qui ressortent des enquêtes sur les meurtres de Tupac Shakur et The Notorious B.I.G.

Le réalisateur centre son reportage sur la thèse d'un complot du gouvernement.

Il y a de nombreuses interviews de personnes ayant côtoyé les deux rappeurs ainsi que de nombreuses informations sur leur vies.

Ce film se base sur des témoignages et pose des questions qui sont, a priori, restées dans l'ombre lors de l'enquête de la police.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Personnalités présentes dans le documentaire[modifier | modifier le code]

  • The Notorious B.I.G. (archives vidéo)
  • Tupac Shakur (archives vidéo)
  • Nick Broomfield
  • Russell Poole
  • David Hicken
  • Billy Garland
  • Voletta Wallace, la mère de Biggie
  • Mopreme
  • Kevin Hackie
  • Reggie Wright Sr.
  • Frank Alexander
  • Sonia Flores
  • Marshall Bigtower
  • Don Seabold
  • Mark Hyland
  • Lil' Cease
  • Marion "Suge" Knight
  • Joe Clair (archives vidéo)
  • Sean "P. Diddy" Combs (archives vidéo)
  • Gene Deal
  • Snoop Dogg (archives vidéo)
  • Kidada Jones (archives vidéo)
  • Rafael Perez (archives vidéo)
  • Dan Quayle (archives vidéo)
  • Afeni Shakur, la mère de Tupac (archives vidéo)
  • Mike Tyson (archives vidéo)

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film a été présenté au Festival de Sundance le 11 janvier 2002, dans la section documentaire.
  • Le premier distributeur du film s'est retiré de peur de subir les foudres du Label discographique Death Row Records, réputé pour ses méthodes "douteuses". De plus, une caméra-woman a refusé de suivre le réalisateur Nick Broomfield lors d'un interview en prison avec Suge Knight[1].
  • Le réalisateur avait déjà réalisé un film documentaire assez similaire en 1998 : Kurt and Courtney, qui revenait sur le couple Courtney Love-Kurt Cobain et sur les causes de la mort de ce dernier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]