Bigelow Commercial Space Station

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La station Bigelow Next-Generation Commercial Space Station est un complexe spatial orbital privé en cours d'élaboration par Bigelow Aerospace. La station spatiale sera construite avec des modules gonflables Sundancer et BA 330, un nœud d'amarrage central, une propulsion, des panneaux solaires et des capsules spatiales. Le lancement initial des composants de la station spatiale est prévu pour 2014, avec des portions de la station disponibles à louer dès 2015[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers travaux à Bigelow Aerospace sur les habitats spatiaux gonflables (dérivés du concept TransHab abandonné par la NASA), avec des plans pour, à terme, les assembler en stations spatiales en orbite, ont commencé dans les premières années suivant la création de la compagnie, en 1998. En 2004, les plans rendus publics incluaient l'assemblage de plusieurs modules « dans une installation spatiale habitée en orbite terrestre basse à la fois pour le secteur privé et la recherche publique et pour le tourisme spatial » [2].

Deux concepts plus formels ont depuis été mis en avant et rendu public. En 2005, les plans de Bigelow des stations spatiales ont encore été conceptualisés en Commercial Space Station Skywalker, ou CSS Skywalker[3]. En 2010, Bigelow a annoncé leur Next-Generation Commercial Space Station, plus tard appelée Space Complex Alpha[4], avec les dates de lancement prévues début pour 2014 et la disponibilité pour location commerciale début 2015[1].

Les lancements d'une seconde station spatiale, nommée Space Complex Bravo sont programmés pour débuter en 2016[5].

Fin 2010, Bigelow a indiqué que la société souhaite construire dix ou plusieurs stations spatiales et qu'il existe un marché commercial important pour soutenir une telle croissance[6].

CSS Skywalker[modifier | modifier le code]

CSS Skywalker
Statistiques
Équipage: 5–7
Masse: 100 000 kg (220 000 lb)[7]
Hauteur: 30,0 m (98,4 ft)[7]
Diamètre: 6,7 m (22 ft)[7]
Volume pressurisé: 1 500 m3 (53 000 cu ft)[7]

Le CSS Skywalker est un concept de 2005 pour le premier « hôtel spatial » par Bigelow Aerospace[3]. Le Skywalker a été conçu pour être composé de plusieurs modules d'habitat Nautilus, qui seraient gonflés et connecté sur l'orbite de portée. Un MDPM (Multi-Directional Propulsion Module) permettrait au Skywalker de se déplacer vers des trajectoires interplanétaires ou lunaire[7].

En bref, CSS Skywalker n'était rien de moins « un effort pour construire le premier hôtel spatial en orbite, [avec une projection] d'un tarif de la chambre de 1 million de dollars par nuit », et un espoir d'une date de lancement pour le premier module « Nautilus » de 2010[3].

Les premières évaluations de la probabilité de succès ont souligné l'importance de facteurs en grande partie hors du contrôle de Bigelow. Par exemple, John M. Logsdon, directeur du Space Policy Institute de l'Université George Washington a déclaré: « Je n'ai aucun doute que la technologie de base est susceptible de travailler… La question est de savoir s'il y a un système de transport qui peut amener les gens ou les choses, ou les deux, là-haut. »[3]

En l'occurrence, les plans de lancement orbital ont été considérablement retardés, d'abord quand, après l'accident de la navette spatiale Columbia en 2003, Bigelow a dû rivaliser avec la NASA pour des vols sur le vaisseau russe Soyouz à trois personnes — « une position particulièrement intenable »[3]. Par la suite, les efforts du prestataire de lancement commercial SpaceX pour atteindre le premier lancement de son lanceur Falcon 9 de moyenne capacité ont été retardés de 2008 à 2010.

Bigelow Next-Generation Commercial Space Station[modifier | modifier le code]

Next-Generation Commercial Space Station (configuration initiale:
Space Complex Alpha)
Statistiques
Équipage: 6+[8]
Masse: ?
Hauteur: ?
Diamètre: ?
Volume pressurisé: ?

À la mi-2009, Bigelow a annoncé qu'ils continuaient à développer une variété d'architectures d'hôtels spatiaux[9].

La station spatiale Bigelow Next-Generation Commercial Space Station a été annoncé à la mi-2010[1].

La configuration initiale pour l'assemblage de la station, prévu vers 2014/2015, est de deux modules Sundancer et un module BA-330[10]. Bigelow a montré publiquement des configurations de stations spatiales avec un maximum de neuf modules BA 300 contenant 2 800 m3 d'espace habitable[8]. Bigelow a commencé à publier en se référant à la configuration initiale, soit deux modules Sundancer et un module BA 330, la première station Bigelow, comme Space Complex Alpha en octobre 2010[4]. La deuxième station, Space Complex Bravo, est programmée pour que ses lancements démarrent en 2016[5] et pour entrer en exploitation commerciale en 2017[11].

Bigelow Aerospace a récemment annoncé qu'elle a conclu des accords avec six États pour utiliser ses futures installations en orbite de stations spatiales commerciales : le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Australie, Singapour, le Japon et la Suède[8].

Construction du complexe orbital[modifier | modifier le code]

L'assemblage sur orbite des composants de la station spatiale Bigelow Next-Generation Commercial Space Station commencera en 2014. En juillet 2010, la construction du complexe orbital est prévue pour être produite en sept étapes principales[1].

  • Unité 1 : module Sundancer-1, avec un volume pressurisé de 180 mètres cubes, (lancement début 2014, inoccupé) ;
  • Unité 2 : arrivée d'une capsule spatiale commerciale avec des astronautes Bigelow Aerospace chargés de mettre en place Sundancer-1 et de transporter des fournitures supplémentaires ;
  • Unité 3 : bus d'alimentation complémentaire et nœud d'amarrage ;
  • Unité 4 : Sundancer-deux ;
  • Unité 5 : deuxième capsule spatiale commerciale amenant un équipage et des fournitures supplémentaires, et offrant une méthode redondante, surnuméraire pour revenir sur Terre ;
  • Unité 6 : module BA 330 de plus grand volume (330 m3) ;
  • Unité 7 : troisième capsule spatiale commerciale apportant des fournitures supplémentaires et fournissant une solution double-redondante, robuste pour la rentrée des astronautes.

Technique[modifier | modifier le code]

Système d'amarrage[modifier | modifier le code]

À partir de 2007, Bigelow avait l'intention d'équiper ses modules gonflables à la fois d'un système d'amarrage sonde-cône de type Soyouz à une extrémité et d'un système d'amarrage à faible impact Low Impact Docking System standard de la NASA à l'autre extrémité[12]. Les options d'arrimage disponibles pour la station Next Generation Commercial Space Station n'ont pas encore été publiées.

Planification de lancement[modifier | modifier le code]

La fusée Falcon 9 au décollage

Les options de lancement potentiels sont dans la classe de lanceurs de moyenne capacité, où Bigelow négocie des accords avec plusieurs fournisseurs de lancement commercial. Aucune annonce n'a encore été faite avec des plans détaillés pour le transport des composants de station spatiale sur orbite terrestre basse.

Toutefois, Bigelow a réservé un lancement pour 2014 sur la fusée Falcon 9 de SpaceX[13], mais n'a pas encore annoncé la charge utile.

Le lanceur Falcon 9 est capable de lancer soit un module Sundancer, soit un module BA 330, et peut être évalué pour le lancement d'équipages avant 2015. À partir de 2008, Bigelow a également été en pourparlers avec Lockheed Martin pour éventuellement contracter des services de lancement commerciaux sur son lanceur Atlas V-401 pour du fret ou un équipage, la fusée pouvant être qualifiée pour des vols habités[14],[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Bigelow Aerospace — Next-Generation Commercial Space Stations: Orbital Complex Construction, Bigelow Aerospace, accessed 2010-07-15.
  2. Inflatable privately owned orbital facilities, The Space Review, 2004-07-19, accessed 2010-07-16.
  3. a, b, c, d et e The Five-Billion-Star Hotel, 1 Mar 2005
  4. a et b Bigelow still thinks big, The Space Review, 2010-11-01, accessed 2010-11-02.
  5. a et b Balloons in Space: A History, Space.com, 2010-11-12, accessed 2010-11-14.
  6. Space, Inc. moving closer to launch: Private companies put forth some lofty ideas for space travel . . . and they're closer to reality than you might think, Florida Today, 2010-11-14, accessed 2010-12-05. "We hope to build a number of commercial space stations, not just one or two. We'd like to have 10 or 15 or 20. We think the markets are substantial, so that's exactly what we're trying to accomplish"
  7. a, b, c, d et e "CSS Skywalker". Encyclopedia Astronautica, accessed 2010-07-16.
  8. a, b et c Bigelow Aerospace Shows Off Bigger, Badder Space Real Estate, Popular Mechanics, 2010-10-28, accessed 2010-10-30.
  9. Space Hotel Visionary Proposes Modified "Orion Lite" Spaceship for NASA, 14 Aug 2009
  10. Bigelow Marketing Inflatable Space Stations, Aviation Week, 2010-05-06, accessed 2010-10-30.
  11. Space, Inc. moving closer to launch: Private companies put forth some lofty ideas for space travel . . . and they're closer to reality than you might think, p. 4, Florida Today, 2010-11-14, accessed 2010-12-05.
  12. (en) Craig Covault, « Bigelow Reveals Business Plan », Aviation Week,‎ 2007-04-08 (consulté le 2010-07-20) : « equipped with a Soyuz type docking system at one end and a new NASA developed advanced lightweight Low Impact Docking System on the other end »
  13. (en) « SpaceX Launch Manifest, copyright 2010, 'last update' date unknown », SpaceX.com,‎ 2010 (consulté le 2010-07-20)
  14. (en) « Bigelow Aerospace and Lockheed Martin Converging on Terms for Launch Services », Bigelow Aerospace,‎ 5 fév. 2008 (consulté le 9 mars 2008)
  15. (en) David Shiga, « No major hurdles to upgrade Atlas V rockets for people », New Scientist,‎ 7 février 2008 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]