Big Daddy Kane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kane.

Big Daddy Kane

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Big Daddy Kane à New York en 1999

Informations générales
Surnom B.D.K.
Dark Gable
King Asiatic Nobody's Equal
Blackanova
Count Macula
Nom de naissance Antonio Hardy
Naissance 10 septembre 1968 (45 ans)
New York, États-Unis
Activité principale Rappeur, producteur, scénariste
Genre musical Rap East Coast, rap hardcore
Années actives 1984–présent
Labels Cold Chillin' Records
Reprise Records
Warner Bros. Records
MCA Records
Blackheart Records
Mercury Records
PolyGram Music
Site officiel officialbigdaddykane.com

Big Daddy Kane, de son vrai nom Antonio Hardy, (10 septembre 1968 à Brooklyn, New York – ), est un rappeur américain.

Il est connu pour avoir fait partie du collectif du Queensbridge du Juice Crew[1],[2] (avec Marley Marl, Mr. Magic, Roxanne Shanté, MC Shan, Craig G, Biz Markie, Kool G. Rap & DJ Polo, Masta Ace et Tragedy the Intelligent Hoodlum).

Carrière[modifier | modifier le code]

Antonio Hardy grandit à Bedford Stuyvesant, un secteur difficile du quartier de Brooklyn, à New York. Sa carrière débute en 1984 grâce à Biz Markie, sous le pseudonyme Big Daddy Kane, Kane qui signifie « King Asiatic Nobody's Equal ». Markie et Kane étaient de très bons amis et Biz, très impressionné par le talent de rappeur de Kane, le présenta au producteur Marley Marl qui dirigeait le groupe Juice Crew dont Kane et Biz Markie compteront plus tard parmi ses membres les plus importants.

En 1987, Big Daddy Kane signe un contrat chez Cold Chillin'. Il enregistre son premier single, Raw, qui est un véritable phénomène dans le rap underground. La même année, il sort Long Live The Kane son premier album, son premier classique, qui le propulse au sommet du rap notamment avec le single Ain't No Half-Steppin.

Un an plus tard, son deuxième album It's a Big Daddy Thing obtient un énorme succès. Sur cet album, il travaille avec le producteur Teddy Riley sur le titre I Get the Job Done.

En 1990, son nouvel album A Taste of Chocolate obtient un très bon succès avec des featurings de Barry White, Gamilah Shabazz (une des filles de Malcolm X) ou encore Dolemite.

Un an plus tard, son album Prince of Darkness ne réussit pas à suivre le succès des précédents.

Big Daddy Kane continue à être présent sur les scènes du show business en faisant des photos à moitié nu pour le livre de Madonna titré SEX et aussi pour le magazine Playgirl.

En 1993, son nouvel album Looks Like A Job For ne connaît aucun succès.

En 1994, il signe un contrat avec un autre label, MCA Records, et sort un autre album intitulé Daddy's Home.

Big Daddy Kane débute également une carrière au cinéma. Il joue notamment dans Western Posse ou encore dans Meteor Man.

De 1994 à 1997, il se retire de la scène.

Ce n’est qu’en 1998 qu’il réapparaît avec Veteranz Day publié chez Blackheart Records, album qui passe totalement inaperçu.

Un best of intitulé The Very Best of Big Daddy Kane sort en 2001.

Big Daddy Kane reste l'une des plus grandes légendes du rap. Il joua un rôle important dans ce qui est considéré comme « l'âge d'or du rap ».

En 2006, il apparaît dans le documentaire musical de Michel Gondry : Dave Chappelle's Block Party.

Big Daddy Kane a inspiré plusieurs rappeurs parmi lesquels Nas, Mobb Deep, Method Man, Redman, Eminem.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Juice Crew », hiphop.sh (consulté le 12 December 2010)
  2. (en) Birchmeier, Jason "Craig G Biography", Allmusic, retrieved 2011-01-27