Bienvenue à Zombieland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bienvenue à Zombieland

Titre québécois Zombieland
Titre original Zombieland
Réalisation Ruben Fleischer
Scénario Paul Wernick
Rhett Reese
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Relativity Media
Pariah
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie horrifique
Sortie 2009
Durée 80 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bienvenue à Zombieland (ou Zombieland dans la version originale et au Québec) est une comédie horrifique américaine écrite par Rhett Reese et Paul Wernick. Réalisé par Ruben Fleischer, le film met en scène Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone et Abigail Breslin. Distribué par Columbia Pictures, Bienvenue à Zombieland est sorti le 2 octobre 2009 aux États-Unis et au Canada et le 25 novembre 2009 en France[1].

Le film a été l'un des succès surprise au box office américain, avec 25 millions de $ de tickets de cinéma vendus lors de la première semaine de sa sortie[2]. Au 9 octobre 2009, le film avait déjà engrangé près de 37 551 000 $ de recette[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Suite à une mutation du virus de la vache folle, les humains sont transformés en zombies. Colombus (Jesse Eisenberg) et Tallahassee (Woody Harrelson), deux survivants que tout oppose, sillonnent les routes et affrontent les zombies qui grouillent aux quatre coins du pays. Au cours de leur périple, ils font la connaissance de deux jeunes femmes, Wichita (Emma Stone) et Little Rock (Abigail Breslin), qui ont décidé de rejoindre un parc d'attractions sur la côte ouest des États-Unis.

La liste des règles[Informations douteuses][modifier | modifier le code]

Le héros, Columbus estime que la survie à Zombieland ne tient qu'à une liste de règles qu'il faut observer strictement afin d'éviter de se mettre en danger.

Voici la liste des règles pour survivre dans le film :

  • Règle 1 : Avoir un bon cardio : les zombies sont de fins sprinteurs de nos jours, les non sportifs risquent de mourir les premiers.
  • Règle 2 : La double dose (Double tap). Quand vous tirez sur un zombie, assurez vous qu'il soit bien mort en lui tirant une deuxième fois dessus... Et essayez de viser la tête.
  • Règle 3 : Méfiez-vous des toilettes : le lieu où un être humain est le plus vulnérable. Pensez toujours à vérifier, voire à vous barricader, quand vous passez sur le trône. Ceci est aussi valable pour tous les endroits où il n'y a qu'une sortie.
  • Règle 4 : Attachez votre ceinture : règle importante, en cas de fuite en voiture, il serait dommage de mourir d'un accident...
  • Règle 5 : Pas d'attachement : et oui car un homme qui est prêt à retourner dans la salle pour sauver un être cher est sûr d'y rester lui aussi !
  • Règle 6 : Voyager dans un groupe en est un avantage : plus le nombre d'individus non-contaminés est important, plus il y a de cibles pour les zombies donc plus de chances de fuir. N'hésitez pas à prendre comme compagnons des personnes malades ou handicapées, le tout est de gagner du temps. Attention tout de même à respecter la règle précédente.
  • Règle 7 : Voyager léger : inutile de vous encombrer avec des objets sans intérêt, vous devez survivre, pas faire de la vente au marché !
  • Règle 7 bis : La règle 7 s'applique aux personnes.
  • Règle 8 : Tuer avec efficacité : beaucoup de gens vont courir à l'arsenal pour prendre des armes à feu alors que le bon sens voudrait que l'on aille chercher le moyen le plus brutal et efficace pour détruire le cerveau. Cela peut être n'importe quoi à partir d'une batte de baseball... à un couvercle de toilette ! Tuez avec efficacité... À Zombieland tout est considéré comme une arme tant que celle-ci peut tuer un zombie, mais attention, car les tuer un à un peut être long...
  • Règle 9 : Les armes à feu sont pour la chasse, pas du Zombie Killing. Celle-là est simple : les armes à feu ont besoin de balles. Lorsque vous êtes en pleine fuite, avez-vous le temps d'aller chercher des munitions ? Rappelez-vous : une batte de cricket, une pelle ou une mandoline n'ont pas besoin d'être rechargées !
  • Règle 11 : Toujours s'étirer avant de descendre une côte, escalader, sauter du haut d'un mur, ou même avant de détruire une voiture pour se défouler (une cible blessée est beaucoup plus intéressante pour un Zombie).
  • Règle 12 : Avoir sur soi un rouleau d'essuie-tout, n'oubliez pas qu'à Zombieland certains fluides sont souvent présents (vomi, glaires, pus, cervelle, tripes, sang).
  • Règle 14 : Planifiez : la sortie et les armes ; entrez dans le bâtiment seulement si vous pouvez en sortir.
  • Règle 15 : La boule de bowling.
  • Règle 16 : Ne pas jouer les héros.
  • Règle 17 (règle alternative) : Jouer les héros (certaines règles sont faites pour être transgressées).
  • Règle 18 : Échauffement.
  • Règle 19 : Infiltrer l'ennemi : un peu de maquillage et de parfum à la viande pourrie, et les zombies vous laisseront tranquille.
  • Règle 21 : Éviter les clubs de striptease[4].
  • Règle 22 : Un homme averti connaît la sortie.
  • Règle 26 : Tous les 4 pas regarde derrière-toi.
  • Règle 29 : Avoir des amis.
  • Règle 31 : Vérifier la banquette arrière.
  • Règle 32 : Il faut jouir des petites choses, même si pour cela il faut casser tout plein de petites choses.
  • Règle 33 : Le couteau suisse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original et québécois : Zombieland
  • Titre français : Bienvenue à Zombieland
  • Réalisation : Ruben Fleischer
  • Scénario : Paul Wernick et Rhett Reese
  • Décors : Maher Ahmad
  • Costumes : Magali Guidasci
  • Photographie : Michael Bonvillain
  • Montage : Alan Baumgarten
  • Musique : David Sardy
  • Producteur : Gavin Polone
Producteurs délégués : Ryan Kavanaugh, Rhett Reese, Ezra Swerdlow et Paul Wernick
Drapeau des États-Unis États-Unis : Columbia Pictures
Drapeau de la France France : Sony Pictures Releasing France

Distribution[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Production[modifier | modifier le code]

Les premiers essais du film ont commencé en février 2009 à Valdosta en Géorgie, avec des scènes tournées au parc Wild Adventures[8]. Par la suite, certaines scènes furent tournées à Atlanta et dans d'autres comtés de l'État de Géorgie.

Woody Harrelson a personnellement choisi les costumes de son personnage[9].

Le maquilleur Tony Gardner, qui aida à créer les effets maquillage des zombies du vidéo-clip de Michael Jackson Thriller, a aidé au maquillage des zombies du film. Michael Bonvillain, l'un des caméramans spécialisés en prise caméra-main ayant travaillé auparavant sur le film Cloverfield, fut embauché pour tourner les scènes du film typique de cette technique[10].

Les deux scénaristes et le réalisateur ont annoncé leur désir de produire une suite, en gardant l'idée du cameo d'un comédien célèbre. Travaillant sur d'autres films, aucune date n'est annoncée. Des rumeurs ont annoncé que la suite du film pourrait se mettre en production en 2013[11] mais le film a finalement été abandonné[12].

Box-office et réception[modifier | modifier le code]

Zombieland a été un succès commercial : pour un budget de 23,6 millions de dollars, il a rapporté plus de 75 millions $ aux États-Unis et au Canada, en restant 11 semaines à l'affiche[14]. En France, le film a attiré plus de 275 000 spectateurs, rapportant 2 611 917 $.

Le film a reçu des critiques dans l'ensemble positives : le site Rotten Tomatoes lui attribue 90% d'avis positifs, pour une note moyenne des utilisateurs de 7.4/10[15], tandis que les critiques sur le site Metacritic sont dans 73% des cas positives[16]. En France, la note moyenne des utilisateurs du site Allociné.com est de 3.6/5[17].

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

  • On apprend à la fin du film que le vrai prénom de Wichita est Krista, or c'est également le prénom de la mère d'Emma Stone, alias Wichita.
  • Quand Tallahassee demande à Colombus de descendre à Los Angeles pour prendre un plan, on peut apercevoir un cinéma qui porte une affiche 2012, film dans lequel Woody Harrelson alias Tallahassee joue le rôle de Charlie Frost.
  • Colombus a beaucoup de phobies, dont celle des clowns. Or, la mère de Jesse Eisenberg (alias Colombus), Amy, est justement une ancienne clown.
  • Au début du film dans le premier supermarché, Tallahasse joue un air sur son banjo : il s'agit du Dueling Banjos, référence au film Déliverance.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Adaptation télévisée[modifier | modifier le code]

Alors qu'une suite était envisagée[18], c'est finalement à la télévision que se développe le film. La plateforme de vente en ligne Amazon.com a tourné un pilote, diffusé gratuitement sur son site. En fonction du nombres de visionnages, d'autres épisodes seront produits[19]. Finalement, Amazon ne donne pas suite à ce pilote et annule la série[20]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]