Bidouze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bidouze.
la Bidouze
Illustration
Caractéristiques
Longueur 82,4 km
Bassin ?
Bassin collecteur l' Adour
Débit moyen ?
Régime pluvio-nival
Cours
Source Massif des Arbailles
· Localisation Pyrénées-Atlantiques
· Altitude 650 m
· Coordonnées 43° 07′ 48″ N 1° 01′ 20″ O / 43.13, -1.0222 (Source - la Bidouze)  
Se jette dans l' Adour
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France

La Bidouze[1] est un cours d'eau du Pays basque français (département des Pyrénées-Atlantiques). C'est un affluent gauche de l'Adour qui arrose les coteaux du sud de l'Adour.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Elle prend sa source dans un petit lac souterrain nommé Eltzarreko Ordokia au nord de la forêt des Arbailles.

Elle se jette dans l'Adour à Guiche (Pyrénées-Atlantiques). Sa longueur est de 82,4 km[2].

Département et communes traversés[modifier | modifier le code]

Pyrénées-Atlantiques

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

(G) Affluent rive gauche ; (D) Affluent rive droite ; (CP) Cours principal, signale le nom donné à une partie du cours d'eau prise en compte dans le calcul de sa longueur.
  • (D) Ihityko erreka (4,3 km), Chorizako erreka (3,9 km) et Larramendiko erreka (2,9 km), de Saint-Just-Ibarre
  • (G) Hosta ur handia, 8,1 km, de Hosta
  • (G) Laminosine (Othapaleko erreka à sa source), 8,5 km, d'Ibarrolle
    • (G) Ohilokiko erreka, 1,6 km
  • (G) Artikaiteko erreka[3], 7 km, d'Utziate
  • (G) Latsagako erreka et Bertzaitzeko erreka, d'Ostabat-Asme
  • (D) Babatzeko erreka, 5,4 km, de Juxue
    • (G) Negeluko erreka, 2,2 km
  • (G) Ibideko erreka (né Ithurriberriko erreka) et Haranbeltzeko erreka, d'Ostabat-Asme
  • (D) Eldurne, d'Arhansus
  • (D) Izpatxuriko erreka, 16,2 km, composé des Pagolako uhaitza (CP), de Pagolle, et Lambarreko erreka, d'Ordiarp
  • (G) Ur Beltza, d'Uhart-Mixe, 3,2 km
  • (D) Azkabia de Lohitzun et Sorhapuru
  • (D) Ehulondo ou Chichan[4], 5,9 km, de Lohitzun et Berraute
  • (G) la Joyeuse, 26,8 km, d'Iholdy
  • (G) Minhurrieta[5], 16,7 km, de Béguios (union des Jelozeko erreka (CP) et Xurrutuko erreka, 3,9 km)
    • (G) Sarrikotako erreka, d'Arraute
    • (G) Lamulariko erreka
  • (D) Lauhirasse[6], d'Arbouet-Sussaute et du Lauhire voisin.
  • (G) Ihiburu[7], l'Ihouri[8] ou Lihoury, 45,8 km, formé des trois cours d'eau:
    • (CP) la Harane ou Laharanne[9]
    • (D) l'Apʰatarena (la Pataréna, l'Apatharena), 17 km
    • (G)l'Arbéroue (Arbelua en basque)[10], 27,4 km.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Autres graphies : Bedose, Bidose (1360), Bidoze (1372), Bidouse.
  2. SANDRE, « Fiche rivière la bidouze (Q8--0250) » (consulté le 27 juin 2008)
  3. Paul Raymond : Artiçayte, Arreyte
  4. Aphalecerraco erreca (Apʰaleiherako erreka ?) sur la carte de Cassini
  5. Mihourita sur la carte de Cassini
  6. l'Ouhiras sur la carte de Cassini
  7. 'limite des joncs' ; moulin d'Hiburi.
  8. Hihouri sur la carte de Cassini.
  9. la Haranne sur la carte de Cassini
  10. Erberua vers 980, Arberua en 1106, Arbeloa en 1264 ; le basque Arbelua évolue normalement en gascon Arberoa / Arberoue.