Bidoune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un Bidoune (en arabe بِدون ) désigne dans le monde arabe une personne sans nationalité. Ce nom vient de l'arabe, bidūn jinsiyya ( بدون جنسية ) «  sans nationalité »[1]. Le nom est principalement utilisé au Koweït, où existe une importante population bidoune[2] et à Bahreïn. Même si la plupart des Bidounes sont des bédouins, les deux mots ont un sens différent[3],[4].

Au Koweït[modifier | modifier le code]

La population bidoune dans l'émirat du golfe est d'environ 100 000 personnes[5]. Leur statut n'est ni celui de Koweïtien, ni celui d'étranger[5]. Ils sont pour la plupart résidents de longue date ou nés au Koweït[5]. Ils sont privés de tout droit politique, ne peuvent bénéficier de l'éducation et de la santé gratuite comme les citoyens koweïtiens[5] et doivent être parrainés par un Koweïtien pour acheter un bien, obtenir un travail ou se rendre à l'étranger[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fuchs, Martina (19 février 2011) "Kuwait police clash with hundreds of protesters", Reuters, archived here by WebCite
  2. Staff (3 March 2011) "March 8 Parliament session to discuss vital decisions" Al-Watan Daily Newspaper; archived here by WebCite
  3. Hamad, Aziz A. (1991) A Victory turned sour: human rights in Kuwait since liberation Middle East Watch, Human Rights Watch, New York, page 51, (ISBN 1-56432-041-3)
  4. Henckaerts, Jean-Marie (1995) Mass expulsion in modern international law and practice Martinus Nijhoff Publishers, Dordrecht, Netherlands, page 97, (ISBN 90-411-0072-5)
  5. a, b, c, d et e Frank Weil-Rabaud, « L'émirat aux urnes », RFI,‎ 2006 (consulté le 8 avril 2011)

Source[modifier | modifier le code]