Biddeford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Biddeford
Image illustrative de l'article Biddeford
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Maine Maine
Comté York
Maire Joanne Twomey
Démographie
Population 21 277 hab. (2010)
Densité 617 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 39′ 54″ N 70° 16′ 09″ O / 43.665, -70.26916743° 39′ 54″ Nord 70° 16′ 09″ Ouest / 43.665, -70.269167  
Superficie 3 450 ha = 34,5 km2
· dont terre 30,0 km2 (86,96 %)
· dont eau 4,5 km2 (13,04 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Devise Une ville fière
Localisation
Carte du comté de York
Carte du comté de York

Géolocalisation sur la carte : Maine

Voir sur la carte administrative du Maine
City locator 14.svg
Biddeford

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Biddeford

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Biddeford
Liens
Site web http://www.ci.Biddefordmaine.org

Biddeford est une ville dans le sud de l'État du Maine (États-Unis).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers habitants de la région vivaient de chasse et pêche.

Le premier Européen à s'établir à Biddeford était le médecin Richard Vines durant l'hiver 1616 à 1617.

Roger Spencer a obtenu le droit en 1653 de construire la première scierie. Le bois et le poisson sont devenues les principales exportations de la communauté. En 1659, le major William Phillips de Boston a construit un moulin. Pendant la Guerre du Roi Philip en 1675, la ville a été attaquée par les Indiens. Les colons se sont retirés à Winter Harbor pour leur sécurité, et leurs maisons et les usines en amont des chutes ont été brûlés. En 1693, un fort en pierre a été construit à une courte distance en aval des chutes, mais il a été capturé par les Indiens en 1703, lorsque 11 colons ont été tués et 24 faits prisonniers au Canada.

La ville a été renommée en 1718 en tant que Biddeford, après Bideford, une ville dans le Devon, en Angleterre, d'où quelques colons avaient émigré. Après la chute de Québec en 1759, les hostilités ont cessé avec les indigènes.

En 1762, le nord-est du territoire de la rivière a été appelée Pepperellborough, qui en 1805 a été rebaptisé Saco. Le premier pont à Saco a été construit en 1767. La rivière se divise en deux chutes 12 m de haut, fournissant de la puissance pour les usines. Les usines ont été créées pour faire des bottes et des chaussures. La ville possède des carrières de granit et des briqueteries, en plus des scieries et silos à céréales. Les principales installations de fabrication de textiles ont été construits le long des berges, comme la Société Laconia en 1845, et la Société Pepperell en 1850. Biddeford a été incorporé comme une ville en 1855.

Beaucoup d'immigrants, surtout des Canadiens du Québec, travaillèrent dans ses usines, qui ont employé jusqu'à 12 000 personnes à la fin du XIXe siècle. Aujourd'hui, la ville ne possède plus qu'une usine.

Les moulins ont attiré des vagues d'immigrants, y compris des Irlandais, des Albanais et des Canadiens français de la province de Québec. À un moment où les usines de textiles employaient jusqu'à 12.000 personnes, mais comme la production s'est déplacée ailleurs, le secteur est entré dans une longue période de déclin. En 2009, la dernière entreprise de textile restant dans la ville, est West Point Home, fermé. La propriété occupe le moulin a été vendu et est en cours de réaménagement en logements et de nouvelles entreprises.

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population de Biddeford
Année Habitants
1790 1 018
1800 1 296
1810 1 563
1820 1 738
1830 1 995
1840 2 574
1850 6 095
1860 9 349
1870 10 282
1880 12 651
1890 14 443
Année Habitants
1900 16 145
1910 17 079
1920 18 008
1930 17 633
1940 19 790
1950 20 836
1960 19 255
1970 19 983
1980 19 638
1990 20 170
2000 20 942

Géographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]