Bibliotheca Alexandrina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Bibliothèque d'Alexandrie.
Bibliotheca Alexandrina
Vue extérieure de la Bibliotheca Alexandrina
Vue extérieure de la Bibliotheca Alexandrina
Présentation
Nom local مكتبة الإسكندرية
Date de construction 1995-2002
Destination initiale Bibliothèque
Site web www.bibalex.eg/
Géographie
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Localité Alexandrie
Localisation
Coordonnées 31° 12′ 32″ N 29° 54′ 33″ E / 31.20884, 29.90924 ()31° 12′ 32″ Nord 29° 54′ 33″ Est / 31.20884, 29.90924 ()  

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Bibliotheca Alexandrina

La Bibliotheca Alexandrina est une bibliothèque et un centre culturel situé sur les rives de la Méditerranée dans la ville d'Alexandrie, en Égypte. Les travaux débutèrent en 1995 et coûtèrent 220 millions de dollars. Elle fut inaugurée le . Elle dispose alors de la plus grande salle de lecture au monde, occupant sept des onze étages du bâtiment principal, offrant 2 000 places assises, 180 salles d’étude et devant héberger à terme huit millions d’ouvrages[1].

Projet de l'Unesco[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'un projet conduit conjointement par l'Unesco et l'Égypte, la bibliothèque du monde méditerranéen, la Bibliotheca Alexandrina, a été construite approximativement à l'emplacement de l'édifice antique de la bibliothèque d'Alexandrie. Elle devrait pouvoir accueillir environ huit millions d'ouvrages, ce qui en fait une bibliothèque de taille respectable à l'échelle mondiale, assez loin cependant derrière la bibliothèque du Congrès, aux États-Unis, qui abrite près de 34,5 millions d'ouvrages[2], ou la bibliothèque François-Mitterrand, à Paris, qui en contient quelque vingt millions.

La Bibliothèque nationale de France a effectué en juillet 2010 un don de 500 000 ouvrages francophones à la Bibliotheca Alexandrina[3], comme socle du partenariat entre les deux institutions[4].

La Bibliotheca Alexandrina est un établissement trilingue : arabe, français, anglais, et doit devenir selon son directeur Ismail Serageldin un haut lieu de la francophonie dans la région.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'architecture de la bibliothèque a été soigneusement choisie à l'issue d'un concours organisé par l'Unesco ; c'est la proposition d'une agence d'architecture norvégienne, Snøhetta, qui a été retenue. Le plan a été réalisé par l'ingénieur égyptien Mamdouh Hamza.

Les musées[modifier | modifier le code]

À côté de la salle de lecture se trouvent trois musées, cinq instituts de recherche ainsi que des salles d'exposition.

Dans la bibliothèque, les salles de lecture s'étagent sur sept niveaux dont quatre se trouvent sous le niveau de la mer. De hautes colonnes ornées de fleurs de lotus décorent l'intérieur des salles de lecture qui peuvent accueillir jusqu'à 2 000 personnes.

Un musée est réservé à des milliers de manuscrits anciens, dont deux copies de la Bible offertes par le Vatican à la bibliothèque, ainsi qu'une copie de la Description de l'Égypte. Il possède une copie identique de la pierre de Rosette et un livre du mémorandum de l'inauguration du canal de Suez comprenant des tableaux de la cérémonie du voyage des reines et des princes, dessinés par l'artiste du Khédive Ismaïl Pacha.

Le centre de conférences[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ismaïl Serageldin, Bibliotheca Alexandrina, Alexandrie, Bibliotheca Alexandrina,‎ 2001 (OCLC 66990198).

Liens externes[modifier | modifier le code]