Bibliomanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bibliomanie est un trouble obsessionnel compulsif impliquant la collection ou l'accumulation de livres à un point où les relations sociales ou la santé sont endommagées.

Description[modifier | modifier le code]

Parmi de nombreux troubles psychologiques associés aux livres, la bibliomanie est caractérisée par la collecte de livres qui n'ont aucune utilisation pour l'individu. L'achat de multiples exemplaires du même livre ou de la même édition et l'accumulation des livres au-delà de la capacité possible d'utilisation ou du plaisir sont des symptômes fréquents de la bibliomanie.

Le terme est crédité par le docteur John Ferriar (en), un physicien de la Manchester Royal Infirmary[1].

La bibliomania ne doit pas être confondue avec la bibliophilie. D'autres comportements anormaux impliquant des livres incluent la bibliophagie (manger les livres), vol compulsif de livres (bibliokleptomanie) et enterrement des livres (bibliotaphie).

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Le comte Libri (1803 - 1869), poursuivi pour vol, dut s'enfuir en Angleterre.
  • Stephen Blumberg (en), connu pour avoir volé des livres d'une valeur totale de 5,3 millions de dollars.
  • Thomas Phillipps (en)[2] (1792–1872) a souffert d'une sévère bibliomanie. Sa collection, était de 160 000 livres manuscrits.
  • Rev. W.F. Whitcher[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kendall, Joshua. The man who made lists: love, death, madness, and the creation of Roget's Thesaurus, Penguin Group, USA, 2008, p. 154.
  2. (en) Book Collecting: A.N.L. Munby: A Balanced View.
  3. (en) A Book Thief.; A Providence Preacher's Strange Transactions In Rare Volumes,‎ 28 mai 1987 (lire en ligne).