Bible du semeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bible du Semeur)
Aller à : navigation, rechercher

La Bible du semeur est une traduction biblique en français dirigée par le théologien Alfred Kuen et publiée en 1992. Son objectif affiché était d'élaborer une version de la Bible en français du XXe siècle adaptée à la compréhension du plus grand nombre. Elle est d'orientation protestante évangélique traditionnelle[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Elle a pour origine un travail de traduction de la Bible effectué par Alfred Kuen dans les années 1970 et intitulé Lettres pour notre temps[2]. Cet ouvrage précurseur avait pour but de refléter la parole biblique dans un langage courant, le plus accessible possible[2]. Plus tard, un « comité de traduction de la Bible du semeur » fut créé afin de reprendre ces travaux en éliminant notamment leur aspect paraphrastique[2]. Ce comité, en relation avec la Société biblique internationale, était composé d'Alfred Kuen lui-même et de trois autres théologiens évangéliques traditionnels : Jacques Buchhold, André Lovérini et Sylvain Romerowski[2]. La Bible du semeur parut en 1992 aux éditions Excelsis. Une version révisée fut publiée en 2000. Celle-ci fut préparée par un comité élargi comportant une quinzaine de théologiens évangéliques francophones d'Europe et d'Afrique[2].

Bible d'étude[modifier | modifier le code]

En 2001, basée sur la version révisée de 2000, fut éditée une version d'étude, la Bible d'étude semeur. Celle-ci comporte un index des personnages bibliques et un index thématique, des illustrations, une douzaine de cartes, des études thématiques, une introduction générale pour chaque livre, des « notes de sections » et des notes en bas de page[3]. C'est Alfred Kuen qui est à l'origine de ces dernières[4]. Selon l'éditeur Excelsis, cette version d'étude a été vendue à 70 000 exemplaires[4]. Enfin, cette Bible aurait été traduite en néerlandais et devrait donc être publiée prochainement dans cette langue[4].

Principe de traduction[modifier | modifier le code]

Elle est basée sur le principe de l'équivalence dynamique ou fonctionnelle (ou idiomatique[5]) qui s'attache à traduire le sens des phrases plutôt que de respecter une correspondance exacte entre les mots du texte original et ceux du texte traduit[6]. L'équivalence dynamique implique l'emploi d'équivalents contemporains aux mots et expressions bibliques[5]. Elle insiste sur la réaction du lecteur aux dépens de l'auteur[7]. Ce principe de traduction est aussi celui sur lequel est basé la Bible en français courant mais cette dernière est destinée aux réformés alors que la Bible du semeur est d'orientation évangélique[1].

La Bible du semeur a pour réputation d'être une Bible agréable à lire pour une première lecture[8],[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Que pensez-vous de la Bible du "semeur" ?, questiondieu.com, un service des Églises protestantes francophones, 2004. Consulté le 22 février 2010.
  2. a, b, c, d et e La traduction de la Bible en français, site officiel de l'Alliance biblique française. Consulté le 22 février 2010.
  3. Les Bibles d'étude, Info-Bible.org. Consulté le 22 février 2010.
  4. a, b et c Alfred Kuen, site officiel des éditions Excelsis. Consulté le 22 février 2010.
  5. a et b Jeff Allen, « La Bible comme ressource pour les logiciels de traduction », CLE Editions, traduit depuis l'anglais par Frédéric Schmitt et Jeff Allen, MultiLingual Computing & Technology, #51 volume 13, édition 7. Consulté le 22 février 2010.
  6. La Bible, version semeur, Éditions Excelsis. Consulté le 24 février 2012.
  7. (en) Chang Nam Fung, « Towards a better general theory of equivalent effect » in Babel, 1996, vol. 42, n°1, pp. 1-17 (ISSN 0521-9744), résumé en français
  8. La Bible - accès direct, Info-Bible.org. Consulté le 22 février 2010.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]