Bias de Priène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bias.
Pilier hermaïque inscrit de Bias de Priène, musée Pio-Clementino

Bias (en grec ancien Βίας / Bías) était un philosophe, avocat et homme d'État grec du VIe siècle av. J.-C. qui est souvent cité dans les listes des sept sages de la Grèce. On attribue à Bias un poème de 2000 vers consacré à l’examen des moyens de rendre l’Ionie heureuse et florissante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naquit à Priène en Ionie vers l'an 570 avant J.-C. ; son père s'appelait Toutamos (Héraclite d'Éphèse, frag. 39, Politique). Il avait fait une étude particulière des lois de sa patrie, qu'il codifia, et consacra ses connaissances en ce genre à plaider pour ses amis, mais sans vouloir jamais défendre une cause injuste ; il mourut en plaidant. Douris de Samos prétend qu’il était étranger Il a écrit un poème sur l’Ionie d’environ deux mille vers, pour enseigner la meilleure façon d’être heureux.


Enseignement et Philosophie[modifier | modifier le code]

Il disait que nos connaissances à propos de la divinité se bornent à savoir qu’elle existe.

Source[modifier | modifier le code]

  • Diogène Laërce, I, 88.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia. Les informations données sont peut-être désormais erronées ou incorrectes : vous pouvez partager vos connaissances en améliorant ou en modifiant cet article.