Bianca Riario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Médaille de Bianca Riario par Niccolò Fiorentino

Bianca Riario (Mars 1478 - après 1522) est une noble italienne qui vécut aux XVe et XVIe siècles.

Elle est l'ainée et seule fille des enfants que Catherine Sforza, Comtesse de Forlì et d'Imola, eut de son premier mari Girolamo Riario[1],.

Elle se maria deux fois :

  • son premier époux fut Astorre III Manfredi, seigneur de Faenza avec qui elle n'eut pas d'enfants,
  • son second mari fut Troilo I de Rossi, Marquis de San Secondo, avec qui elle eut huit enfants. Les de Rossi était une des familles nobles de Parme.

Bianca était la demi sœur du célèbre condottiere Jean des Bandes Noires, qu'elle éleva quand leur mère était tenue prisonnière par Cesar Borgia[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa jeunesse[modifier | modifier le code]

Bianca est née à Rome, ainée des enfants de Catherine Sforza et de Girolamo Riario.

Ses grands parents paternels étaient Paolo Riario and Bianca della Rovere, sœur du pape Sixte IV. Certains auteurs pensent que le véritable père de Girolamo était en fait son oncle Sixte IV[3]. Ses grands parents maternels étaient Galeazzo Maria Sforza, Duc de Milan, et sa maitresse Lucrèce Landriani.

Bianca avait cinq frères et deux demi-frères l'un issu du second mariage se sa mère avec Giacomo Feo, et l'autre, Giovanni issu du troisième mariage de sa mère avec Jean de Médicis, dit il Popolano, qui devint célèbre comme condottiere sous le nom de Jean des Bandes Noires.

Les premières années Bianca furent marquées par la violence et les trahisons propres aux rivalités des familles des cités-État de la Renaissance. En août 1484, suite à la mort de Sixte IV elle fut entrainée par sa mère Catherine Sforza dans la défense du Château Saint-Ange à Rome, puis la suivit à Forlì quand elle capitula et que le siège du château fut terminé.

En avril 1488, peu après son dixième anniversaire, son père fut assassiné à Forlì, son corps jeté sur la place de la ville et le palais dans lequel la famille vivait mis à sac par la population de Forli. Elle fut alors faite prisonnière, ainsi que sa mère et ses frères, mais fut assez rapidement libérée grâce à l'intervention de son grand-oncle Ludovic Sforza.
En 1495 elle assista encore à l'assassinat sous ses propre yeux de son beau-père Giacomo Feo au retour d'une partie de chasse

In 1500, sa mère fut faite prisonnière et maltraitée par César Borgia, le même homme qui avait l'année précédente déposé le premier époux de Bianca Astorre III Manfredi et qui le fera assassiné en 1502. Durant l'emprisonnement de sa mère, Bianca trouva d'abord refuge dans un couvent mais le quitta rapidement pour s'occuper de son demi-frère Giovanni; c'est alors que le lien profond qui les unit par la suite se forma.

Sa vie d'adulte[modifier | modifier le code]

Le premier mariage de Bianca fut avec Astorre III Manfredi in 1494[4], aucun enfant ne naquit de ce mariage.

Un an après le meurtre d'Astorre en 1502 au Château Saint-Ange à l'initiative de César Borgia, Bianca se remaria avec Troilo I de' Rossi, seigneur de San Secondo, fils de Giovanni Rossi et d'Angela Scotti. Troilo fut fait marquis par Louis XII de France le 15 août 1502, en remerciement de l'aide militaire qu'il lui avait apportée dans sa conquête du Duché de Milan.

Après son mariage, Bianca alla vivre au château des Rossi à San Secondo dans la province de Parme, et à la mort de son second mari le 3 juin 1521, elle devint régente du marquisat et du comté de San Secondo pour le compte de son fils mineur Pier Maria.
Entourée de nombreux ennemis qui voulait lui prendre ses terre, dont certains parents tels que Bernardo Rossi, évêque de Trévise qui essaya plusieurs fois de reprendre le château des Rossi pour le compte du pape Leon X, elle fut constamment défendue par son demi-frère Giovanni.

Bianca et son frère Giovanni entretinrent une amitié durable avec l'écrivain Pierre l'Arétin.

Bianca est morte, probablement à Florence à une date postérieure à 1422.

Sa descendance[modifier | modifier le code]

Bianca Riario eut huit enfants de Troilo I de' Rossi:

  • Pier Maria qui devint Pier Maria III de' Rossi, marquis et comte de San Secondo, (1504-1547). Il épousa, Camilla Gonzaga, fille de Giovanni Gonzaga et de Laura Bentivoglio, le 13 February 1523
  • Giovan Girolamo de' Rossi de San Secondo (19 May 1505- 5 April 1564), qui devint évêque de Pavie et Gouverneur de Rome,
  • Ettore de' Rossi of San Secondo.
  • Bertrando de' Rossi (1508-1527), qui fut tué à la bataille de Valmontone.
  • Guilio Cesare de' Rossi, (1519-1554), comte de Cajazzo par son mariage avec Maddalena Sanseverino de Cajazzo en 1539.
  • Camilla de' Rossi qui épousa Girolamo Pallavicino.
  • Angela de' Rossi (1505- 1573), qui épousa d'abord Vitello Vitelli en 1522 puis Alessandro Vitelli.
  • Costanza de' Rossi qui épousa Girolamo degli Albizi.

Art[modifier | modifier le code]

Un médaillon en bronze de Bianca a été réalisé par Niccolò Fiorentino qui montre Bianca de profil. Le médaillon est visible au Musée Archéologique de Bologne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christopher Hare, The Romance of a Medici Warrior, Riverside, The Library of the University of California
  2. Hare, The Romance of a Medici Warrior
  3. George R. Marek, The Bed and the Throne, page 19
  4. Libro d'Oro della Nobilità Mediterranea,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) George R. Marek, The Bed and the Throne, Harper and Row, Publishers, New York, Hagerstown, San Francisco, London, 1976

Sources[modifier | modifier le code]